Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jessie Ware - What’s Your Pleasure?

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

What’s Your Pleasure?

Jessie Ware

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Publié en 2020 et succédant à Glasshouse (2017), What's Your Pleasure? constitue le quatrième album studio de la chanteuse dance-pop britannique Jesse Ware et voit le jour au terme d'une série de titres la voyant se spécialiser dans un registre dancefloor à l'approche intimiste, de "Overtime" (2018) à "Mirage" (2020) en passant par "Adore You" (2019). Co-produit dans son ensemble par James Ford (à l'exception du single "Adore You" concocté par Joseph Mount de Metronomy), l'album consolide l'alchimie entre Ware et le producteur et propose une collection de douze titres s'imposant comme la plus aboutie de la chanteuse en date, multipliant les réussites du groove disco-funk de "Mirage (Don't Stop)" à l'euro-disco de "Save a Kiss". Fort d'une recette bien au point, What's Your Pleasure? décroche un numéro trois à domicile.
© TiVo

Plus d'informations

What’s Your Pleasure?

Jessie Ware

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
What’s Your Pleasure? Single Edit
00:03:18

Billy Foster, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Leo Taylor, Drums, AssociatedPerformer - Lewis Jones, Recording Engineer, StudioPersonnel - Helen Kamminga, Viola, AssociatedPerformer - Chris Worsey, Cello, AssociatedPerformer - Ian Burdge, Cello, AssociatedPerformer - Richard Pryce, Double Bass, AssociatedPerformer - Dave Stewart, Bass Trombone, AssociatedPerformer - Joe LaPorta, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Andy Wood, Flugelhorn, Trumpet, AssociatedPerformer - Tom Pigott-Smith, Violin, AssociatedPerformer - Marianne Haynes, Violin, AssociatedPerformer - Vicci Wardman, Viola, AssociatedPerformer - Jeremy Isaac, Violin, AssociatedPerformer - Katherine Jenkinson, Cello, AssociatedPerformer - Charlie Brown, Violin, AssociatedPerformer - Tom Walsh, Flugelhorn, Trumpet, AssociatedPerformer - James Ford, Producer, Mixer, Keyboards, Percussion, Recording Engineer, Synthesizer, Programming, AssociatedPerformer, StudioPersonnel, ComposerLyricist - Laura Melhuish, Violin, AssociatedPerformer - Reiad Chibah, Viola, AssociatedPerformer - Dave Okumu, Guitar, AssociatedPerformer - Danny Parker, Background Vocalist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Oli Langford, Violin, AssociatedPerformer - Jessie Ware, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Jules Buckley, String Arranger, Horn Arranger, Conductor/Piano, AssociatedPerformer - Kate Robinson, Violin, AssociatedPerformer - Nicky Sweeney, Violin, AssociatedPerformer - Lizzie Ball, Violin, AssociatedPerformer - Hannah Dawson, Violin, AssociatedPerformer - Jessica Ware, ComposerLyricist - George Oulton, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Shungudzo Kuyimba, ComposerLyricist - Senab Adekunle, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Louis Dowdeswell, Flugelhorn, Trumpet, AssociatedPerformer - Callum Au, Trombone, AssociatedPerformer - Shungudzo, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Bim Amoako-Gyampah, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Matt Jaggar, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

A PMR / EMI recording; ℗ 2020 Universal Music Operations Limited

Descriptif de l'album

Publié en 2020 et succédant à Glasshouse (2017), What's Your Pleasure? constitue le quatrième album studio de la chanteuse dance-pop britannique Jesse Ware et voit le jour au terme d'une série de titres la voyant se spécialiser dans un registre dancefloor à l'approche intimiste, de "Overtime" (2018) à "Mirage" (2020) en passant par "Adore You" (2019). Co-produit dans son ensemble par James Ford (à l'exception du single "Adore You" concocté par Joseph Mount de Metronomy), l'album consolide l'alchimie entre Ware et le producteur et propose une collection de douze titres s'imposant comme la plus aboutie de la chanteuse en date, multipliant les réussites du groove disco-funk de "Mirage (Don't Stop)" à l'euro-disco de "Save a Kiss". Fort d'une recette bien au point, What's Your Pleasure? décroche un numéro trois à domicile.
© TiVo

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Jessie Ware
What's Your Pleasure? Jessie Ware
Spotlight Jessie Ware
Glasshouse (Deluxe) Jessie Ware
Glasshouse Jessie Ware
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

New Order, de la cave au dancefloor

Comment le groupe mancunien le plus sombre de l’ère punk est devenu maître du dancefloor ? Né sur les cendres de Joy Division au début des années 80, New Order symbolise l’une des premières unions réussies entre rock’n’roll et dance music. L’impeccable BO de la morose Angleterre thatchérienne.

Dans l'actualité...