Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Solem Quartet|The Four Quarters

The Four Quarters

Solem Quartet

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Le Solem Quartet n'est pas inconnu dans le monde de la musique classique et contemporaine. Lauréat du Jerwood Arts Live Work Fund 2020, il fait partie des voix artistiques les plus significatives du Royaume-Uni : l'ensemble se distingue par son ouverture à des projets novateurs, et collabore régulièrement avec des artistes d’horizons divers. Avec The Four Quarters, leur tout premier album, les quatre musiciens anglais composent un incomparable voyage musical, où les compositeurs de l’époque baroque dialoguent avec certains de nos contemporains.

Malgré une sélection variée de compositions, une pièce se détache du reste de l'album, The Four Quarters, chef-d'œuvre de Thomas Adès, dont les quatre mouvements apparaissent disséminés à travers un énorme éventail d’arrangements de Henry Purcell, Florence Price, Béla Bartók ou Robert Schumann.
La composition d'Adès se fonde sur le cycle de la journée comme métaphore centrale - un vagabondage de l’aurore matinale jusqu'aux profondeurs de la nuit. Cette juxtaposition du temps et de l'espace, de la terre et du ciel, se reflète également dans la musique : alors que dans le premier mouvement, Nightfalls, les violons font entendre de fines harmonies en motifs réguliers, l'alto et le violoncelle s’enracinant dans des tessitures plus graves.

Un autre point fort de l'album est certainement l'interprétation de Easqelä d'Aaron Parker. Il s'agit du quatrième mouvement de Tuoretu, œuvre en cinq parties spécialement composée pour le Quatuor Solem. Le nom librement inventé fait référence aux grands espaces de l'Est de l'Angleterre ainsi qu'aux couleurs déclinantes du crépuscule qui se fondent les unes dans les autres - tout comme la musique. Le solo mélancolique et lancinant de l'alto, accompagné par les sons atténués des autres cordes (en quintes et quartes parallèles) renforce la transcendance toujours présente et rappelle une fois de plus les éléments fondamentaux de l'album : présence de la nature, rêve et intemporalité. Et bien qu'il s'agisse de l'avant-dernier morceau du programme, le voyage musical onirique est loin d'être terminé…

Avec The Four Quarters, le Solem Quartet publie un album unique et très inspirant qui s’ancre de façon intemporelle entre art contemporain et sons traditionnels. © Lena Germann/Qobuz

Plus d'informations

The Four Quarters

Solem Quartet

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

The Four Quarters (Thomas Adès)

1
I. Nightfalls
Solem Quartet
00:06:22

Thomas Ades, Composer - William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

5 Elizabethan Songs (Ivor Gurney)

2
No. 5, Sleep (Arr. W. Newell for String Quartet)
Solem Quartet
00:03:53

Ivor Gurney, Composer - William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

Warblework (Cassandra Miller)

3
III. Hermit Thrush
Solem Quartet
00:04:21

William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Cassandra Miller, Composer - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

Ca' the Yowes (Arr. S. Tress for String Quartet)

4
Ca' the Yowes (Arr. S. Tress for String Quartet)
Stephanie Tress
00:02:20

William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist, MainArtist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

The Four Quarters (Thomas Adès)

5
II. Serenade, Morning Dew
Solem Quartet
00:03:18

Thomas Ades, Composer - William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

Now Does the Glorious Day Appear, Z. 332 (Arr. Amy Tress for String Quartet) (Henry Purcell)

6
Now Does the Glorious Day Appear, Z. 332 (Arr. Amy Tress for String Quartet)
Solem Quartet
00:03:26

Henry Purcell, Composer - William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

Be Nice to See You (William Marsey)

7
Be Nice to See You
William Marsey
00:07:46

William Newell, Artist - William Marsey, Composer, Artist, MainArtist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

Warblework (Cassandra Miller)

8
IV. Veery
Solem Quartet
00:04:53

William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Cassandra Miller, Composer - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

The Four Quarters (Thomas Adès)

9
III. Days
Solem Quartet
00:03:49

Thomas Ades, Composer - William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

Summer Moon (Arr. W. Newell for String Quartet) (Florence Price)

10
Summer Moon (Arr. W. Newell for String Quartet)
Solem Quartet
00:03:11

William Newell, Artist - Florence Price, Composer - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

Evening in Transylvania, Sz. 39 No. 5 (Arr. W. Newell for String Quartet) (Béla Bartók)

11
Evening in Transylvania, Sz. 39 No. 5 (Arr. W. Newell for String Quartet)
Solem Quartet
00:02:59

Bela Bartok, Composer - William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

Child Falling Asleep, Op. 15 No. 12 (Arr. W. Newell for String Quartet) (Robert Schumann)

12
Child Falling Asleep, Op. 15 No. 12 (Arr. W. Newell for String Quartet)
Solem Quartet
00:02:09

Robert Schumann, Composer - William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

Tuoretu (Aaron Parker)

13
IV. Easqelä (Suspended, Spacious, in a Dusky Half Light)
Solem Quartet
00:04:32

William Newell, Artist - Aaron Parker, Composer - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

The Four Quarters (Thomas Adès)

14
IV. The Twenty-Fifth Hour
Solem Quartet
00:04:00

Thomas Ades, Composer - William Newell, Artist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

And Dream of Sheep (Arr. W. Newell for String Quartet) (Kate Bush)

15
And Dream of Sheep (Arr. W. Newell for String Quartet)
William Newell
00:04:23

Kate Bush, Composer - William Newell, Artist, MainArtist - Stephanie Tress, Artist - The Solem Quartet, Artist, MainArtist - Amy Tress, Artist - Stephen Upshaw, Artist

(C) 2021 Orchid Classics (P) 2021 Orchid Classics

Descriptif de l'album

Le Solem Quartet n'est pas inconnu dans le monde de la musique classique et contemporaine. Lauréat du Jerwood Arts Live Work Fund 2020, il fait partie des voix artistiques les plus significatives du Royaume-Uni : l'ensemble se distingue par son ouverture à des projets novateurs, et collabore régulièrement avec des artistes d’horizons divers. Avec The Four Quarters, leur tout premier album, les quatre musiciens anglais composent un incomparable voyage musical, où les compositeurs de l’époque baroque dialoguent avec certains de nos contemporains.

Malgré une sélection variée de compositions, une pièce se détache du reste de l'album, The Four Quarters, chef-d'œuvre de Thomas Adès, dont les quatre mouvements apparaissent disséminés à travers un énorme éventail d’arrangements de Henry Purcell, Florence Price, Béla Bartók ou Robert Schumann.
La composition d'Adès se fonde sur le cycle de la journée comme métaphore centrale - un vagabondage de l’aurore matinale jusqu'aux profondeurs de la nuit. Cette juxtaposition du temps et de l'espace, de la terre et du ciel, se reflète également dans la musique : alors que dans le premier mouvement, Nightfalls, les violons font entendre de fines harmonies en motifs réguliers, l'alto et le violoncelle s’enracinant dans des tessitures plus graves.

Un autre point fort de l'album est certainement l'interprétation de Easqelä d'Aaron Parker. Il s'agit du quatrième mouvement de Tuoretu, œuvre en cinq parties spécialement composée pour le Quatuor Solem. Le nom librement inventé fait référence aux grands espaces de l'Est de l'Angleterre ainsi qu'aux couleurs déclinantes du crépuscule qui se fondent les unes dans les autres - tout comme la musique. Le solo mélancolique et lancinant de l'alto, accompagné par les sons atténués des autres cordes (en quintes et quartes parallèles) renforce la transcendance toujours présente et rappelle une fois de plus les éléments fondamentaux de l'album : présence de la nature, rêve et intemporalité. Et bien qu'il s'agisse de l'avant-dernier morceau du programme, le voyage musical onirique est loin d'être terminé…

Avec The Four Quarters, le Solem Quartet publie un album unique et très inspirant qui s’ancre de façon intemporelle entre art contemporain et sons traditionnels. © Lena Germann/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Delta Kream

The Black Keys

Delta Kream The Black Keys

I Dream Of Christmas

Norah Jones

I Dream Of Christmas Norah Jones

...‘Til We Meet Again - Live

Norah Jones

Ghost Song

Cécile McLorin Salvant

Ghost Song Cécile McLorin Salvant
Dans la même thématique...

J.S. Bach: The Complete Cello Suites

Bruno Philippe

Six Evolutions - Bach: Cello Suites

Yo-Yo Ma

Robert Schumann: Complete Piano Trios, Quartet & Quintet

Trio Wanderer

Johann Sebastian Bach : Suites pour violoncelle seul (Intégrale)

Jean-Guihen Queyras

Beethoven: String Quartets, Op. 18 Nos. 4-6

Chiaroscuro Quartet

Les Grands Angles...
François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans “Casablanca”, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis, le miracle est descendu sur l’auditoire.

Dans l'actualité...