Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Sonic Youth - The Eternal

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

The Eternal

Sonic Youth

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Sous emballage rougeoyant (un tournoiement dû au défunt steel-guitariste américain John Fahey), The Eternal rompt trois années de silence, cas unique dans la carrière des New-Yorkais. Et ce quinzième album studio du groupe du guitariste et chanteur Thurston Moore sanctionne également son retour dans le giron d’un label indépendant, la compagnie qui les abritait précédemment ayant pris ses distances après l’affaissement de la vague post-grunge.

Quelques secondes de The Eternal le bien nommé permet en fait de constater que, ici produit par John Agnello (Madrugada et Dinosaur Jr. ont, entre beaucoup d’autres, passés par ses manettes), le quintet désormais complété par la chanteuse et bassiste Kim Gordon, le bassiste Mark Ibold, le batteur Steve Shelley, et le guitariste Lee Ranaldo, conserve de manière pleine et entière son statut plénipotentiaire dans le rock américain. Il suffit en fait des à peine plus de deux minutes de « Sacred Trickster » (déferlante évocatrice du peintre Yves Klein, interrompu comme par un coup de scalpel) pour saisir à quel point ce disque offre une cavalcade pertinente.

D’énormes guitares sont également au rendez-vous de « Anti-Orgasm » (dans lequel on pourra relever un clin d’œil aux Pixies), et de « Leaky Lifeboat » (dédié quant à lui au poète américain Gregory Corso). « Antenna » prend le parti d’un certain ton confidentiel, qui reste paradoxalement la marque de fabrique de musiciens désormais plus que quinquagénaires, alors que « What We Know », emporté par le chant et la guitare-hachoir de Ranaldo, creuse le sillon d’une froide radiographie des relations humaines en perdition (« I’m trying to catch your point of view/It’s not a quiet meditation »).

La suite du programme propose en plusieurs vignettes ce que Sonic Youth fait le mieux, à savoir ne pas s’arrêter aux convenances, ni à la facilité, et ne pas végéter comme des souverains repus : dans « Calming the Snake », les Américains se permettent ce qu’ils sont sans nul doute les seuls à pouvoir oser, un hommage conjoint à MC5 et à Neu!, alors que « Poison Arrow » bat le rappel de la délicatesse surréaliste d’un Kevin Ayers. Le très cinématographique « Malibu Gas Station » précède un hommage aux Germs (« Thunderclap for Bobby Pyn »), et « No Way », ainsi que « Walking Blue », poursuivent brillamment la mise en abîme d’un demi-siècle de musique électrique. Et l’œuvre s’achève par un « Massage the History » opératif, à l’instar d’une synthèse réussie du temps qui passe (ses guitares crissantes et tournoyantes, la discrétion implacable d’une sèche section rythmique), et de toute l’évolution du groupe. Comme une cinglante réussite à la face des médiocres, aussi.

Par son goût pour les cavalcades guitaristiques, sa synthèse d’une certaine americana, et une exemplaire longévité (depuis 1981, comme le temps passe), Sonic Youth représente désormais une passable alternative punk au Grateful Dead : c’est ce que revendique désormais des exégèses légèrement fatigués. Le groupe, quant à lui, se contente de toujours produire la plus excitante musique qui soit : dans The Eternal, les Parrains relèvent brillamment les compteurs.
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2016

Plus d'informations

The Eternal

Sonic Youth

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Sacred Trickster
00:02:11

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

2
Anti-Orgasm
00:06:07

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

3
Leaky Lifeboat (for Gregory Corso)
00:03:32

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

4
Antenna
00:06:13

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

5
What We Know
00:03:54

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

6
Calming The Snake
00:03:35

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

7
Poison Arrow
00:03:42

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

8
Malibu Gas Station
00:05:39

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

9
Thunderclap For Bobby Pyn
00:02:38

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

10
No Way
00:03:52

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

11
Walkin Blue
00:05:21

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

12
Massage The History
00:09:43

Sonic Youth, MainArtist - Lee Ranaldo, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thurston Moore, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Steve Shelley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Kim Gordon, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Mark Ibold, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records 2009 Sonic Youth under exclusive license to Matador Records

Descriptif de l'album

Sous emballage rougeoyant (un tournoiement dû au défunt steel-guitariste américain John Fahey), The Eternal rompt trois années de silence, cas unique dans la carrière des New-Yorkais. Et ce quinzième album studio du groupe du guitariste et chanteur Thurston Moore sanctionne également son retour dans le giron d’un label indépendant, la compagnie qui les abritait précédemment ayant pris ses distances après l’affaissement de la vague post-grunge.

Quelques secondes de The Eternal le bien nommé permet en fait de constater que, ici produit par John Agnello (Madrugada et Dinosaur Jr. ont, entre beaucoup d’autres, passés par ses manettes), le quintet désormais complété par la chanteuse et bassiste Kim Gordon, le bassiste Mark Ibold, le batteur Steve Shelley, et le guitariste Lee Ranaldo, conserve de manière pleine et entière son statut plénipotentiaire dans le rock américain. Il suffit en fait des à peine plus de deux minutes de « Sacred Trickster » (déferlante évocatrice du peintre Yves Klein, interrompu comme par un coup de scalpel) pour saisir à quel point ce disque offre une cavalcade pertinente.

D’énormes guitares sont également au rendez-vous de « Anti-Orgasm » (dans lequel on pourra relever un clin d’œil aux Pixies), et de « Leaky Lifeboat » (dédié quant à lui au poète américain Gregory Corso). « Antenna » prend le parti d’un certain ton confidentiel, qui reste paradoxalement la marque de fabrique de musiciens désormais plus que quinquagénaires, alors que « What We Know », emporté par le chant et la guitare-hachoir de Ranaldo, creuse le sillon d’une froide radiographie des relations humaines en perdition (« I’m trying to catch your point of view/It’s not a quiet meditation »).

La suite du programme propose en plusieurs vignettes ce que Sonic Youth fait le mieux, à savoir ne pas s’arrêter aux convenances, ni à la facilité, et ne pas végéter comme des souverains repus : dans « Calming the Snake », les Américains se permettent ce qu’ils sont sans nul doute les seuls à pouvoir oser, un hommage conjoint à MC5 et à Neu!, alors que « Poison Arrow » bat le rappel de la délicatesse surréaliste d’un Kevin Ayers. Le très cinématographique « Malibu Gas Station » précède un hommage aux Germs (« Thunderclap for Bobby Pyn »), et « No Way », ainsi que « Walking Blue », poursuivent brillamment la mise en abîme d’un demi-siècle de musique électrique. Et l’œuvre s’achève par un « Massage the History » opératif, à l’instar d’une synthèse réussie du temps qui passe (ses guitares crissantes et tournoyantes, la discrétion implacable d’une sèche section rythmique), et de toute l’évolution du groupe. Comme une cinglante réussite à la face des médiocres, aussi.

Par son goût pour les cavalcades guitaristiques, sa synthèse d’une certaine americana, et une exemplaire longévité (depuis 1981, comme le temps passe), Sonic Youth représente désormais une passable alternative punk au Grateful Dead : c’est ce que revendique désormais des exégèses légèrement fatigués. Le groupe, quant à lui, se contente de toujours produire la plus excitante musique qui soit : dans The Eternal, les Parrains relèvent brillamment les compteurs.
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2016

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

Misplaced Childhood

Marillion

À découvrir également
Par Sonic Youth

Rising Bliss

Sonic Youth

Rising Bliss Sonic Youth

Goo

Sonic Youth

Goo Sonic Youth

Washing Machine

Sonic Youth

Washing Machine Sonic Youth

Dirty

Sonic Youth

Dirty Sonic Youth

Rather Ripped

Sonic Youth

Rather Ripped Sonic Youth

Playlists

Dans la même thématique...

My Universe

Coldplay

My Universe Coldplay

Happier Than Ever (Explicit)

Billie Eilish

evermore (Explicit)

Taylor Swift

evermore (Explicit) Taylor Swift

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish

Terra Firma

Tash Sultana

Terra Firma Tash Sultana
Les Grands Angles...
Le grunge en 10 albums

Il y a trente ans, Seattle devenait la capitale du rock. La faute au grunge. Cet esprit “sale” et je-m’en-foutiste né sur les cendres du punk, du heavy metal et du rock alternatif passa en un éclair de l’underground au succès mondial. Trop vite récupéré par un système qu’il reniait, le genre s’étouffa dans sa propre caricature à la fin des 90’s. Retour sur 10 albums qui ont marqué le mouvement.

Et Nirvana tua le rock

En 1987 naissait Nirvana, l’embardée punk la plus inattendue de la fin du XXe siècle. Carrière éclair, tubes éternels, engouement planétaire et épilogue tragique : et si la bande de Kurt Cobain n’était autre que le dernier grand groupe de l’histoire du rock ? A l’occasion des 30 ans de leur album culte “Nevermind”, retour sur l’histoire d’un phénomène générationnel sans pareil.

Neil Young en 10 albums

Difficile de hurler « Rock'n'roll will never die ! » sans paraître ridicule. Neil Young le peut. Sans problème. Depuis plus d’un demi-siècle, le géant canadien a prouvé qu’il était un des plus grands auteurs de sa génération, capable de se renouveler et d’embarquer le rock sur des sentiers aussi bien champêtres que violents. La preuve en dix albums.

Dans l'actualité...