Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Lisa Batiashvili - Tchaikovsky, Sibelius : Violin Concertos

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Tchaikovsky, Sibelius : Violin Concertos

Lisa Batiashvili - Daniel Barenboim

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Voilà deux des concertos pour violon les plus enregistrés depuis soixante-dix ans une nouvelle fois réunis. Attention, interprétation en tous points unique du Concerto de Sibelius qui prend place aux cotés des visions les plus singulières signées Oistrakh, Accardo, ou Spivakovsky. Lisa Batiashvili témoigne d'une richesse de phrasés uniques, et dans l'immense premier mouvement articule chaque phrase sans oublier la grande forme ni la nécessité de varier les couleurs. Daniel Barenboim lui offre un orchestre sombre, qui rappelle le noir des couches rocheuses de la région d’Helsinki. Le Tchaikovsky demeure dans la même veine, une absence de brillance absolument virtuose, pour un maximum de sensibilité.

Plus d'informations

Tchaikovsky, Sibelius : Violin Concertos

Lisa Batiashvili

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Concerto For Violin And Orchestra In D Major, Op. 35, TH 59 (Pyotr Illitch Tchaïkovski)

1
1. Allegro moderato
00:19:39

Daniel Barenboim, Conductor, MainArtist - Staatskapelle Berlin, Orchestra, MainArtist - Peter Ilyich Tchaikovsky, Composer - Friedemann Engelbrecht, Producer - Lisa Batiashvili, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer - Wolfgang Schiefermair, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
2. Canzonetta. Andante
00:07:06

Daniel Barenboim, Conductor, MainArtist - Staatskapelle Berlin, Orchestra, MainArtist - Peter Ilyich Tchaikovsky, Composer - Friedemann Engelbrecht, Producer - Lisa Batiashvili, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer - Wolfgang Schiefermair, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
3. Finale. Allegro vivacissimo
00:10:07

Daniel Barenboim, Conductor, MainArtist - Staatskapelle Berlin, Orchestra, MainArtist - Peter Ilyich Tchaikovsky, Composer - Friedemann Engelbrecht, Producer - Lisa Batiashvili, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer - Wolfgang Schiefermair, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Concerto for Violin and Orchestra in D minor, Op. 47 (Jean Sibelius)

4
1. Allegro moderato - Molto moderato e tranquillo - Allegro molto - Moderato assai - Allegro moderato
00:17:00

Daniel Barenboim, Conductor, MainArtist - Staatskapelle Berlin, Orchestra, MainArtist - Jean Sibelius, Composer - Julian Schwenkner, Recording Engineer, StudioPersonnel - Friedemann Engelbrecht, Producer - Lisa Batiashvili, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
2. Adagio di molto
00:08:41

Daniel Barenboim, Conductor, MainArtist - Staatskapelle Berlin, Orchestra, MainArtist - Jean Sibelius, Composer - Julian Schwenkner, Recording Engineer, StudioPersonnel - Friedemann Engelbrecht, Producer - Lisa Batiashvili, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
3. Allegro ma non tanto
00:07:34

Daniel Barenboim, Conductor, MainArtist - Staatskapelle Berlin, Orchestra, MainArtist - Jean Sibelius, Composer - Julian Schwenkner, Recording Engineer, StudioPersonnel - Friedemann Engelbrecht, Producer - Lisa Batiashvili, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

Voilà deux des concertos pour violon les plus enregistrés depuis soixante-dix ans une nouvelle fois réunis. Attention, interprétation en tous points unique du Concerto de Sibelius qui prend place aux cotés des visions les plus singulières signées Oistrakh, Accardo, ou Spivakovsky. Lisa Batiashvili témoigne d'une richesse de phrasés uniques, et dans l'immense premier mouvement articule chaque phrase sans oublier la grande forme ni la nécessité de varier les couleurs. Daniel Barenboim lui offre un orchestre sombre, qui rappelle le noir des couches rocheuses de la région d’Helsinki. Le Tchaikovsky demeure dans la même veine, une absence de brillance absolument virtuose, pour un maximum de sensibilité.

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Lisa Batiashvili
City Lights Lisa Batiashvili
Visions of Prokofiev Lisa Batiashvili
City Lights Lisa Batiashvili

Playlists

Dans la même thématique...
some kind of peace Ólafur Arnalds
Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra
Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Henry Mancini, stylé

Sophistication, humour, sensibilité… Tels sont les mots qu’on accole souvent à la musique d’Henry Mancini. Depuis sa disparition en 1994, il est toujours considéré comme un compositeur pop majeur et influent. Sans doute parce que, à côté des œuvres satinées et légères qui ont fait sa réputation (“Diamants sur canapé”, “La Panthère rose”…), il a su montrer la complexité de son langage à travers des compositions plus tourmentées.

Les aventures de Christopher Hogwood chez L'Oiseau-Lyre

Disparu en 2014 à Cambridge des suites d’une tumeur au cerveau, Christopher Hogwood fut un des principaux acteurs de l’immense lame de fond provoquée par le mouvement historique qui s’est emparé de la musique baroque et classique à la fin du XXe siècle. En créant son propre ensemble, l’Academy of Ancient Music en 1973, il a jeté les bases d’une nouvelle conception de l’interprétation historiquement informée, mettant à bas les traditions poussiéreuses. Chef d’orchestre, claveciniste, écrivain et musicologue anglais, il laisse un abondant catalogue pour le label L'Oiseau-Lyre, qui a accompagné son remarquable travail de défricheur.

Dans l'actualité...