Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Metronomy - Summer 08

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Summer 08

Metronomy

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Joseph Mount est tout de même assez doué. L’information n’est pas un scoop pour les fans de Metronomy mais chaque nouvelle livraison surpasse la précédente dans sa capacité à réinventer la pop. En 2014, l’éclectique Love Letters avait ouvert de nouvelles perspectives au leader britannique installé à Paris depuis quelques années. Et à l’heure où mélanger pop, rock et électro devenait la norme, Metronomy rappelait sa position : au-dessus de la mêlée ! Bien au-dessu. D’entrée, ce Summer 08 surprend car ressemblant à une sorte de retour aux sources du Nights Out paru justement durant l’été 2008. Composé seul par Mount, ce cinquième opus abat la carte d’un dancefloor assumé (les slows inclus). Il y a de la fraicheur, de la naïveté, de l’insouciance dans cette cuvée 2016. Mais comme Joseph Mount dirige les opérations, tout est brillamment réalisé, composé et interprété. Sur le single Old Skool strié des scratches de Mix Master Mike, le DJ des Beastie Boys, le beat est contagieux. Plus loin, sur Mick Slow, on entend la basse fretless de Mick Karn, feu le magique ancien bassiste du groupe Japan ! Et puis la mélodie désarmante de simplicité et d’efficacité de Love's Not an Obstacle enfonce un peu plus le clou dans cette orgie de bon goût. Bref, Summer 08 est une nouvelle caverne d’Ali Baba. On en sort chamboulé. Impressionné. Mount a souvent rappelé l’importance qu’a eu sur lui l’album Speakerboxxx / The Love Below publié par OutKast en 2003. Un (double) disque lui aussi insaisissable comme ce Summer 08 qui marquera les esprits bien au-delà de l’été 2016… © MZ/Qobuz

Plus d'informations

Summer 08

Metronomy

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Back Together 00:03:40

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

Because Music. LC33186 Because Music. LC33186

2
Miami Logic 00:03:20

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

Because Music. LC33186 Because Music. LC33186

3
Old Skool 00:05:13

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

Because Music. LC33186 Because Music. LC33186

4
16 Beat 00:03:16

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

Because Music. LC33186 Because Music. LC33186

5
Hang Me Out To Dry (With Robyn) 00:00:00

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

Because Music. LC33186 Because Music. LC33186

6
Mick Slow 00:05:02

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

Because Music. LC33186 Because Music. LC33186

7
My House 00:00:00

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

Because Music. LC33186 Because Music. LC33186

8
Night Owl 00:04:28

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

Because Music. LC33186 Because Music. LC33186

9
Love's Not an Obstacle 00:03:15

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

Because Music. LC33186 Because Music. LC33186

10
Summer Jam 00:03:43

Metronomy, Performer - Joseph Mount, Composer

Because Music. LC33186 Because Music. LC33186

Descriptif de l'album

Joseph Mount est tout de même assez doué. L’information n’est pas un scoop pour les fans de Metronomy mais chaque nouvelle livraison surpasse la précédente dans sa capacité à réinventer la pop. En 2014, l’éclectique Love Letters avait ouvert de nouvelles perspectives au leader britannique installé à Paris depuis quelques années. Et à l’heure où mélanger pop, rock et électro devenait la norme, Metronomy rappelait sa position : au-dessus de la mêlée ! Bien au-dessu. D’entrée, ce Summer 08 surprend car ressemblant à une sorte de retour aux sources du Nights Out paru justement durant l’été 2008. Composé seul par Mount, ce cinquième opus abat la carte d’un dancefloor assumé (les slows inclus). Il y a de la fraicheur, de la naïveté, de l’insouciance dans cette cuvée 2016. Mais comme Joseph Mount dirige les opérations, tout est brillamment réalisé, composé et interprété. Sur le single Old Skool strié des scratches de Mix Master Mike, le DJ des Beastie Boys, le beat est contagieux. Plus loin, sur Mick Slow, on entend la basse fretless de Mick Karn, feu le magique ancien bassiste du groupe Japan ! Et puis la mélodie désarmante de simplicité et d’efficacité de Love's Not an Obstacle enfonce un peu plus le clou dans cette orgie de bon goût. Bref, Summer 08 est une nouvelle caverne d’Ali Baba. On en sort chamboulé. Impressionné. Mount a souvent rappelé l’importance qu’a eu sur lui l’album Speakerboxxx / The Love Below publié par OutKast en 2003. Un (double) disque lui aussi insaisissable comme ce Summer 08 qui marquera les esprits bien au-delà de l’été 2016… © MZ/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Lion King Various Artists
Beethoven: 9 Symphonies Berliner Philharmoniker
À découvrir également
Par Metronomy
Dans la même thématique...
Peel Session 2 Aphex Twin
Cry Cigarettes After Sex
i,i Bon Iver
Les Grands Angles...
New Order, de la cave au dancefloor

Comment le groupe mancunien le plus sombre de l’ère punk est devenu maître du dancefloor ? Né sur les cendres de Joy Division au début des années 80, New Order symbolise l’une des premières unions réussies entre rock’n’roll et dance music. L’impeccable BO de la morose Angleterre thatchérienne.

La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

L'âge d'or du rock indé américain en 10 albums

Après des 80’s bien synthétiques, les guitares font un violent come-back durant la décennie suivante et infiltrent tous les courants du rock indépendant. Indépendant d’un système et de la masse. Comme un courant alternatif hérité de l’esprit subversif et bricolo du punk qu’on retrouve chez le Velvet Underground de Lou Reed ou les Stooges d’Iggy Pop. Retour sur 10 albums marquants de ces denses années 90.

Dans l'actualité...