Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

EPMD - Strictly Business

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Strictly Business

EPMD

Livret numérique

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Je vous parle d'un temps. Que les moins de vingt ans. Ne peuvent pas connaître… La tirade d’Aznavour est de rigueur avec ce mythique (l’adjectif n’est pas galvaudé) premier album d’EPMD paru à l’été 1988. Le hip hop entre alors dans cet âge d’or qui ira jusqu’au milieu de la décennie suivante. Le genre jusqu’ici très minimaliste, axé autour de boucles disco et de sons électroniques, s’étoffe musicalement grâce à l’utilisation de samples piochés dans l’histoire de la soul, du funk, du rock et du jazz. Le rap devient beaucoup plus funky et plus chaud, notamment grâce aux flows complémentaires d’Erick Sermon et Parrish Smith… Des bouts de Kool & The Gang, Aretha Franklin, Zapp, Syl Johnson, Marva Whitney, Otis Redding, Rick James, Joe Tex, des J.B.'s mais aussi d’Eric Clapton, Pink Floyd, Steve Miller Band et Mountain se promènent tout au long de ces dix titres parfaitement produits par le duo de Long Island lui-même. En ouverture, le titre éponyme Strictly Business, adossé contre un sample du I Shot The Sheriff de Bob Marley dans la version de Clapton, symbolise bien la quintessence de ce rap qui cite le passé pour se l’approprier et en faire une potion magique urbaine et festive. Ponctué par les scratches de DJ K La Boss, Strickly Business est un disque phare de cet âge d’or du hip hop. Un album on ne peut plus influent et représentatif du style East Coast, indispensable à toutes les discothèques idéales dignes de ce nom. © MZ/Qobuz

Plus d'informations

Strictly Business

EPMD

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Strictly Business
00:04:45

Parrish Smith, ComposerLyricist - Erick Sermon, Producer, ComposerLyricist - Charlie Marotta, Mixer, StudioPersonnel - EPMD, MainArtist - PMD, Producer

(C) 2010 Priority Records LLC ℗ 1988 Priority Records LLC

2
I'm Housin'
00:03:58

Parrish Smith, ComposerLyricist - John Poppo, Engineer, StudioPersonnel - Erick Sermon, ComposerLyricist - Charlie Marotta, Engineer, StudioPersonnel - EPMD, Producer, MainArtist - Jim Foley, Engineer, StudioPersonnel - Al Watts, Engineer, StudioPersonnel

(C) 2010 Priority Records LLC ℗ 1988 Priority Records, LLC

3
Let The Funk Flow
00:04:14

Parrish Smith, Composer - John Poppo, Engineer, StudioPersonnel - Erick Sermon, Composer - Charlie Marotta, Engineer, StudioPersonnel - EPMD, Producer, MainArtist - Jim Foley, Engineer, StudioPersonnel - Al Watts, Engineer, StudioPersonnel

(C) 2010 Priority Records LLC ℗ 1988 Priority Records, LLC

4
You Gots To Chill
00:04:21

Parrish Smith, Composer - John Poppo, Engineer, StudioPersonnel - ROGER TROUTMAN, Composer - Erick Sermon, Composer - Charlie Marotta, Engineer, StudioPersonnel - EPMD, Producer, MainArtist - Jim Foley, Engineer, StudioPersonnel - Al Watts, Engineer, StudioPersonnel

(C) 2010 Priority Records LLC ℗ 1988 Priority Records, LLC

5
It's My Thing
00:05:42

Parrish Smith, Composer - John Poppo, Engineer, StudioPersonnel - Erick Sermon, Composer - Charlie Marotta, Engineer, StudioPersonnel - EPMD, Producer, MainArtist - Jim Foley, Engineer, StudioPersonnel - Al Watts, Engineer, StudioPersonnel

(C) 2010 Priority Records LLC ℗ 1988 Priority Records, LLC

6
You're A Customer
00:05:22

Parrish Smith, Composer - John Poppo, Engineer, StudioPersonnel - Erick Sermon, Composer - Charlie Marotta, Engineer, StudioPersonnel - EPMD, Producer, MainArtist - Jim Foley, Engineer, StudioPersonnel - Al Watts, Engineer, StudioPersonnel

(C) 2010 Priority Records LLC ℗ 1988 Priority Records, LLC

7
The Steve Martin
00:04:36

Parrish Smith, Composer - John Poppo, Engineer, StudioPersonnel - Erick Sermon, Composer - Charlie Marotta, Engineer, StudioPersonnel - EPMD, Producer, MainArtist - Jim Foley, Engineer, StudioPersonnel - Al Watts, Engineer, StudioPersonnel

(C) 2010 Priority Records LLC ℗ 1988 Priority Records, LLC

8
Get Off The Bandwagon
00:04:23

Parrish Smith, Composer - John Poppo, Engineer, StudioPersonnel - Erick Sermon, Composer - Charlie Marotta, Engineer, StudioPersonnel - EPMD, Producer, MainArtist - Jim Foley, Engineer, StudioPersonnel - Al Watts, Engineer, StudioPersonnel

(C) 2010 Priority Records LLC ℗ 1988 Priority Records, LLC

9
D.J. K La Boss
00:04:31

Parrish Smith, Composer - John Poppo, Engineer, StudioPersonnel - Herb Powers, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Erick Sermon, Composer - Charlie Marotta, Engineer, StudioPersonnel - EPMD, Producer, MainArtist - Jim Foley, Engineer, StudioPersonnel - Al Watts, Engineer, StudioPersonnel

(C) 2010 Priority Records LLC ℗ 1988 Priority Records, LLC

10
Jane
00:02:58

Parrish Smith, Composer - John Poppo, Engineer, StudioPersonnel - Erick Sermon, Composer - Charlie Marotta, Engineer, StudioPersonnel - EPMD, Producer, MainArtist - Jim Foley, Engineer, StudioPersonnel - Al Watts, Engineer, StudioPersonnel

(C) 2010 Priority Records LLC ℗ 1988 Priority Records, LLC

Descriptif de l'album

Je vous parle d'un temps. Que les moins de vingt ans. Ne peuvent pas connaître… La tirade d’Aznavour est de rigueur avec ce mythique (l’adjectif n’est pas galvaudé) premier album d’EPMD paru à l’été 1988. Le hip hop entre alors dans cet âge d’or qui ira jusqu’au milieu de la décennie suivante. Le genre jusqu’ici très minimaliste, axé autour de boucles disco et de sons électroniques, s’étoffe musicalement grâce à l’utilisation de samples piochés dans l’histoire de la soul, du funk, du rock et du jazz. Le rap devient beaucoup plus funky et plus chaud, notamment grâce aux flows complémentaires d’Erick Sermon et Parrish Smith… Des bouts de Kool & The Gang, Aretha Franklin, Zapp, Syl Johnson, Marva Whitney, Otis Redding, Rick James, Joe Tex, des J.B.'s mais aussi d’Eric Clapton, Pink Floyd, Steve Miller Band et Mountain se promènent tout au long de ces dix titres parfaitement produits par le duo de Long Island lui-même. En ouverture, le titre éponyme Strictly Business, adossé contre un sample du I Shot The Sheriff de Bob Marley dans la version de Clapton, symbolise bien la quintessence de ce rap qui cite le passé pour se l’approprier et en faire une potion magique urbaine et festive. Ponctué par les scratches de DJ K La Boss, Strickly Business est un disque phare de cet âge d’or du hip hop. Un album on ne peut plus influent et représentatif du style East Coast, indispensable à toutes les discothèques idéales dignes de ce nom. © MZ/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par EPMD

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
L'âge d'or du rap existe-t-il ?

Du milieu des années 80 à celui des années 90, le hip hop a vécu une révolution artistique sans précédent. Une décennie d’une richesse alors inédite où brillera le talent de Public Enemy, De La Soul, N.W.A, Eric B & Rakim, A Tribe Called Quest et bien d’autres. Alors, le rap c'était mieux avant ?

Le reggaeton en 10 albums

Mélange de dancehall jamaïcain, de hip-hop américain, de rythmes caribéens et de tchatche en espagnol, le reggaeton a, depuis sa naissance dans les années 90, donné plusieurs coups de butoir pour forcer la porte de la pop music. Des premières mixtapes de DJ Playero au “Barrio Fino” de Daddy Yankee, en passant par le “Tra-Tra-Tra” de Don Chezina, les musiciens de Porto Rico et leur succursale colombienne de Medellin ont tout tenté pour conquérir le monde et y sont parvenus dans la dernière décennie à travers Luis Fonsi, J. Balvin ou Bad Bunny. Retour en 10 albums sur l’histoire d’un genre qui n’a pas fini d’être populaire.

Le trip hop en 10 albums

A l’aube des années 90, la vague trip hop submerge la Grande-Bretagne avec une électro influencée par la musique jamaïcaine et les beats rap. Rythmiques chloroformées et ambiances oppressantes, Massive Attack, Portishead, Tricky, Morcheeba et quelques autres inventent une sorte de soul music sombre, futuriste et parfois très cinématographique. Coup de zoom en 10 albums sur un genre aux frontières floues mais à l’influence nette.

Dans l'actualité...