Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Miles Davis|Sorcerer

Sorcerer

Miles Davis

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement non disponible

Dans son autobiographie publiée en 1989, Miles Davis évoqua la spécificité de son fameux second quintet composé du pianiste Herbie Hancock, du contrebassiste Ron Carter, du batteur Tony Williams et du saxophoniste Wayne Shorter : « Si j'étais l'inspiration, représentais la sagesse et assurais l'homogénéité du groupe, Tony en était le feu, l'étincelle créatrice. Wayne lui était l'homme des idées, le concepteur intellectuel. Ron et Herbie en étaient les ancrages. Je n'étais que le leader qui avait rassemblé tout le monde. Ils étaient jeunes mais, même si je leur apprenais certaines choses, ils m'en apprenaient d'autres, sur la new thing, sur le free… J'apprenais quelque chose chaque soir avec cette formation. » Entre 1965 et 1968, les cinq virtuoses graveront des disques essentiels, parmi les plus importants de l’histoire du jazz : E.S.P., Miles Smiles, Nefertiti, Miles In The Sky, Filles de Kilimanjaro, Water Babies et ce Sorcerer publié en octobre 1967. Enregistré du 9 au 24 mai de cette même année, avec Teo Macero à la production, ce troisième opus studio de la mythique formation est un nouveau sommet de hard bop feutré rempli de nuances et de couleurs. Ses six premières compositions sont signées Shorter, Hancock ou Williams. Ovni du disque, le septième et dernier morceau, Nothing Like You, arrangé par Gil Evans et enregistré cinq ans plus tôt en août 1962 avec Shorter, Frank Rehak au trombone, Paul Chambers à la contrebasse, Jimmy Cobb à la batterie, Willie Bobo aux percussions, le tout chanté par l’inénarrable Bob Dorough ! Ce final totalement décalé et inattendu est en fait un hommage du trompettiste à sa compagne de l’époque, Cicely Tyson, dont le visage orne la pochette de l’album… Tout au long de Sorcerer, la flexibilité rythmique qu’offre le jazz modal permet aux solistes d’improviser de manière encore plus libre. Flagrant sur Prince Of Darkness… Quant aux échanges entre les deux souffleurs – Miles et Shorter – ils touchent au sublime, notamment sur le mélancolique Vonetta. Sublime comme cet album indispensable. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Sorcerer

Miles Davis

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

1
Prince Of Darkness (Album Version)
Miles Davis
00:06:25

Miles Davis, Trumpet - Wayne Shorter, Tenor Saxophone - Herbie Hancock, Piano - Ronald Carter, Bass - Tony Williams, Drums - Wayne Shorter, Composer - Wayne Shorter, Lyricist - Teo Macero, Producer - Stan Tonkel, Recording Engineer - Rob Schwarz, Mastering Engineer - Mark Wilder, Mastering Engineer - Mark Wilder, Re-Mixer

Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc. Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc.

2
Pee Wee (Album Version)
Wayne Shorter
00:04:46

Wayne Shorter, Tenor Saxophone - Herbie Hancock, Piano - Ronald Carter, Bass - Tony Williams, Drums - Tony Williams, Composer - Tony Williams, Lyricist - Teo Macero, Producer - Stan Tonkel, Recording Engineer - Rob Schwarz, Mastering Engineer - Mark Wilder, Mastering Engineer - Mark Wilder, Re-Mixer

Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc. Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc.

3
Masqualero (Album Version)
Miles Davis
00:08:51

Miles Davis, Trumpet - Wayne Shorter, Tenor Saxophone - Herbie Hancock, Piano - Ronald Carter, Bass - Tony Williams, Drums - Wayne Shorter, Composer - Wayne Shorter, Lyricist - Teo Macero, Producer - Stan Tonkel, Recording Engineer - Rob Schwarz, Mastering Engineer - Mark Wilder, Mastering Engineer - Mark Wilder, Re-Mixer

Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc. Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc.

4
The Sorcerer (Album Version)
Miles Davis
00:05:10

Miles Davis, Trumpet - Wayne Shorter, Tenor Saxophone - Herbie Hancock, Piano - Ronald Carter, Bass - Tony Williams, Drums - Herbie Hancock, Composer - Herbie Hancock, Lyricist - Stan Tonkel, Recording Engineer - Rob Schwarz, Mastering Engineer - Mark Wilder, Mastering Engineer - Mark Wilder, Re-Mixer - Teo Macero, Producer

Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc. Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc.

5
Limbo (Album Version)
Miles Davis
00:07:14

Miles Davis, Trumpet - Wayne Shorter, Tenor Saxophone - Herbie Hancock, Piano - Ronald Carter, Bass - Tony Williams, Drums - Wayne Shorter, Composer - Wayne Shorter, Lyricist - Stan Tonkel, Recording Engineer - Rob Schwarz, Mastering Engineer - Mark Wilder, Mastering Engineer - Mark Wilder, Re-Mixer - Teo Macero, Producer

Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc. Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc.

6
Vonetta (Album Version)
Miles Davis
00:05:34

Miles Davis, Trumpet - Wayne Shorter, Tenor Saxophone - Herbie Hancock, Piano - Ronald Carter, Bass - Tony Williams, Drums - Wayne Shorter, Composer - Wayne Shorter, Lyricist - Stan Tonkel, Recording Engineer - Rob Schwarz, Mastering Engineer - Mark Wilder, Mastering Engineer - Mark Wilder, Re-Mixer - Teo Macero, Producer

Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc. Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc.

7
Nothing Like You (feat. Bob Dorough) (master)
Miles Davis
00:01:59

Miles Davis, Trumpet - Wayne Shorter, Tenor Saxophone - Frank Rehak, Trombone - Paul Chambers, Bass - Jimmy Cobb, Drums - Willie Bobo (William Correa), Bongos - Bob Dorough, Vocals - Fran Landesman, Lyricist - Bob Dorough, Composer - Gill Evans, Arranger - Teo Macero, Producer - Stan Tonkel, Recording Engineer - Bob Beldon, Re-Issue Producer - Michael Cuscuna, Re-Issue Producer

Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc. Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc.

8
Masqualero (alternate take)
Miles Davis
00:07:03

Miles Davis, Trumpet - Wayne Shorter, Tenor Saxophone - Herbie Hancock, Piano - Ronald Carter, Bass - Tony Williams, Drums - Wayne Shorter, Composer - Wayne Shorter, Lyricist - Teo Macero, Producer - Stan Tonkel, Recording Engineer - Rob Schwarz, Mastering Engineer - Mark Wilder, Mastering Engineer - Mark Wilder, Re-Mixer - Michael Cuscuna, Re-Issue Producer - Bob Beldon, Re-Issue Producer

Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc. Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc.

9
Limbo (alternate version)
Miles Davis
00:05:27

Miles Davis, Trumpet - Wayne Shorter, Tenor Saxophone - Tony Williams, Drums - Herbie Hancock, Piano - Buster Williams, Bass - Wayne Shorter, Composer - Wayne Shorter, Lyricist - Irving Townsend, Producer - Frank Laico, Recording Engineer - Michael Cuscuna, Re-Issue Producer - Bob Beldon, Re-Issue Producer

Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc. Originally Released 1967, 1998 Sony Music Entertainment Inc.

Descriptif de l'album

Dans son autobiographie publiée en 1989, Miles Davis évoqua la spécificité de son fameux second quintet composé du pianiste Herbie Hancock, du contrebassiste Ron Carter, du batteur Tony Williams et du saxophoniste Wayne Shorter : « Si j'étais l'inspiration, représentais la sagesse et assurais l'homogénéité du groupe, Tony en était le feu, l'étincelle créatrice. Wayne lui était l'homme des idées, le concepteur intellectuel. Ron et Herbie en étaient les ancrages. Je n'étais que le leader qui avait rassemblé tout le monde. Ils étaient jeunes mais, même si je leur apprenais certaines choses, ils m'en apprenaient d'autres, sur la new thing, sur le free… J'apprenais quelque chose chaque soir avec cette formation. » Entre 1965 et 1968, les cinq virtuoses graveront des disques essentiels, parmi les plus importants de l’histoire du jazz : E.S.P., Miles Smiles, Nefertiti, Miles In The Sky, Filles de Kilimanjaro, Water Babies et ce Sorcerer publié en octobre 1967. Enregistré du 9 au 24 mai de cette même année, avec Teo Macero à la production, ce troisième opus studio de la mythique formation est un nouveau sommet de hard bop feutré rempli de nuances et de couleurs. Ses six premières compositions sont signées Shorter, Hancock ou Williams. Ovni du disque, le septième et dernier morceau, Nothing Like You, arrangé par Gil Evans et enregistré cinq ans plus tôt en août 1962 avec Shorter, Frank Rehak au trombone, Paul Chambers à la contrebasse, Jimmy Cobb à la batterie, Willie Bobo aux percussions, le tout chanté par l’inénarrable Bob Dorough ! Ce final totalement décalé et inattendu est en fait un hommage du trompettiste à sa compagne de l’époque, Cicely Tyson, dont le visage orne la pochette de l’album… Tout au long de Sorcerer, la flexibilité rythmique qu’offre le jazz modal permet aux solistes d’improviser de manière encore plus libre. Flagrant sur Prince Of Darkness… Quant aux échanges entre les deux souffleurs – Miles et Shorter – ils touchent au sublime, notamment sur le mélancolique Vonetta. Sublime comme cet album indispensable. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Black Saint And The Sinner Lady

Charles Mingus

A Love Supreme

John Coltrane

A Love Supreme John Coltrane

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears

Nevermind

Nirvana

Nevermind Nirvana
À découvrir également
Par Miles Davis

That's What Happened 1982-1985: The Bootleg Series, Vol. 7

Miles Davis

Bitches Brew

Miles Davis

Bitches Brew Miles Davis

Ascenseur pour l'échafaud

Miles Davis

Kind Of Blue

Miles Davis

Kind Of Blue Miles Davis

Merci Miles! Live at Vienne

Miles Davis

Playlists

Dans la même thématique...

Saturday Night in San Francisco - Live 12.6.80

Al Di Meola with Paco DeLucia & John McLaughlin

Saturday Night in San Francisco - Live 12.6.80 Al Di Meola with Paco DeLucia & John McLaughlin

Black Acid Soul

Lady Blackbird

Black Acid Soul Lady Blackbird

Entre eux deux

Melody Gardot

Entre eux deux Melody Gardot

Still Rising - The Collection

Gregory Porter

Welcome to the Black Forest (The Sounds of MPS)

Various Interprets

Les Grands Angles...
Santana, le lézard de Tijuana

Une place au panthéon du rock assurée dès ses débuts avec sa performance ensorcelante à Woodstock, une dizaine de Grammy Awards sous le bras et des millions de disques écoulés grâce à sa renaissance en star de la latin pop, des featurings plus prestigieux les uns que les autres… Santana fait partie de ces artistes qui ont tout raflé : la reconnaissance du public, de la critique et de ses pairs. Portrait d’un artiste comblé qui enchaîne les mues comme un lézard.

Il était une fois Blue Note en 10 albums

Le plus célèbre des labels de jazz avait tout bon ! Artistes cinq étoiles, répertoires originaux, directeurs artistiques associés ingénieux, prise de son d’exception, sublime esthétique des pochettes, éclectisme des genres (be-bop, hard bop, soul jazz, jazz modal, free), rien ne manquait à l’appel des enregistrements de l’écurie lancée en 1939 par Francis Wolff et Alfred Lion, deux Allemands ayant fui le régime nazi. Dans cet ample catalogue, Qobuz a choisi 10 albums clés. Certains sont des classiques célébrés. D’autres, des merveilles sous-estimées. Mais tous sont des incontournables ayant façonné l’esthétique Blue Note.

La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Dans l'actualité...