Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jon Hopkins|Singularity

Singularity

Jon Hopkins

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Les Anglo-Saxons appellent ça le "breakthrough album", le disque qui fait passer un artiste dans une autre dimension. Pour Jon Hopkins, ce fut Immunity, en 2013, qui mit le nom de cet habile sorcier de studio britannique sur toutes les lèvres dans le grand barouf de la dance music, et même au-delà. Porté par un tube de huit minutes, Open Eye Signal, il a expédié son auteur vers les salles à grosse jauge et les festivals les plus prestigieux du moment. Du coup, cinq années plus tard, la critique et le public attendaient l’Anglais au tournant et, disons-le tout de suite, personne ne sera déçu. Installé dans la patrie du Grateful Dead, en Californie, devenu adepte des retraites méditatives dans le désert, Jon Hopkins en est revenu avec un disque en forme de trip psychédélique, montée, pic et redescente inclus. Le voyage démarre avec Singularity, une longue plage qui rappelle les meilleures prises de Moderat (le supergroupe d’Apparat et Modeselektor), avec un son d’orgue lancinant, des beats composés de glitchs et cette basse assommante, suivi d’Emerald Rush et ses sonorités qui nous ont régalés chez Bicep l’an passé.
Le pic arrive sur Everything Connected, le grand œuvre de cet album, une plage de 10 minutes de techno minimaliste et psychédélique, catchy mais raffinée, subtile et intelligente. Un titre calibré pour rester dans les annales et les flight cases des DJ’s durant de long mois. C O S M, avec sa basse massive, démontre le talent du Britannique pour produire des gros sons, puis on redescend peu à peu avec Feel First Life, un titre ambient qui redonnera du lustre aux playlists des salons de massage. Jon Hopkins clôt l’aventure avec un piano solo et les notes d’espoir du minimaliste Recovery, comme s’il souhaitait engager l’auditeur sur le chemin de la méditation et de l’introspection. Vu ce qu’il en a ramené, on serait bien inspirés de le suivre. © Smaël Bouaici/Qobuz

Plus d'informations

Singularity

Jon Hopkins

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

1
Singularity
00:06:29

Rik Simpson, Mixer - Jon Hopkins, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Cherif Hashizume, Mixer - Domino Publishing Company Ltd, MusicPublisher

2018 Domino Recording Co Ltd 2018 Domino Recording Co Ltd

2
Emerald Rush
00:05:36

Rik Simpson, Mixer - Jon Hopkins, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Cherif Hashizume, Mixer - Domino Publishing Company Ltd, MusicPublisher

2018 Domino Recording Co Ltd 2018 Domino Recording Co Ltd

3
Neon Pattern Drum
00:06:07

Rik Simpson, Mixer - Jon Hopkins, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Cherif Hashizume, Mixer - Domino Publishing Company Ltd, MusicPublisher

2018 Domino Recording Co Ltd 2018 Domino Recording Co Ltd

4
Everything Connected
00:10:30

Rik Simpson, Mixer - Jon Hopkins, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Cherif Hashizume, Mixer - Domino Publishing Company Ltd, MusicPublisher

2018 Domino Recording Co Ltd 2018 Domino Recording Co Ltd

5
Feel First Life
00:05:33

Rik Simpson, Mixer - Jon Hopkins, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Cherif Hashizume, Mixer - Domino Publishing Company Ltd, MusicPublisher

2018 Domino Recording Co Ltd 2018 Domino Recording Co Ltd

6
C O S M
00:07:08

Rik Simpson, Mixer - Jon Hopkins, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Cherif Hashizume, Mixer - Domino Publishing Company Ltd, MusicPublisher

2018 Domino Recording Co Ltd 2018 Domino Recording Co Ltd

7
Echo Dissolve
00:03:21

Rik Simpson, Mixer - Jon Hopkins, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Cherif Hashizume, Mixer - Domino Publishing Company Ltd, MusicPublisher

2018 Domino Recording Co Ltd 2018 Domino Recording Co Ltd

8
Luminous Beings
00:11:51

Rik Simpson, Mixer - Jon Hopkins, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Cherif Hashizume, Mixer - Domino Publishing Company Ltd, MusicPublisher

2018 Domino Recording Co Ltd 2018 Domino Recording Co Ltd

9
Recovery
00:05:35

Rik Simpson, Mixer - Jon Hopkins, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Cherif Hashizume, Mixer - Domino Publishing Company Ltd, MusicPublisher

2018 Domino Recording Co Ltd 2018 Domino Recording Co Ltd

Descriptif de l'album

Les Anglo-Saxons appellent ça le "breakthrough album", le disque qui fait passer un artiste dans une autre dimension. Pour Jon Hopkins, ce fut Immunity, en 2013, qui mit le nom de cet habile sorcier de studio britannique sur toutes les lèvres dans le grand barouf de la dance music, et même au-delà. Porté par un tube de huit minutes, Open Eye Signal, il a expédié son auteur vers les salles à grosse jauge et les festivals les plus prestigieux du moment. Du coup, cinq années plus tard, la critique et le public attendaient l’Anglais au tournant et, disons-le tout de suite, personne ne sera déçu. Installé dans la patrie du Grateful Dead, en Californie, devenu adepte des retraites méditatives dans le désert, Jon Hopkins en est revenu avec un disque en forme de trip psychédélique, montée, pic et redescente inclus. Le voyage démarre avec Singularity, une longue plage qui rappelle les meilleures prises de Moderat (le supergroupe d’Apparat et Modeselektor), avec un son d’orgue lancinant, des beats composés de glitchs et cette basse assommante, suivi d’Emerald Rush et ses sonorités qui nous ont régalés chez Bicep l’an passé.
Le pic arrive sur Everything Connected, le grand œuvre de cet album, une plage de 10 minutes de techno minimaliste et psychédélique, catchy mais raffinée, subtile et intelligente. Un titre calibré pour rester dans les annales et les flight cases des DJ’s durant de long mois. C O S M, avec sa basse massive, démontre le talent du Britannique pour produire des gros sons, puis on redescend peu à peu avec Feel First Life, un titre ambient qui redonnera du lustre aux playlists des salons de massage. Jon Hopkins clôt l’aventure avec un piano solo et les notes d’espoir du minimaliste Recovery, comme s’il souhaitait engager l’auditeur sur le chemin de la méditation et de l’introspection. Vu ce qu’il en a ramené, on serait bien inspirés de le suivre. © Smaël Bouaici/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par Jon Hopkins

Deep In The Glowing Heart

Jon Hopkins

Music For Psychedelic Therapy

Jon Hopkins

Immunity

Jon Hopkins

Immunity Jon Hopkins

Piano Versions

Jon Hopkins

Piano Versions Jon Hopkins

A Gathering Of The Tribe

Jon Hopkins

Playlists

Dans la même thématique...

Reprise - Remixes

Moby

Random Access Memories

Daft Punk

Fragments

Bonobo

Fragments Bonobo

Before I Die

박혜진 park hye jin

Before I Die 박혜진 park hye jin

Loving In Stereo

Jungle

Les Grands Angles...
Erased Tapes, un label pas si classique

Dès sa création en 2007, Erased Tapes s’est imposé comme un des labels les plus innovants des quinze dernières années, tout en rencontrant le succès auprès du public. Parfois trop vite réduit à sa vitrine néoclassique (Nils Frahm, Ólafur Arnalds), le label basé à Londres mène des explorations aux confins de l’ambient, l’electronica et l’expérimental à travers un catalogue mené de manière harmonieuse par l’Allemand Robert Raths, que Qobuz vous propose d’explorer.

DJ-Kicks : l’histoire de la compilation qui a redéfini la musique électronique

« DJ-Kicks est la plus importante série de DJ mix de tous les temps. » C’est Mixmag, le magazine de référence de la musique électronique en Angleterre, qui l’écrit. Difficile de lui donner tort : depuis 1995, le label allemand !K7 fait un sans-faute sur plus de 60 volumes en confiant ses mix à des artistes incontournables. Pionnier du genre à une époque où le format ne courait pas les rues, le label a réussi à sortir le mix des clubs tout en vulgarisant la musique électronique auprès du grand public.

L’électro nordique en 11 artistes

Les musiciens d’Europe du Nord ont toujours su ajouter un twist arctique à tous les genres de musique, et la sphère électronique n’y a pas échappé. Tour d’horizon en 11 étapes des artistes danois, suédois, norvégiens ou finlandais qui font glisser la techno, la house, le disco ou le dub vers de nouvelles latitudes.

Dans l'actualité...