Jean-Jacques Kantorow, Tapiola Sinfonietta, Alexandre Kantorow Saint-Saëns: Piano Concertos Nos. 3-5

Saint-Saëns: Piano Concertos Nos. 3-5

Jean-Jacques Kantorow, Tapiola Sinfonietta, Alexandre Kantorow

Paru le 3 mai 2019 chez BIS

Artiste principal : Alexandre Kantorow

Genre : Classique

Distinctions : Gramophone Editor's Choice ( juin 2019)

Inclus : 1 Livret numérique

  • hi-res logo
  • 24-Bit – 96.00 kHz

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

15,99 CHF

Ajouter au panier

Choisissez la qualité audio :
Plus d'info
La jeune génération des pianistes semble avoir compris l’importance des cinq concertos de Camille Saint-Saëns, si l’on en juge par le nombre de nouvelles versions qui jaillissent d’un peu partout sur le marché. Ainsi donc, après Jean-Yves Thibaudet, Bertrand Chamayou, Romain Descharmes, Louis Lortie et Louis Schwizgebel, voilà que le jeune et brillant pianiste française Alexandre Kantorow enregistre les concertos de Saint-Saëns, dont voici le premier des deux albums prévus, consacré aux trois derniers. On ne boudera pas notre plaisir, car il était temps de replacer Saint-Saëns à la place primordiale qui lui revient de plein droit. De sa longue vie, on a trop souvent retenu l’époque de sa vieillesse, celle où, couvert d’honneurs et de récompenses, le vieux compositeur ne comprenait plus rien à la musique de son temps, celle de Debussy, de Schönberg ou Stravinski, dont Le Sacre du printemps lui avait donné un sacré choc esthétique. C’était oublier un peu vite que, enfant prodige, Saint-Saëns jouait à la cour de Louis-Philippe aux Tuileries et qu’il devint ensuite le propagateur des jeunes de son temps, Berlioz et Richard Wagner, qui étaient alors très peu goûtés du public parisien. Du classique Troisième, mal aimé et pourtant si mendelssohnien et exempt de virtuosité gratuite, au Cinquième qui mêle adroitement les mélismes arabes à une construction lisztienne, en passant par le Quatrième dont le fier thème final résonne tel un hymne puissant et libérateur, ces concertos ont été les premiers donnés à la France par un compositeur influencé par la langue et le style des compositeurs allemands, de Beethoven à Wagner, une ardeur qui sera ensuite tempérée, pour ne pas dire tout à fait refroidie après le sanglant épisode de la guerre de 1870 qui provoquera un élan patriotique démesuré dans les deux camps. À vingt-deux ans, Alexandre Kantorow s’impose comme un des pianistes les plus intéressants du moment grâce à son total engagement, à sa fougue et à un tempérament puissamment personnel. Après avoir hésité entre le tennis qu’il pratiquait à un haut niveau, le jeune homme a opté pour le piano qu’il pratique avec une aisance sportive et inspirée. © François Hudry/Qobuz
Plus d'info

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 9,99 €/ mois.

1 mois gratuit
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 8 pistes Durée totale : 01:20:33

    Piano Concerto No. 3 in E flat major, Op. 29 (Camille Saint-Saëns)
  1. 1 Piano Concerto No. 3 in E-Flat Major, Op. 29: I. Moderato assai

    CAMILLE SAINT-SAENS, Composer - Jean-Jacques Kantorow, Conductor - Tapiola Sinfonietta, Orchestra - Alexandre Kantorow, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  2. 2 Piano Concerto No. 3 in E-Flat Major, Op. 29: II. Andante

    CAMILLE SAINT-SAENS, Composer - Jean-Jacques Kantorow, Conductor - Tapiola Sinfonietta, Orchestra - Alexandre Kantorow, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  3. 3 Piano Concerto No. 3 in E-Flat Major, Op. 29: III. Allegro non troppo

    CAMILLE SAINT-SAENS, Composer - Jean-Jacques Kantorow, Conductor - Tapiola Sinfonietta, Orchestra - Alexandre Kantorow, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  4. Piano Concerto No. 4 in C minor, Op. 44
  5. 4 Piano Concerto No. 4 in C Minor, Op. 44: I. Allegro moderato - Andante

    CAMILLE SAINT-SAENS, Composer - Jean-Jacques Kantorow, Conductor - Tapiola Sinfonietta, Orchestra - Alexandre Kantorow, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  6. 5 Piano Concerto No. 4 in C Minor, Op. 44: II. Allegro vivace - Andante - Allegro

    CAMILLE SAINT-SAENS, Composer - Jean-Jacques Kantorow, Conductor - Tapiola Sinfonietta, Orchestra - Alexandre Kantorow, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  7. Piano Concerto No. 5 in F major, Op. 103, ‘L’Égyptien’
  8. 6 Piano Concerto No. 5 in F Major, Op. 103 "Egyptian": I. Allegro animato

    CAMILLE SAINT-SAENS, Composer - Jean-Jacques Kantorow, Conductor - Tapiola Sinfonietta, Orchestra - Alexandre Kantorow, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  9. 7 Piano Concerto No. 5 in F Major, Op. 103 "Egyptian": II. Andante

    CAMILLE SAINT-SAENS, Composer - Jean-Jacques Kantorow, Conductor - Tapiola Sinfonietta, Orchestra - Alexandre Kantorow, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  10. 8 Piano Concerto No. 5 in F Major, Op. 103 "Egyptian": III. Molto allegro

    CAMILLE SAINT-SAENS, Composer - Jean-Jacques Kantorow, Conductor - Tapiola Sinfonietta, Orchestra - Alexandre Kantorow, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  • Descriptif de l'album
  • La jeune génération des pianistes semble avoir compris l’importance des cinq concertos de Camille Saint-Saëns, si l’on en juge par le nombre de nouvelles versions qui jaillissent d’un peu partout sur le marché. Ainsi donc, après Jean-Yves Thibaudet, Bertrand Chamayou, Romain Descharmes, Louis Lortie et Louis Schwizgebel, voilà que le jeune et brillant pianiste française Alexandre Kantorow enregistre les concertos de Saint-Saëns, dont voici le premier des deux albums prévus, consacré aux trois derniers. On ne boudera pas notre plaisir, car il était temps de replacer Saint-Saëns à la place primordiale qui lui revient de plein droit. De sa longue vie, on a trop souvent retenu l’époque de sa vieillesse, celle où, couvert d’honneurs et de récompenses, le vieux compositeur ne comprenait plus rien à la musique de son temps, celle de Debussy, de Schönberg ou Stravinski, dont Le Sacre du printemps lui avait donné un sacré choc esthétique. C’était oublier un peu vite que, enfant prodige, Saint-Saëns jouait à la cour de Louis-Philippe aux Tuileries et qu’il devint ensuite le propagateur des jeunes de son temps, Berlioz et Richard Wagner, qui étaient alors très peu goûtés du public parisien. Du classique Troisième, mal aimé et pourtant si mendelssohnien et exempt de virtuosité gratuite, au Cinquième qui mêle adroitement les mélismes arabes à une construction lisztienne, en passant par le Quatrième dont le fier thème final résonne tel un hymne puissant et libérateur, ces concertos ont été les premiers donnés à la France par un compositeur influencé par la langue et le style des compositeurs allemands, de Beethoven à Wagner, une ardeur qui sera ensuite tempérée, pour ne pas dire tout à fait refroidie après le sanglant épisode de la guerre de 1870 qui provoquera un élan patriotique démesuré dans les deux camps. À vingt-deux ans, Alexandre Kantorow s’impose comme un des pianistes les plus intéressants du moment grâce à son total engagement, à sa fougue et à un tempérament puissamment personnel. Après avoir hésité entre le tennis qu’il pratiquait à un haut niveau, le jeune homme a opté pour le piano qu’il pratique avec une aisance sportive et inspirée. © François Hudry/Qobuz

logo qobuz Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Streamez ou téléchargez votre musique

Achetez un album ou une piste à l’unité. Ou écoutez tout notre catalogue en illimité avec nos abonnements de streaming en haute qualité.

Choisissez le format qui vous convient

Vous disposez d’un large choix de formats pour télécharger vos achats (FLAC, ALAC, WAV, AIFF...) en fonction de vos besoins.

Zéro DRM

Les fichiers téléchargés vous appartiennent, sans aucune limite d’utilisation. Vous pouvez les télécharger autant de fois que vous souhaitez.

Écoutez vos achats dans nos applications

Téléchargez les applications Qobuz pour smartphones, tablettes et ordinateurs, et écoutez vos achats partout avec vous.

À découvrir

Dans la même thématique

Le compositeur principal

Camille Saint-Saëns dans le magazine

Plus d'articles

Le label

BIS

Lorsqu’en 1973 Robert von Bahr créa le label Bis, il ne se doutait pas qu’il initiait une véritable révolution discographique. Armé de son seul savoir-faire, ce jeune ingénieur du son suédois proposait en effet des enregistrements d’une qualité inédite. Cette expertise technique séduisit rapidement les plus grands interprètes. S’instaurait ainsi une collaboration fructueuse entre art et artisanat qui donna lieu à de véritables monuments discographiques : les cantates de Bach par Suzuki, l'intégrale Sibelius réalisée à Lahti par Osmo Vänskä, les anthologies de musiques sud-américaines dédiés à Camargo Guarnieri, Francesco Mignone… Parallèlement, von Bahr et ses treize c...

Voir la page BIS Lire l'article

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles