Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Rainbow|Rising

Rising

Rainbow

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Ce n'est pas peu dire que d'affirmer qu'avec Rainbow, Ritchie Blackmore cherche a retrouver la magnificence de Deep Purple période In Rock. Et il n'est pas faux de prétendre qu'avec Rising il y parvient presque.

La découverte de Ronnie James Dio au chant soutien la comparaison avec Ian Gillan, Cozy Powell rompu au travail avec Jeff Beck allie frappe en force et en finesse, certes Tony Carey ne risque pas de lui voler la vedette comme Jon Lord, mais pour Ritchie Blackmore c'est tout sauf un défaut.

« Tarot Woman » sonne presque plus Deep Purple que de nature, « Run with the Wolf » est du bon hard rock bluesy proche de Bad Company avec ses chorus sautillants, « Starstruck » est visiblement conçu pour et autour de la guitare de Ritchie Blackmore. Voilà pour une face A qui fait mieux que mettre en appétit.

La face B du vinyl ne contient que deux morceaux, d'environ huit minutes chacun. D'abord « Stargazer » morceau de bravoure numéro un de Rainbow, avec ses amples crescendos Led Zeppeliniens, son orchestration baroque avec le concours de l'Orchestre Philarmonique de Munich, la voix de Ronnie James Dio qui va chercher d'improbables aigus, le tout dirigé par un homme en noir toujours aussi fantastique dans chacune de ses interventions. Un véritable classique.

« A Light in the Back » n'est pas de ce niveau, cette chevauchée où Ritchie Blackmore laisse libre cours à sa mégalomanie ne vaut pas ses huit minutes et douze secondes. Seul maître à bord, le guitar hero donne là un sujet d'études pour tous les Yngwe Malmsteen et Joe Satriani à venir. Le commun des mortels s'ébahit peut-être mais s'ennuie aussi tout au long d'un titre de consistance très moyenne. 

Parti sur de très hautes bases avec cette formation presque parfaite et un Rising digne des grands albums du heavy metal, Rainbow va ensuite trop rapidement gâcher ses possibilités par la faute de son versatile leader. Mais c'est une autre histoire. 


©Copyright Music Story Francois Alvarez 2018

Plus d'informations

Rising

Rainbow

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

1
Tarot Woman
00:05:58

Ritchie Blackmore, Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Ronnie James Dio, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Martin Birch, Producer - Jimmy Bain, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Cozy Powell, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Rainbow, MainArtist - Tony Carey, Keyboards, AssociatedPerformer

℗ 1976 Universal Records, a Division of UMG Recordings, Inc.

2
Run With The Wolf
00:03:39

Ritchie Blackmore, Composer, Guitar, AssociatedPerformer - Ronnie James Dio, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Martin Birch, Producer - Jimmy Bain, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Cozy Powell, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Rainbow, MainArtist - Tony Carey, Keyboards, AssociatedPerformer

℗ 1976 Universal Records, a Division of UMG Recordings, Inc., Mit freundlicher Genehmigung: Universal Music International Division - a division of Universal Music GmbH

3
Starstruck
00:04:05

Ritchie Blackmore, Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Ronnie James Dio, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Martin Birch, Producer - Jimmy Bain, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Cozy Powell, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Rainbow, MainArtist - Tony Carey, Keyboards, AssociatedPerformer

℗ 1976 UMG Recordings, Inc., Mit freundlicher Genehmigung: Universal Music International Division - a division of Universal Music GmbH

4
Do You Close Your Eyes
00:02:58

Ritchie Blackmore, Composer, Guitar, AssociatedPerformer - Ronnie James Dio, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Martin Birch, Producer - Jimmy Bain, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Cozy Powell, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Rainbow, MainArtist - Tony Carey, Keyboards, AssociatedPerformer

℗ 1976 Universal Records, a Division of UMG Recordings, Inc.

5
Stargazer (Album Version)
00:08:25

Ritchie Blackmore, Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Ronnie James Dio, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Martin Birch, Producer - Jimmy Bain, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Cozy Powell, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Rainbow, MainArtist - Tony Carey, Keyboards, AssociatedPerformer

℗ 1976 UMG Recordings, Inc., Mit freundlicher Genehmigung: Universal Music International Division - a division of Universal Music GmbH

6
A Light In The Black
00:08:11

Ritchie Blackmore, Guitar, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Ronnie James Dio, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Martin Birch, Producer - Jimmy Bain, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Cozy Powell, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Rainbow, MainArtist - Tony Carey, Keyboards, AssociatedPerformer

℗ 1976 Universal Records, a Division of UMG Recordings, Inc.

Descriptif de l'album

Ce n'est pas peu dire que d'affirmer qu'avec Rainbow, Ritchie Blackmore cherche a retrouver la magnificence de Deep Purple période In Rock. Et il n'est pas faux de prétendre qu'avec Rising il y parvient presque.

La découverte de Ronnie James Dio au chant soutien la comparaison avec Ian Gillan, Cozy Powell rompu au travail avec Jeff Beck allie frappe en force et en finesse, certes Tony Carey ne risque pas de lui voler la vedette comme Jon Lord, mais pour Ritchie Blackmore c'est tout sauf un défaut.

« Tarot Woman » sonne presque plus Deep Purple que de nature, « Run with the Wolf » est du bon hard rock bluesy proche de Bad Company avec ses chorus sautillants, « Starstruck » est visiblement conçu pour et autour de la guitare de Ritchie Blackmore. Voilà pour une face A qui fait mieux que mettre en appétit.

La face B du vinyl ne contient que deux morceaux, d'environ huit minutes chacun. D'abord « Stargazer » morceau de bravoure numéro un de Rainbow, avec ses amples crescendos Led Zeppeliniens, son orchestration baroque avec le concours de l'Orchestre Philarmonique de Munich, la voix de Ronnie James Dio qui va chercher d'improbables aigus, le tout dirigé par un homme en noir toujours aussi fantastique dans chacune de ses interventions. Un véritable classique.

« A Light in the Back » n'est pas de ce niveau, cette chevauchée où Ritchie Blackmore laisse libre cours à sa mégalomanie ne vaut pas ses huit minutes et douze secondes. Seul maître à bord, le guitar hero donne là un sujet d'études pour tous les Yngwe Malmsteen et Joe Satriani à venir. Le commun des mortels s'ébahit peut-être mais s'ennuie aussi tout au long d'un titre de consistance très moyenne. 

Parti sur de très hautes bases avec cette formation presque parfaite et un Rising digne des grands albums du heavy metal, Rainbow va ensuite trop rapidement gâcher ses possibilités par la faute de son versatile leader. Mais c'est une autre histoire. 


©Copyright Music Story Francois Alvarez 2018

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears

Nevermind

Nirvana

Nevermind Nirvana

Who's Next

The Who

Who's Next The Who

In Utero - 20th Anniversary Remaster

Nirvana

À découvrir également
Par Rainbow

Summer Vibes

Rainbow

Summer Vibes Rainbow

Ritchie Blackmore's Rainbow

Rainbow

Long Live Rock N Roll

Rainbow

Down To Earth

Rainbow

Down To Earth Rainbow

Fuck Ya Hoe

Rainbow

Fuck Ya Hoe Rainbow

Playlists

Dans la même thématique...

RAW ('That Little Ol' Band From Texas' Original Soundtrack)

ZZ Top

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

The Wall

Pink Floyd

The Wall Pink Floyd

Rumours

Fleetwood Mac

Rumours Fleetwood Mac

Let It Be

The Beatles

Let It Be The Beatles
Les Grands Angles...
Interpol, fondu au noir

À l’aube des années 2000, à l’heure où le garage était roi, le quatuor new-yorkais devenu trio détonnait en ravivant le romantisme au noir d’un post-punk 80’s.

Nick Cave, mauvaise graine de star

Nick Cave et ses Bad Seeds restent l’une des aventures les plus prolifiques de l’ère postpunk. Dès la fin des années 80, le magnétisme caverneux du chanteur australien atteignait un certain paroxysme, entre reprises furibardes, ballades au piano et rock’n’roll en sueur. Au fil des ans, le Cave s’est fait de plus en plus crooner, entre Frank Sinatra punk et Johnny Cash austère...

Tropicalisme : l'histoire d'une révolution brésilienne

À la fin des années 60, une bande de jeunes artistes brésiliens s’insurge contre la junte militaire au pouvoir en fusionnant musique populaire locale, rock et avant-garde. Caetano Veloso, Gilberto Gil, Gal Costa, Os Mutantes et leurs amis inventent le tropicalisme, l’une des aventures musicales les plus originales du XXe siècle.

Dans l'actualité...