Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Daniil Trifonov|Rachmaninov : Piano Concertos 2, 4 - Bach-Rachmaninov : Partita BWV 1006

Rachmaninov : Piano Concertos 2, 4 - Bach-Rachmaninov : Partita BWV 1006

Daniil Trifonov, Philadelphia Orchestra, Yannick Nézet-Séguin

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

L’impatience nous gagnait après leur très belle version des célébrissimes Variations Paganini du même Rachmaninov, pour le même éditeur. Les noces entre Rachmaninov et Daniil Trifonov avec Yannick Nézet-Seguin et le Philadelphia Orchestra s’avèrent somptueuses. Leur version du 2e Concerto renouvelle le miracle de versions mythiques comme celles de Rachmaninov himself, de Horowitz ou de Earl Wild.
Destination Rachmaninov, annonce le titre. L'auditeur se sent bien dans ce train, confortablement installé avec le jeune pianiste russe qui regarde les paysages défiler. Et quels paysages ! car Trifonov et Nézet-Seguin ont une vue aussi large que les grands espaces russes qu'ils traversent. Le piano volubile, liquide, électrique, aérien, mais aussi puissant de Trifonov répond à l’opulence de l’orchestre. Une pâte sonore jamais pesante mais, au contraire, toujours en mouvement avec une souplesse épousant tous les mélismes et les humeurs d’une partition qui fêtait le retour à la vie d’un compositeur atteint d’une grave dépression.
La grande surprise de ce disque provient pourtant du 4e Concerto, le mal-aimé de la série, qui prend ici les teintes de la mélancolie et s’inscrit dans la suite logique des trois autres avec la même puissance expressive grâce à ces interprètes d’exception. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, saluons une prise de son superlative « à l’ancienne » rendant parfaitement justice à la largeur des phrasés, à l’épaisseur des cordes et aux séduisantes couleurs des cuivres et de la petite harmonie du célèbre orchestre américain.
En prime et sous la forme de formidables bis discographiques, quelques extraits de la Troisième Partita pour violon solo de Bach dans une transcription virtuose de Rachmaninov. À écouter d’urgence ! © François Hudry/Qobuz


Le Philadelphia Orchestra a été proclamé "Orchestra of the Year 2020" par Gramophone.

Plus d'informations

Rachmaninov : Piano Concertos 2, 4 - Bach-Rachmaninov : Partita BWV 1006

Daniil Trifonov

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Concerto No. 2 in C minor, Op. 18 (Serge Rachmaninoff)

1
I. Moderato
00:11:13

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
II. Adagio sostenuto
00:11:46

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
III. Allegro scherzando
00:12:16

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Partita for Violin Solo No. 3 in E Major, BWV 1006 - Arr. for Piano by Rachmaninov (Johann Sebastian Bach)

4
I. Preludio
00:03:47

Daniil Trifonov, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - Sergey Rachmaninoff, Work Arranger - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
III. Gavotte
00:02:44

Daniil Trifonov, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - Sergey Rachmaninoff, Work Arranger - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
VI. Gigue
00:01:42

Daniil Trifonov, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - Sergey Rachmaninoff, Work Arranger - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Piano Concerto No. 4 in G minor, Op. 40 (Serge Rachmaninoff)

7
I. Allegro vivace (Alla breve) (Live at Kimmel Center, Philadelphia, PA, USA)
00:10:06

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Charles Gagnon, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

8
II. Largo (Live at Kimmel Center, Philadelphia, PA, USA)
00:07:05

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Charles Gagnon, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

9
III. Allegro vivace (Live at Kimmel Center, Philadelphia, PA, USA)
00:09:24

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergei Rachmaninoff, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Charles Gagnon, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

L’impatience nous gagnait après leur très belle version des célébrissimes Variations Paganini du même Rachmaninov, pour le même éditeur. Les noces entre Rachmaninov et Daniil Trifonov avec Yannick Nézet-Seguin et le Philadelphia Orchestra s’avèrent somptueuses. Leur version du 2e Concerto renouvelle le miracle de versions mythiques comme celles de Rachmaninov himself, de Horowitz ou de Earl Wild.
Destination Rachmaninov, annonce le titre. L'auditeur se sent bien dans ce train, confortablement installé avec le jeune pianiste russe qui regarde les paysages défiler. Et quels paysages ! car Trifonov et Nézet-Seguin ont une vue aussi large que les grands espaces russes qu'ils traversent. Le piano volubile, liquide, électrique, aérien, mais aussi puissant de Trifonov répond à l’opulence de l’orchestre. Une pâte sonore jamais pesante mais, au contraire, toujours en mouvement avec une souplesse épousant tous les mélismes et les humeurs d’une partition qui fêtait le retour à la vie d’un compositeur atteint d’une grave dépression.
La grande surprise de ce disque provient pourtant du 4e Concerto, le mal-aimé de la série, qui prend ici les teintes de la mélancolie et s’inscrit dans la suite logique des trois autres avec la même puissance expressive grâce à ces interprètes d’exception. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, saluons une prise de son superlative « à l’ancienne » rendant parfaitement justice à la largeur des phrasés, à l’épaisseur des cordes et aux séduisantes couleurs des cuivres et de la petite harmonie du célèbre orchestre américain.
En prime et sous la forme de formidables bis discographiques, quelques extraits de la Troisième Partita pour violon solo de Bach dans une transcription virtuose de Rachmaninov. À écouter d’urgence ! © François Hudry/Qobuz


Le Philadelphia Orchestra a été proclamé "Orchestra of the Year 2020" par Gramophone.

Détails de l'enregistrement original : Recordings : Philadelphia, Kimmel Center, Verizon Hall, 10/2015 (Concerto No.4, live), 4/2018 (Concerto No.2, Partita)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Girls Like Us

Zoe Wees

Girls Like Us Zoe Wees

Dominion

Hammerfall

Dominion Hammerfall

Weihnachten 2021

Various Artists

Weihnachten 2021 Various Artists

Girls Like Us

Zoe Wees

Girls Like Us Zoe Wees
À découvrir également
Par Daniil Trifonov

Scriabin: Piano Sonata No. 9, Op. 68 "Black Mass"

Daniil Trifonov

BACH: The Art of Life

Daniil Trifonov

BACH: The Art of Life Daniil Trifonov

Silver Age

Daniil Trifonov

Silver Age Daniil Trifonov

Transcendental (Liszt : Etudes S. 139, 141, 144, 145)

Daniil Trifonov

Scriabin: Piano Sonata No. 9, Op. 68 "Black Mass"

Daniil Trifonov

Playlists

Dans la même thématique...

Schubert: Winterreise

Mark Padmore

Schubert: Winterreise Mark Padmore

Souvenirs d'Italie

Maurice Steger

Souvenirs d'Italie Maurice Steger

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Recomposed By Max Richter: Vivaldi, The Four Seasons

Max Richter

On DSCH

Igor Levit

On DSCH Igor Levit
Les Grands Angles...
Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Peter Thomas en orbite

En Allemagne aussi, ils ont leur Michel Legrand : Peter Thomas ! Ses musiques de film souvent déjantées ont fortement marqué toute une génération de spectateurs, dans les années 1960 et 1970. A tel point qu’il est souvent cité et samplé par de nombreux jeunes groupes pop, depuis les années 1990. Le compositeur culte s'en est allé le 17 mai 2020. Nous l'avions rencontré trois ans plus tôt, à l'aube de ses 92 ans.

Erased Tapes, un label pas si classique

Dès sa création en 2007, Erased Tapes s’est imposé comme un des labels les plus innovants des quinze dernières années, tout en rencontrant le succès auprès du public. Parfois trop vite réduit à sa vitrine néoclassique (Nils Frahm, Ólafur Arnalds), le label basé à Londres mène des explorations aux confins de l’ambient, l’electronica et l’expérimental à travers un catalogue mené de manière harmonieuse par l’Allemand Robert Raths, que Qobuz vous propose d’explorer.

Dans l'actualité...