Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Television|Marquee Moon

Marquee Moon

Television

Disponible en
24-Bit/192 kHz Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Marquee Moon sort en 1977 à New-York en pleine vague punk. Mais le brûlot ne sera pas si punk que ça. Tant et si bien qu’on peut le considérer comme un chef d’oeuvre de la new-wave naissante. Television, le groupe de Tom Verlaine, se présente comme une formation punkisante mais ne faisant pas table rase du passé. Leur Marquee Moon est une épique envolée aux confins du rock et du jazz. Le grand paradoxe de cet album est donc de lorgner du côté progressif, pourtant haïs par les punks. Mais Tom Verlaine réussit l’incroyable grand écart et entre définitivement dans la légende.

La singularité du son de l’album vient de la complémentarité des deux guitares. D’un côté, Tom Verlaine fait crier sa guitare et s’en donne à cœur joie dans l’improvisation et la déstructuration. De l’autre, Richard Lloyd tend vers un son plus classique et plus lumineux. L’enchevêtrement des riffs offre des moments de grâce exceptionnels à l’image du thème sonore de la chanson-titre « Marquee Moon ». Sur ce chaos esthétisé se pose la voix de Tom Verlaine qui déclame son chant lyrique et torturé.

Les réussites se succèdent tout au long de la galette. Premier riff pour Richard Lloyd sur « See No Evil », titre de facture encore assez classique. Mais c’est sur « Venus » que tout commence vraiment. Le lyrisme de Verlaine s’exprime à plein avec des paroles aux accents baudelairiens : «I fell right into the arms of Venus de Milo». La pièce maîtresse de l’album se situe au milieu du parcours et s’intitule « Marquee Moon » : un titre de plus de 10 minutes qui illustre toute la maestria du groupe. « Elevation » ralentit le tempo pour une merveilleuse complainte habillée d’un mur de guitares doucereux mais abrasif. Le disque se termine sur une dernière tranche d’improvisation jazzy avec le titre «Torn Curtain » qui s’étend pour offrir une apothéose électrique relevée d’incantations désespérées.

Marquee Moon est souvent considéré comme le chef d’œuvre de son époque. Il marque en tout cas symboliquement la nette différence entre la scène punk anglaise et son homologue new-yorkaise. Quand Johnny Rotten veut brûler la reine, Tom Verlaine adapte électriquement ses pulsions poétiques.

©Copyright Music Story 2016

Plus d'informations

Marquee Moon

Television

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 100 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 100 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,99/mois

1
See No Evil
00:03:58

TOM VERLAINE, Producer, Guitar, Lead Vocals, Writer - Fred Smith, Bass Guitar - ANDY JOHNS, Producer, Mixer - JIM BOYER, Engineer - Richard Lloyd, Guitar - Television, MainArtist - Billy Ficca, Drums

© 1977 Elektra Records ℗ 1977 Elektra Records

2
Venus
00:03:53

TOM VERLAINE, Composer, Lyricist, Producer, Guitar, Lead Vocals, Writer - Fred Smith, Bass Guitar - ANDY JOHNS, Producer, Mixer - JIM BOYER, Engineer - Richard Lloyd, Guitar - Television, MainArtist - Billy Ficca, Drums

© 1977 Elektra Records ℗ 1977 Elektra Records

3
Friction
00:04:45

TOM VERLAINE, Composer, Lyricist, Producer, Guitar, Lead Vocals - Fred Smith, Bass Guitar - ANDY JOHNS, Producer, Mixer - JIM BOYER, Engineer - Richard Lloyd, Guitar - Television, MainArtist - Billy Ficca, Drums

© 1977 Elektra Records ℗ 1977 Elektra Records

4
Marquee Moon
00:10:45

TOM VERLAINE, Composer, Producer, Guitar, Lead Vocals - Fred Smith, Bass Guitar - ANDY JOHNS, Producer, Mixer - JIM BOYER, Engineer - Richard Lloyd, Guitar - Television, MainArtist - Billy Ficca, Drums

© 1977 Elektra Records ℗ 1977 Elektra Records

5
Elevation
00:05:10

TOM VERLAINE, Composer, Lyricist, Producer, Guitar, Lead Vocals - Fred Smith, Bass Guitar - ANDY JOHNS, Producer, Mixer - JIM BOYER, Engineer - Richard Lloyd, Guitar - Television, MainArtist - Billy Ficca, Drums

© 1977 Elektra Records ℗ 1977 Elektra Records

6
Guiding Light
00:05:37

TOM VERLAINE, Composer, Lyricist, Producer, Guitar, Lead Vocals - Fred Smith, Bass Guitar - ANDY JOHNS, Producer, Mixer - JIM BOYER, Engineer - Richard Lloyd, Guitar - Television, MainArtist - Billy Ficca, Drums

© 1977 Elektra Records ℗ 1977 Elektra Records

7
Prove It
00:05:06

TOM VERLAINE, Composer, Lyricist, Producer, Guitar, Lead Vocals - Fred Smith, Bass Guitar - ANDY JOHNS, Producer, Mixer - JIM BOYER, Engineer - Richard Lloyd, Guitar - Television, MainArtist - Billy Ficca, Drums

© 1977 Elektra Records ℗ 1977 Elektra Records

8
Torn Curtain
00:07:01

TOM VERLAINE, Composer, Lyricist, Producer, Guitar, Lead Vocals - Fred Smith, Bass Guitar - ANDY JOHNS, Producer, Mixer - JIM BOYER, Engineer - Richard Lloyd, Guitar - Television, MainArtist - Billy Ficca, Drums

© 1977 Elektra Records ℗ 1977 Elektra Records

Chronique

Marquee Moon sort en 1977 à New-York en pleine vague punk. Mais le brûlot ne sera pas si punk que ça. Tant et si bien qu’on peut le considérer comme un chef d’oeuvre de la new-wave naissante. Television, le groupe de Tom Verlaine, se présente comme une formation punkisante mais ne faisant pas table rase du passé. Leur Marquee Moon est une épique envolée aux confins du rock et du jazz. Le grand paradoxe de cet album est donc de lorgner du côté progressif, pourtant haïs par les punks. Mais Tom Verlaine réussit l’incroyable grand écart et entre définitivement dans la légende.

La singularité du son de l’album vient de la complémentarité des deux guitares. D’un côté, Tom Verlaine fait crier sa guitare et s’en donne à cœur joie dans l’improvisation et la déstructuration. De l’autre, Richard Lloyd tend vers un son plus classique et plus lumineux. L’enchevêtrement des riffs offre des moments de grâce exceptionnels à l’image du thème sonore de la chanson-titre « Marquee Moon ». Sur ce chaos esthétisé se pose la voix de Tom Verlaine qui déclame son chant lyrique et torturé.

Les réussites se succèdent tout au long de la galette. Premier riff pour Richard Lloyd sur « See No Evil », titre de facture encore assez classique. Mais c’est sur « Venus » que tout commence vraiment. Le lyrisme de Verlaine s’exprime à plein avec des paroles aux accents baudelairiens : «I fell right into the arms of Venus de Milo». La pièce maîtresse de l’album se situe au milieu du parcours et s’intitule « Marquee Moon » : un titre de plus de 10 minutes qui illustre toute la maestria du groupe. « Elevation » ralentit le tempo pour une merveilleuse complainte habillée d’un mur de guitares doucereux mais abrasif. Le disque se termine sur une dernière tranche d’improvisation jazzy avec le titre «Torn Curtain » qui s’étend pour offrir une apothéose électrique relevée d’incantations désespérées.

Marquee Moon est souvent considéré comme le chef d’œuvre de son époque. Il marque en tout cas symboliquement la nette différence entre la scène punk anglaise et son homologue new-yorkaise. Quand Johnny Rotten veut brûler la reine, Tom Verlaine adapte électriquement ses pulsions poétiques.

©Copyright Music Story 2016

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?