Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Barbara Hannigan - La Passione.  Grisey, Nono, Haydn

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

La Passione. Grisey, Nono, Haydn

Barbara Hannigan, Ludwig Orchestra

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Le point de départ du troisième enregistrement que Barbara Hannigan réalise pour Alpha est une œuvre de Gérard Grisey (1946-1998) qui lui tient particulièrement à cœur : « J’ai conçu les Quatre Chants pour franchir le seuil, écrit le compositeur, comme une méditation musicale sur la mort en quatre volets : la mort de l’ange, la mort de la civilisation, la mort de la voix et la mort de l’humanité. (...) Les textes choisis appartiennent à quatre civilisations (chrétienne, égyptienne, grecque, mésopotamienne) et ont en commun un discours fragmentaire sur l’inéluctable de la mort ».
Luigi Nono (1924-1990) est un compositeur engagé. Saisissante monodie, véritable cri déchirant pour soprano solo, Djamila Boupacha – dont Picasso a également fait un portrait au fusain – s'immerge dans l'histoire de la combattante algérienne, torturée par des parachutistes français pendant la guerre.
Toujours en « chanté/dirigé » avec ses amis du Ludwig Orchestra, Barbara Hannigan complète ce dyptique du XXe siècle avec une symphonie classique du maître du genre, Joseph Haydn, qui lui aussi traite du thème de la Passion et dont elle donne une interprétation très intense et très personnelle. © Alpha Classics


« Le cycle vocal du compositeur français n’a jamais été si bien servi. [...] Dans cet enregistrement dédié au chef et compositeur Reinbert de Leeuw (19382020), avec qui Barbara Hannigan avait enregistré le programme "Vienna, fin de siècle" (Alpha, 2017), la chanteuse et cheffe canadienne et les musiciens du Ludwig Orchestra surclassent la seule version jusqu’à présent disponible de Catherine Dubosc et Sylvain Cambreling avec Klangforum Wien (Kairos, 2000) : investie, telle la sibylle de Cumes, de pouvoirs étranges, l’artiste obtient une interaction extraordinaire de la voix et des instruments, dont les micros rendent bien audible la disposition dûment prescrite par la partition, notamment lors du fascinant "déluge" (crescendo aux percussions). Barbara Hanningan nous hypnotise par son énergie spectrale. » (Classica, mai 2020 / Jérémie Bigorie)

Plus d'informations

La Passione. Grisey, Nono, Haydn

Barbara Hannigan

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Djamila Boupacha for soprano solo (Luigi Nono)

1
Djamila Boupacha for soprano solo
00:05:00

Barbara Hannigan, Soprano & direction - Ludwig Orchestra - Luigi Nono, Composer

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Alpha Classics / Outhere Music France & Ludwig

Symphony No. 49 in F Minor, Hob. I:49 'La Passione' (Joseph Haydn)

2
I. Adagio
00:14:17

Ludwig Orchestra - Barbara Hannigan, Direction - Franz Joseph Haydn, Composer

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Alpha Classics / Outhere Music France & Ludwig

3
II. Allegro di molto
00:06:10

Ludwig Orchestra - Barbara Hannigan, Direction - Franz Joseph Haydn, Composer

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Alpha Classics / Outhere Music France & Ludwig

4
III. Minuet - Trio
00:04:00

Ludwig Orchestra - Barbara Hannigan, Direction - Franz Joseph Haydn, Composer

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Alpha Classics / Outhere Music France & Ludwig

5
IV. Finale. Presto
00:02:58

Ludwig Orchestra - Barbara Hannigan, Direction - Franz Joseph Haydn, Composer

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Alpha Classics / Outhere Music France & Ludwig

Quatre chants pour franchir le seuil for Soprano & Ensemble (Gérard Grisey)

6
Prélude - I. La mort de l'ange
00:12:26

Barbara Hannigan, Soprano - Ludwig Orchestra - Gérard Grisey, Composer

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Alpha Classics / Outhere Music France & Ludwig

7
Interlude - II. La mort de la civilisation
00:07:04

Barbara Hannigan, Soprano - Ludwig Orchestra - Gérard Grisey, Composer

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Alpha Classics / Outhere Music France & Ludwig

8
Interlude - III. La mort de la voix
00:04:12

Barbara Hannigan, Soprano - Ludwig Orchestra - Gérard Grisey, Composer

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Alpha Classics / Outhere Music France & Ludwig

9
Faux interlude - IV. La mort de l'humanité
00:11:32

Barbara Hannigan, Soprano - Ludwig Orchestra - Gérard Grisey, Composer

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Alpha Classics / Outhere Music France & Ludwig

10
Berceuse
00:04:57

Barbara Hannigan, Soprano - Ludwig Orchestra - Gérard Grisey, Composer

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Alpha Classics / Outhere Music France & Ludwig

Descriptif de l'album

Le point de départ du troisième enregistrement que Barbara Hannigan réalise pour Alpha est une œuvre de Gérard Grisey (1946-1998) qui lui tient particulièrement à cœur : « J’ai conçu les Quatre Chants pour franchir le seuil, écrit le compositeur, comme une méditation musicale sur la mort en quatre volets : la mort de l’ange, la mort de la civilisation, la mort de la voix et la mort de l’humanité. (...) Les textes choisis appartiennent à quatre civilisations (chrétienne, égyptienne, grecque, mésopotamienne) et ont en commun un discours fragmentaire sur l’inéluctable de la mort ».
Luigi Nono (1924-1990) est un compositeur engagé. Saisissante monodie, véritable cri déchirant pour soprano solo, Djamila Boupacha – dont Picasso a également fait un portrait au fusain – s'immerge dans l'histoire de la combattante algérienne, torturée par des parachutistes français pendant la guerre.
Toujours en « chanté/dirigé » avec ses amis du Ludwig Orchestra, Barbara Hannigan complète ce dyptique du XXe siècle avec une symphonie classique du maître du genre, Joseph Haydn, qui lui aussi traite du thème de la Passion et dont elle donne une interprétation très intense et très personnelle. © Alpha Classics


« Le cycle vocal du compositeur français n’a jamais été si bien servi. [...] Dans cet enregistrement dédié au chef et compositeur Reinbert de Leeuw (19382020), avec qui Barbara Hannigan avait enregistré le programme "Vienna, fin de siècle" (Alpha, 2017), la chanteuse et cheffe canadienne et les musiciens du Ludwig Orchestra surclassent la seule version jusqu’à présent disponible de Catherine Dubosc et Sylvain Cambreling avec Klangforum Wien (Kairos, 2000) : investie, telle la sibylle de Cumes, de pouvoirs étranges, l’artiste obtient une interaction extraordinaire de la voix et des instruments, dont les micros rendent bien audible la disposition dûment prescrite par la partition, notamment lors du fascinant "déluge" (crescendo aux percussions). Barbara Hanningan nous hypnotise par son énergie spectrale. » (Classica, mai 2020 / Jérémie Bigorie)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Barbara Hannigan
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Alpha : vingt ans, dix moments

Depuis les débuts de Qobuz en 2008, Alpha est un de nos labels favoris pour son exigence artistique, la qualité régulière de ses productions, ses propositions de répertoires parfois audacieuses et la qualité de ses livrets. On ne pouvait donc manquer le 20e anniversaire de la maison. Voici quelques pistes pour découvrir la richesse de cet étonnant catalogue.

Bruno Walter, souvenirs d’un esprit disparu

Écouter les enregistrements de Bruno Walter à la lumière des splendides remastérisations publiées par Sony Classical, c’est s’abreuver à une culture humaniste. Immense chef d’orchestre, la musique est pour lui un sacerdoce, un art de vivre et un art de penser. Ses enregistrements ont conservé son art du chant, intense mais jamais sentimental, grâce à une ligne claire animée d’un rythme souple, assurant clarté, cohérence et vitalité.

Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans “Casablanca”, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis, le miracle est descendu sur l’auditoire.

Dans l'actualité...