Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Massive Attack - Heligoland

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Heligoland

Massive Attack

Livret numérique

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Une attaque massive d’émotions. Heligoland désigne justement un minuscule archipel allemand au sud-est de la Mer du Nord, arrière base militaire qui subit une explosion de 6000 tonnes de TNT en 1946, afin de détruire les installations militaires britanniques des deux guerres mondiales. On n’ira pas plus loin dans l’explication de la symbolique du titre du cinquième album de Massive Attack, qui marque un vrai retour aux sources pour le duo de Bristol. Un disque qui convoque les meilleurs moments de Blue Lines (1991) et de Mezzanine (1998), sept ans après le déstabilisant 100th Window.


Heligoland est un disque sombre. « Pray for Rain » ouvre l’album avec Tunde Adebimpe de TV On The Radio, et brouille les pistes d’un rock animal, presque tribal. Obscur, étrange. Le cahier des charges du trip hop de Massive Attack est déchiré pour en faire une pluie de cotillons. Suit « Babel » et sa rythmique convulsive, sa basse rudimentaire, et la voix de Martina Topley-Bird, muse de Tricky sur le fabuleux Maxinquaye, qui rend la chose inquiétante, prouvant une fois de plus qu’une voix angélique peut chanter les pires démons. Martina Topley-Bird confirme son éblouissante facilité vocale, son phrasé si typique, sur « Psyche », chanson pop cinématographique et faussement décontractée. Le voyage dans les ténèbres continue avec « Splitting the Atom » (également titre de l’EP paru en 2009), qui réunit les deux Massive Attack Robert « 3D » Del Naja et Grant « Daddy G » Marshall, ainsi que Horace Andy, vieux copain du duo, et Damon Albarn (Blur, Gorillaz), responsable du clavier lancinant du morceau.

A ce moment là d’Heligoland, le sommet n’est pas encore atteint. Il faut attendre le miraculeux « Paradise Circus » (dont le clip pseudo-pornographique fait beaucoup parler de lui) pour comprendre que cet objet est le premier grand disque des années 10. Susurré par Hope Sandoval (rescapée du groupe américain Mazzy Star), le titre est tout simplement lumineux. Une lumière noire évidemment. Le piano touche au but, en même temps que les cordes qui donnent de l’ampleur à la montée crescendo du morceau. Une merveille. Massive Attack n’est jamais aussi bon que lorsqu’il il cède son groove trip hop à la mélancolie.

Que peut-on espérer après une telle beauté ? Les cartouches de Massive Attack ne sont pas encore toutes utilisées. La preuve avec « Rush Minute », chanté par 3D. Spirale de guitares entremêlées, voix fantomatique très en avant qui a pourtant ce don inespéré de rester discrète, mélodie au piano digne des plus belles digressions romantiques d’un Aphex Twin. « Rush Time » est bel et bien le deuxième point culminant d’Heligoland.

Sur tous les fronts, Damon Albarn chante sur « Saturday Come Slow », complainte désarmante sur le temps qui passe et les sentiments qui filent entre les doigts. Adrian Utley de Portishead assure la partie guitare, vite submergée par un clavier et des arrangements subtils mais touffus, tiraillées dans tous les sens. Heligoland se clôt sur « Atlas Air », morceau electronica organique, avec son orgue déglingué et son beat syncopé qui donneraient presque le vertige. Robert « 3D » Del Naja donne de la hauteur au morceau, proposant une vue d’ensemble sur Heligoland, ce morceau de terre perdu dans la mer, dévasté par les explosifs afin de mettre un terme à la guerre. Sempiternel paradoxe de la destruction du Mal par le Mal, métaphore des conflits humains et des déconstructions artistiques savantes. Heligoland est noir, brisé, sombre, et pourtant totalement galvanisant. On tient là peut-être une définition du travail exceptionnel de Massive Attack sur cet album grandiose.


© Arnaud De Vaubicourt / Music-Story

Plus d'informations

Heligoland

Massive Attack

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Pray For Rain
00:06:44

Mark 'Spike' Stent, Mixer, StudioPersonnel - Matty Green, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Tim Young, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Grant Marshall, Composer - Euan Dickinson, Recording Engineer, StudioPersonnel - Tim Goldsworthy, Keyboards, Programmer, Music Production, AssociatedPerformer - Massive Attack, MainArtist - Robert Del Naja, Composer, Producer, Keyboards, Programmer, AssociatedPerformer - Neil Davidge, Composer, Producer, Guitar, Piano, Programmer, AssociatedPerformer - Eric Broucek, Recording Engineer, StudioPersonnel - Billy Fuller, Bass, AssociatedPerformer - Leo Sidran, Recording Engineer, StudioPersonnel - Damon Reece, Drums, AssociatedPerformer - Tunde Adebimpe, Composer, Vocals, AssociatedPerformer - Dan Austin, Keyboards, Programmer, AssociatedPerformer - Gerhardt 'Jerry' Fuchs, Drums, AssociatedPerformer - Lee Shephard, Recording Engineer, StudioPersonnel - Matt Littlejohn, Recording Engineer, StudioPersonnel

(C) 2010 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2010 EMI Records Ltd ℗ 2009 Virgin Records Ltd

2
Babel
00:05:19

Tim Young, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Grant Marshall, Composer - Euan Dickinson, Recording Engineer, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Massive Attack, MainArtist - Robert Del Naja, Composer, Producer, Keyboards, AssociatedPerformer - Neil Davidge, Composer, Producer, Mixer, Guitar, Keyboards, Programmer, Bass, AssociatedPerformer, StudioPersonnel - Martina Topley Bird, Composer, Vocals, AssociatedPerformer - Damon Reece, Drums, AssociatedPerformer

(C) 2010 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2010 EMI Records Ltd ℗ 2010 Virgin Records Ltd

3
Splitting The Atom
00:05:16

Mark 'Spike' Stent, Mixer, StudioPersonnel - Matty Green, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Tim Young, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Cox, Engineer, StudioPersonnel - Damon Albarn, Composer, Keyboards, AssociatedPerformer - Stephen Sedgwick, Programming, AssociatedPerformer - Grant Marshall, Composer, Producer, Programmer, Vocals, AssociatedPerformer - Euan Dickinson, Programmer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Massive Attack, MainArtist - Robert Del Naja, Composer, Producer, Keyboards, Programmer, Vocals, AssociatedPerformer - Neil Davidge, Composer, Producer, Keyboards, Programmer, AssociatedPerformer - Horace Andy, Vocals, AssociatedPerformer

(C) 2010 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2010 EMI Records Ltd ℗ 2009 Virgin Records Ltd

4
Girl I Love You
00:05:26

Phil Egan, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Mark 'Spike' Stent, Mixer, StudioPersonnel - Matty Green, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Tim Young, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Chris Storr, Flugelhorn, Trumpet, AssociatedPerformer - Graham Archer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Noel Langley, Flugelhorn, Trumpet, AssociatedPerformer - Grant Marshall, Composer - Euan Dickinson, Keyboards, Recording Engineer, AssociatedPerformer, StudioPersonnel - Tim Goldsworthy, Programmer, Music Production, AssociatedPerformer - Massive Attack, MainArtist - Robert Del Naja, Composer, Producer, Keyboards, Programmer, AssociatedPerformer - Neil Davidge, Composer, Producer, Guitar, Keyboards, Programmer, Bass, AssociatedPerformer - Eric Broucek, Recording Engineer, StudioPersonnel - Horace Andy, Composer, Vocals, AssociatedPerformer - Harry Brown Jnr, Trombone, Horn Arranger, AssociatedPerformer - Gerhardt 'Jerry' Fuchs, Drums, AssociatedPerformer - Andy Grappy, Tuba, AssociatedPerformer

(C) 2010 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2010 EMI Records Ltd ℗ 2010 Virgin Records Ltd

5
Psyche
00:03:24

Mark 'Spike' Stent, Mixer, StudioPersonnel - Matty Green, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Tim Young, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Grant Marshall, Composer - Euan Dickinson, Recording Engineer, StudioPersonnel - Massive Attack, MainArtist - Robert Del Naja, Composer, Producer - Neil Davidge, Composer, Producer, Guitar, Keyboards, Programmer, AssociatedPerformer - Martina Topley Bird, Composer, Vocals, AssociatedPerformer

(C) 2010 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2010 EMI Records Ltd ℗ 2010 Virgin Records Ltd

6
Flat Of The Blade
00:05:30

Guy Garvey, Composer, Vocals, AssociatedPerformer - Phil Egan, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Mark 'Spike' Stent, Mixer, StudioPersonnel - Matty Green, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Tim Young, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Chris Storr, Trumpet, AssociatedPerformer - Cox, Engineer, StudioPersonnel - Graham Archer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Noel Langley, Trumpet, AssociatedPerformer - Damon Albarn, Composer, Bass, AssociatedPerformer - Grant Marshall, Composer - Euan Dickinson, Programmer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Massive Attack, MainArtist - Robert Del Naja, Composer, Producer, Keyboards, Programmer, AssociatedPerformer - Neil Davidge, Composer, Producer, Keyboards, Programmer, AssociatedPerformer - Eric Broucek, Recording Engineer, StudioPersonnel - Harry Brown Jnr, Trombone, Horn Arranger, AssociatedPerformer

(C) 2010 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2010 EMI Records Ltd ℗ 2010 Virgin Records Ltd

7
Paradise Circus
00:04:57

Stuart Gordon, Strings, AssociatedPerformer - Tim Young, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Grant Marshall, Composer, Producer - Euan Dickinson, Recording Engineer, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Tim Goldsworthy, Music Production, AssociatedPerformer - Massive Attack, MainArtist - Robert Del Naja, Composer, Producer, Programmer - Neil Davidge, Producer, Mixer, Piano, Programmer, Vibraphone, AssociatedPerformer, StudioPersonnel - Eric Broucek, Recording Engineer, StudioPersonnel - Billy Fuller, Bass, AssociatedPerformer - Hope Sandoval, Composer, Vocals, AssociatedPerformer - Stew Jackson, Composer, Programmer - Dan Brown, Composer, Programmer - Gerhardt 'Jerry' Fuchs, Drums, AssociatedPerformer

(C) 2010 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2010 EMI Records Ltd ℗ 2010 Virgin Records Ltd

8
Rush Minute
00:04:50

Tim Young, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Grant Marshall, Composer - Euan Dickinson, Recording Engineer, StudioPersonnel - Massive Attack, MainArtist - Robert Del Naja, Composer, Producer - Neil Davidge, Composer, Producer, Guitar, Keyboards, Piano, Programmer, AssociatedPerformer - Eric Broucek, Recording Engineer, StudioPersonnel - Billy Fuller, Bass, AssociatedPerformer - Damon Reece, Drums, AssociatedPerformer

(C) 2010 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2010 EMI Records Ltd ℗ 2010 Virgin Records Ltd

9
Saturday Come Slow
00:03:43

Adrian Utley, Guitar, AssociatedPerformer - Mark 'Spike' Stent, Mixer, StudioPersonnel - Matty Green, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Tim Young, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Damon Albarn, Composer, Vocals, AssociatedPerformer - Grant Marshall, Composer, Producer - Euan Dickinson, Recording Engineer, StudioPersonnel - Tim Goldsworthy, Programmer, Music Production, AssociatedPerformer - Massive Attack, MainArtist - Robert Del Naja, Composer, Producer, Programmer - Neil Davidge, Producer, Keyboards, Programmer, AssociatedPerformer - Eric Broucek, Recording Engineer, StudioPersonnel - Billy Fuller, Bass, AssociatedPerformer - Stew Jackson, Composer, Guitar, AssociatedPerformer - Dan Brown, Composer, Bouzouki, AssociatedPerformer - Gerhardt 'Jerry' Fuchs, Drums, AssociatedPerformer

(C) 2010 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2010 EMI Records Ltd ℗ 2010 Virgin Records Ltd

10
Atlas Air
00:07:48

Mark 'Spike' Stent, Mixer, StudioPersonnel - Matty Green, Assistant Mixer, StudioPersonnel - Grant Marshall, Composer - John Baggott, Composer, Keyboards, AssociatedPerformer - Euan Dickinson, Programmer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Tim Goldsworthy, Keyboards, Music Production, AssociatedPerformer - Massive Attack, MainArtist - Robert Del Naja, Composer, Producer, Vocals, AssociatedPerformer - Neil Davidge, Composer, Producer, Keyboards, Programmer, Bass, AssociatedPerformer - Eric Broucek, Recording Engineer, StudioPersonnel - Billy Fuller, Bass, AssociatedPerformer

(C) 2010 Virgin Records Ltd This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2010 EMI Records Ltd ℗ 2010 Virgin Records Ltd

Descriptif de l'album

Une attaque massive d’émotions. Heligoland désigne justement un minuscule archipel allemand au sud-est de la Mer du Nord, arrière base militaire qui subit une explosion de 6000 tonnes de TNT en 1946, afin de détruire les installations militaires britanniques des deux guerres mondiales. On n’ira pas plus loin dans l’explication de la symbolique du titre du cinquième album de Massive Attack, qui marque un vrai retour aux sources pour le duo de Bristol. Un disque qui convoque les meilleurs moments de Blue Lines (1991) et de Mezzanine (1998), sept ans après le déstabilisant 100th Window.


Heligoland est un disque sombre. « Pray for Rain » ouvre l’album avec Tunde Adebimpe de TV On The Radio, et brouille les pistes d’un rock animal, presque tribal. Obscur, étrange. Le cahier des charges du trip hop de Massive Attack est déchiré pour en faire une pluie de cotillons. Suit « Babel » et sa rythmique convulsive, sa basse rudimentaire, et la voix de Martina Topley-Bird, muse de Tricky sur le fabuleux Maxinquaye, qui rend la chose inquiétante, prouvant une fois de plus qu’une voix angélique peut chanter les pires démons. Martina Topley-Bird confirme son éblouissante facilité vocale, son phrasé si typique, sur « Psyche », chanson pop cinématographique et faussement décontractée. Le voyage dans les ténèbres continue avec « Splitting the Atom » (également titre de l’EP paru en 2009), qui réunit les deux Massive Attack Robert « 3D » Del Naja et Grant « Daddy G » Marshall, ainsi que Horace Andy, vieux copain du duo, et Damon Albarn (Blur, Gorillaz), responsable du clavier lancinant du morceau.

A ce moment là d’Heligoland, le sommet n’est pas encore atteint. Il faut attendre le miraculeux « Paradise Circus » (dont le clip pseudo-pornographique fait beaucoup parler de lui) pour comprendre que cet objet est le premier grand disque des années 10. Susurré par Hope Sandoval (rescapée du groupe américain Mazzy Star), le titre est tout simplement lumineux. Une lumière noire évidemment. Le piano touche au but, en même temps que les cordes qui donnent de l’ampleur à la montée crescendo du morceau. Une merveille. Massive Attack n’est jamais aussi bon que lorsqu’il il cède son groove trip hop à la mélancolie.

Que peut-on espérer après une telle beauté ? Les cartouches de Massive Attack ne sont pas encore toutes utilisées. La preuve avec « Rush Minute », chanté par 3D. Spirale de guitares entremêlées, voix fantomatique très en avant qui a pourtant ce don inespéré de rester discrète, mélodie au piano digne des plus belles digressions romantiques d’un Aphex Twin. « Rush Time » est bel et bien le deuxième point culminant d’Heligoland.

Sur tous les fronts, Damon Albarn chante sur « Saturday Come Slow », complainte désarmante sur le temps qui passe et les sentiments qui filent entre les doigts. Adrian Utley de Portishead assure la partie guitare, vite submergée par un clavier et des arrangements subtils mais touffus, tiraillées dans tous les sens. Heligoland se clôt sur « Atlas Air », morceau electronica organique, avec son orgue déglingué et son beat syncopé qui donneraient presque le vertige. Robert « 3D » Del Naja donne de la hauteur au morceau, proposant une vue d’ensemble sur Heligoland, ce morceau de terre perdu dans la mer, dévasté par les explosifs afin de mettre un terme à la guerre. Sempiternel paradoxe de la destruction du Mal par le Mal, métaphore des conflits humains et des déconstructions artistiques savantes. Heligoland est noir, brisé, sombre, et pourtant totalement galvanisant. On tient là peut-être une définition du travail exceptionnel de Massive Attack sur cet album grandiose.


© Arnaud De Vaubicourt / Music-Story

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Massive Attack
The Spoils Massive Attack
Blue Lines Massive Attack
Mezzanine Massive Attack

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le trip hop en 10 albums

A l’aube des années 90, la vague trip hop submerge la Grande-Bretagne avec une électro influencée par la musique jamaïcaine et les beats rap. Rythmiques chloroformées et ambiances oppressantes, Massive Attack, Portishead, Tricky, Morcheeba et quelques autres inventent une sorte de soul music sombre, futuriste et parfois très cinématographique. Coup de zoom en 10 albums sur un genre aux frontières floues mais à l’influence nette.

Boris Vian, la zizique avant tout

Boris Vian n’a pas seulement donné son nom à des établissements scolaires et des médiathèques. Il fut un artiste et créateur quasi complet, et la musique, qu’il composait, produisait, écrivait et parfois chantait, a rythmé sa vie fulgurante, conclue à l’âge de 39 ans dans une salle de cinéma en 1959. Pour fêter en fanfare les 100 ans de sa naissance, Qobuz vous propose une partition biographique.

Le Prince des années 80

Dans la famille funk, Prince Rogers Nelson fut un genre à lui seul. En 40 ans de carrière, il a réussi à mêler l’héritage des pères fondateurs (James Brown, Sly Stone et George Clinton) à des influences aussi bien rock’n’roll qu’électro voire jazz. Un groove exubérant et bluffant qui brilla essentiellement entre 1978 et 1988…

Dans l'actualité...