Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Benjamin Schmid - Heifetz Favorites: Transcriptions & More

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Heifetz Favorites: Transcriptions & More

Ariane Haering, Benjamin Schmid

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Quel violoniste a su captiver l’imagination des générations suivantes comme l’a fait le Roumain-Américain Jascha Heifetz ? Sans doute aucun. Il n’est donc pas étonnant de constater qu’un petit nombre de récitals soit régulièrement consacré aux transcriptions virtuoses d’airs populaires de Heifetz, qu’il utilisait comme récitals de rappel (bien que, fait fascinant, ces derniers aient tendance à être moins réguliers que les récitals en direct). Pourtant, alors que ce sont le plus souvent des violonistes de la jeune génération qui enregistrent ce répertoire éblouissant, le présent programme de Benjamin Schmid et de son épouse Ariane Haering, pianiste, en l’honneur du 120e anniversaire de la naissance de Heifetz, se distingue par le fait qu’il s’agit de l’œuvre d’un violoniste qui en est maintenant à sa quatrième décennie de carrière.


Dès les premières notes mordantes et les premiers portamentos résolus de la Marche tirée de L’amour des trois oranges, de Prokofiev, qui ouvre le cycle, on peut entendre résonner toute la confiance et l’assurance technique acquises au fil des ans. Cette œuvre, dans l’ensemble, est interprétée à la fois de manière imposante, audacieuse et riche en nuances, avec un fantastique mouvement de l’archet dans les passages dont le rythme s’accélère. Il en va de même pour les rythmes rapides en pizzicato du Banjo and Fiddle de William Kroll.

Par ailleurs, des morceaux comme It Ain’t Necessarily So sont parfaitement adaptés aux talents de jazzman de Schmid, et ouvrent le champ à quelques morceaux modernes tout aussi divertissants dans l’esprit de Heifetz comme l’arrangement de Mish Mash du Roumain Antoni Donchev et deux morceaux, inspirés de Duke Ellington, de Sabina Hank, la compatriote de Schmid. Ajoutez à cela l’inévitable complicité musicale entre Schmid et Haering, une interactivité dynamique et instantanée, et vous obtiendrez un plaisir d’écoute total. © Charlotte Gardner/Qobuz

Plus d'informations

Heifetz Favorites: Transcriptions & More

Benjamin Schmid

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

The Love for Three Oranges, Op. 33 (Sergei Prokofiev)

1
March (Arr. J. Heifetz for Piano & Violin)
00:01:39

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Sergei Prokofiev, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Banjo and Fiddle (William Kroll)

2
Banjo and Fiddle
00:02:42

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - William Kroll, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

4 Airs de Balle (Riccardo Drigo)

3
No. 2, Valse bluette (Arr. J. Heifetz for Piano & Violin)
00:01:58

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Riccardo Drigo, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Porgy and Bess (George Gershwin)

4
Tempo di blues (Arr. J. Heifetz for Piano & Violin)
00:03:02

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - George Gershwin, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

2 Canciones Mexicanas (Manuel Maria Ponce)

5
No. 2, Estrellita (Arr. J. Heifetz for Piano & Violin)
00:03:10

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Manuel Maria Ponce, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Serenade for Strings in C Major, Op. 48, TH 48 (Pyotr Illitch Tchaïkovski)

6
II. Valse (Arr. L. Auer for Violin & Piano)
00:03:58

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Gayaneh (Aram Ilyitch Khatchaturian)

7
Sabre Dance (Arr. J. Heifetz for Violin & Piano)
00:02:16

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Aram Khachaturian, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Mish Mash (Arr. for Violin & Piano) (Antoni Donchev)

8
Mish Mash (Arr. for Violin & Piano)
00:04:59

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Antoni Donchev, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Sicilienne in E-Flat Major (Samuel Dushkin)

9
Sicilienne in E-Flat Major
00:03:15

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Samuel Dushkin, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Valse noble et sentimentales, M. 61 (Maurice Ravel)

10
No. 7, Moins vif (Version for Violin & Piano)
00:03:15

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Maurice Ravel, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Triakontameron (Leopold Godowsky)

11
No. 11, Alt Wien (Arr. J. Heifetz for Violin & Piano)
00:02:47

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Leopold Godowsky, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Prelude No. 15 "Ao pé da fogueira" (Arr. J. Heifetz for Violin & Piano) (Flausino Vale)

12
Prelude No. 15 "Ao pé da fogueira" (Arr. J. Heifetz for Violin & Piano)
00:01:30

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Ariane Haering, Artist, MainArtist - Flausino Vale, Composer

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Porgy and Bess (George Gershwin)

13
It Ain't Necessarily So (Arr. J. Heifetz for Violin & Piano)
00:02:50

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - George Gershwin, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Thoughts over Caravan (After Ellington & Tizol) (Sabina Hank)

14
Thoughts over Caravan (After Ellington & Tizol)
00:05:26

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Sabina Hank, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

In a Sentimental Mood for Two (After Ellington) (Sabina Hank)

15
In a Sentimental Mood for Two (After Ellington)
00:04:42

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Sabina Hank, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Valse sentimentale, Op. 51 No. 6, TH 143 No. 6 (Arr. H. Morgan for Violin & Piano) (Pyotr Illitch Tchaïkovski)

16
Valse sentimentale, Op. 51 No. 6, TH 143 No. 6 (Arr. H. Morgan for Violin & Piano)
00:02:12

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Berceuse, op. 16 (Gabriel Fauré)

17
Berceuse, Op. 16
00:03:18

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Gabriel Fauré, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Violin Concerto No. 1 in A minor, Op. 28 (Karl Goldmark)

18
II. Air. Andante (Arr. for Violin & Piano)
00:05:34

Benjamin Schmid, Artist, MainArtist - Karl Goldmark, Composer - Ariane Haering, Artist, MainArtist

(C) 2020 Gramola Records (P) 2020 Gramola Records

Descriptif de l'album

Quel violoniste a su captiver l’imagination des générations suivantes comme l’a fait le Roumain-Américain Jascha Heifetz ? Sans doute aucun. Il n’est donc pas étonnant de constater qu’un petit nombre de récitals soit régulièrement consacré aux transcriptions virtuoses d’airs populaires de Heifetz, qu’il utilisait comme récitals de rappel (bien que, fait fascinant, ces derniers aient tendance à être moins réguliers que les récitals en direct). Pourtant, alors que ce sont le plus souvent des violonistes de la jeune génération qui enregistrent ce répertoire éblouissant, le présent programme de Benjamin Schmid et de son épouse Ariane Haering, pianiste, en l’honneur du 120e anniversaire de la naissance de Heifetz, se distingue par le fait qu’il s’agit de l’œuvre d’un violoniste qui en est maintenant à sa quatrième décennie de carrière.


Dès les premières notes mordantes et les premiers portamentos résolus de la Marche tirée de L’amour des trois oranges, de Prokofiev, qui ouvre le cycle, on peut entendre résonner toute la confiance et l’assurance technique acquises au fil des ans. Cette œuvre, dans l’ensemble, est interprétée à la fois de manière imposante, audacieuse et riche en nuances, avec un fantastique mouvement de l’archet dans les passages dont le rythme s’accélère. Il en va de même pour les rythmes rapides en pizzicato du Banjo and Fiddle de William Kroll.

Par ailleurs, des morceaux comme It Ain’t Necessarily So sont parfaitement adaptés aux talents de jazzman de Schmid, et ouvrent le champ à quelques morceaux modernes tout aussi divertissants dans l’esprit de Heifetz comme l’arrangement de Mish Mash du Roumain Antoni Donchev et deux morceaux, inspirés de Duke Ellington, de Sabina Hank, la compatriote de Schmid. Ajoutez à cela l’inévitable complicité musicale entre Schmid et Haering, une interactivité dynamique et instantanée, et vous obtiendrez un plaisir d’écoute total. © Charlotte Gardner/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

A Love Supreme

John Coltrane

A Love Supreme John Coltrane

The Black Saint And The Sinner Lady

Charles Mingus

Prokofiev: Piano Concerto No.3 / Ravel: Piano Concerto In G Major

Martha Argerich

The Blues And The Abstract Truth

Oliver Nelson

À découvrir également
Par Benjamin Schmid

Bach:Reflected

Benjamin Schmid

Bach:Reflected Benjamin Schmid

From Fritz to Django

Benjamin Schmid

From Fritz to Django Benjamin Schmid

My Favourite Paganini

Benjamin Schmid

My Favourite Paganini Benjamin Schmid

24 Capriccios for Violin Solo

Benjamin Schmid

Bartók: Violin Concertos Nos. 1 & 2

Benjamin Schmid

Dans la même thématique...

Robert Schumann: Complete Piano Trios, Quartet & Quintet

Trio Wanderer

Beethoven: Violin Sonatas Nos. 1-4

Frank Peter Zimmermann

Beethoven: Violin Sonatas Nos. 1-4 Frank Peter Zimmermann

Six Evolutions - Bach: Cello Suites

Yo-Yo Ma

Vivaldi : Concerti Particolari

Enrico Onofri

Bach: Little Books

Francesco Corti

Bach: Little Books Francesco Corti
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 1

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Cette sélection subjective de 10 violonistes choisit de mettre en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers, à retrouver jeudi.

Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans “Casablanca”, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis, le miracle est descendu sur l’auditoire.

Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Dans l'actualité...