Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Mogwai|Hardcore Will Never Die, But You Will (Music for a Forgotten Future)

Hardcore Will Never Die, But You Will (Music for a Forgotten Future)

Mogwai

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Les rois du post-rock ont beau essayer de rester humbles, ils sont à chaque nouvelle sortie attendus par une horde de fans sans cesse avide d’émotions fortes et de grands voyages instrumentaux. Après la divine douceur de Happy Songs for Happy People et plus récemment le côté puissant de The Hawk Is Howling, les Écossais s’essayent à d’autres ambiances.

Autre temps, autre mœurs, ce disque a été composé à divers coins du globe et de manière séparée, chaque membre s’occupant de sa partie avant de faire suivre le tout à ses collègues par internet. Une méthode de travail sûrement pratique mais pas nécessairement payante. Si les morceaux restent de bons titres planant sur lesquels se posent des guitares pouvant crier par instants, on est loin de la fougue des débuts.

On a surtout l’impression que le groupe n’a pas trop forcé son talent, se contentant de livrer ce qu’il a toujours su faire sans trop se poser de questions. Pas de mauvaises surprises. Mais pas d’énorme claque non plus. Un brin d’electro, un peu de distorsion, pas mal de delay et c’est un univers familier qui résonne à nouveau. Alors que l’on croyait l’affaire pliée en attendant de pouvoir savourer de futurs travaux sonores, la lumière entre soudain dans la pièce avec la chanson venant clore l’album. « You’re Lionel Richie » laisse enfin le son monter puis exploser comme dans les meilleurs classiques de Mogwai, divers ponts venant habiller un titre comme on n’en espérait plus.

Voilà que Mogwai nous sort du marasme et plaît comme à la grande époque. Ils s’en sortent bien. Reste à attendre la prochaine réunion de composition en espérant qu’elle sera moins virtuelle.
©Copyright Music Story 2016

Plus d'informations

Hardcore Will Never Die, But You Will (Music for a Forgotten Future)

Mogwai

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

1
White Noise
00:05:04

Paul Savage, Producer, MixingEngineer - Mogwai, Composer, Producer, MainArtist, MixingEngineer

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

2
Mexican Grand Prix
00:05:17

Mogwai, Composer, MainArtist

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

3
Rano Pano
00:05:15

Mogwai, Composer, MainArtist

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

4
Death Rays
00:06:01

Paul Savage, Producer, MixingEngineer - Mogwai, Composer, Producer, MainArtist, MixingEngineer

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

5
San Pedro
00:03:27

Mogwai, MainArtist

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

6
Letters to the Metro
00:04:41

Paul Savage, Producer, MixingEngineer - Mogwai, Composer, Producer, MainArtist, MixingEngineer

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

7
George Square Thatcher Death Party
00:03:59

John Cummings, Composer - Paul Savage, MixingEngineer - Mogwai, MainArtist, MixingEngineer - Barry Burns, Composer - Stuart Braithwaite, Composer - Dominic Aitchison, Composer - Martin Bulloch, Composer

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

8
How to Be a Werewolf
00:06:23

Mogwai, Composer, MainArtist

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

9
Too Raging to Cheers
00:04:30

Paul Savage, Producer, MixingEngineer - Mogwai, Composer, Producer, MainArtist, MixingEngineer

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

10
You're Lionel Ritchie
00:08:29

Paul Savage, Producer, MixingEngineer - Mogwai, Composer, Producer, MainArtist, MixingEngineer

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

11
Music for a Forgotten Future
00:23:09

Mogwai, Composer, Producer, MainArtist - Niall McMenamin, MixingEngineer

2011 Rock Action Records 2011 Rock Action Records

Descriptif de l'album

Les rois du post-rock ont beau essayer de rester humbles, ils sont à chaque nouvelle sortie attendus par une horde de fans sans cesse avide d’émotions fortes et de grands voyages instrumentaux. Après la divine douceur de Happy Songs for Happy People et plus récemment le côté puissant de The Hawk Is Howling, les Écossais s’essayent à d’autres ambiances.

Autre temps, autre mœurs, ce disque a été composé à divers coins du globe et de manière séparée, chaque membre s’occupant de sa partie avant de faire suivre le tout à ses collègues par internet. Une méthode de travail sûrement pratique mais pas nécessairement payante. Si les morceaux restent de bons titres planant sur lesquels se posent des guitares pouvant crier par instants, on est loin de la fougue des débuts.

On a surtout l’impression que le groupe n’a pas trop forcé son talent, se contentant de livrer ce qu’il a toujours su faire sans trop se poser de questions. Pas de mauvaises surprises. Mais pas d’énorme claque non plus. Un brin d’electro, un peu de distorsion, pas mal de delay et c’est un univers familier qui résonne à nouveau. Alors que l’on croyait l’affaire pliée en attendant de pouvoir savourer de futurs travaux sonores, la lumière entre soudain dans la pièce avec la chanson venant clore l’album. « You’re Lionel Richie » laisse enfin le son monter puis exploser comme dans les meilleurs classiques de Mogwai, divers ponts venant habiller un titre comme on n’en espérait plus.

Voilà que Mogwai nous sort du marasme et plaît comme à la grande époque. Ils s’en sortent bien. Reste à attendre la prochaine réunion de composition en espérant qu’elle sera moins virtuelle.
©Copyright Music Story 2016

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Best Of Oktoberfest

Various Artists

Best Of Oktoberfest Various Artists
À découvrir également
Par Mogwai

Black Bird

Mogwai

Black Bird Mogwai

As The Love Continues

Mogwai

Take Sides

Mogwai

Take Sides Mogwai

ZEROZEROZERO

Mogwai

ZEROZEROZERO Mogwai

Happy Songs for Happy People

Mogwai

Dans la même thématique...

Will Of The People

Muse

My Universe

Coldplay

My Universe Coldplay

Unlimited Love

Red Hot Chili Peppers

Unlimited Love Red Hot Chili Peppers

Happier Than Ever (Explicit)

Billie Eilish

Blue Banisters

Lana Del Rey

Blue Banisters Lana Del Rey
Les Grands Angles...
Les Black Keys en 10 chansons

Dès 2001, les Black Keys ont rappelé à la Terre entière d’où venait vraiment le blues, virant tout gras apparent et solos superflus. Du sauvage, du brutal, du minimaliste et du cru joué seulement à deux. Un style unique que Dan Auerbach et Patrick Carney ont réussi à faire évoluer sur deux décennies sans jamais vendre leur âme au diable, invariablement posté en embuscade au carrefour du delta du Mississippi. La preuve en dix chansons.

Jazz : 10 chanteuses contemporaines

Billie, Ella, Sarah et Nina ont beau bercer, toujours et encore, les mélomanes, le jazz vocal reste un archipel peuplé de chanteuses fascinantes, prêtes à porter ce lourd héritage pour l’ancrer dans leur époque. Est-ce toujours du jazz ? À moins que ce ne soit le jazz qui ait changé ? Peu importe. Coup de zoom sur dix femmes choisies en toute subjectivité qui ont imposé leur nom et leur voix.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Dans l'actualité...