Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Architects - For Those That Wish To Exist

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

For Those That Wish To Exist

Architects

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Intrigante trajectoire que celle suivie par le groupe anglais, dont certains choix stylistiques ont failli plomber sa carrière avant de finir par être payants une fois l’équilibre entre les genres établi. S’il est aujourd’hui un héraut du metalcore rentre-dedans dont les chansons possèdent une âme post-hardcore plus mélodique, Architects a depuis un bon moment tiré un trait sur le côté barré de ses premières compositions plus techniques et alambiquées pour laisser respirer les refrains plus accessibles. La disparition tragique de son guitariste Tom Searle en 2016 après un dur combat contre le cancer qui aura duré trois ans ne sonnera pas le glas du combo britannique emmené par le batteur Dan Searle, son frère jumeau. Architects fait de ce deuil une source d’inspiration et se relance, plus fort que jamais avec son huitième album, Holy Hell en 2018. For Those That Wish To Exist est le second disque enregistré par la formation depuis la mort de Searle (et dont le seul membre d’origine restant est son batteur-leader). La douleur et la colère diffusées à travers Holy Hell qui ont aidé le groupe à faire son deuil se sont mutées en une sorte de désespoir nourri par un constat très sombre sur l’incapacité de l’être humain à sauver la planète et à prendre ses responsabilités. Engagé auprès de divers mouvements de défense de l’environnement (Architects est très lié à l’association Sea Shepherd), le combo de Brighton livre un album qui ne s’attaque pas de manière frontale aux institutions en place. Il ressemble plus à une auto-critique prenant en compte ce que chacun d’entre nous aurait dû faire avant de blâmer autrui. Un message délivré à travers des compositions au son de guitare massif mêlé à de nombreux ingrédients électroniques, rendant l’univers d’Architects plus facilement abordable et plus grandiose (voire cinégénique) que jamais. Bien qu’il conserve cette science du riff maousse costaud (Animals), le groupe assume complètement son côté mélodique, à l’image de Black Lungs et Giving Blood dont les refrains renforcés par des nappes synthétiques n’aurait guère déplu à Linkin Park. Sans sonner indus pour autant, l’omniprésence de ces claviers (Dead Butterflies, An Ordinary Extinction) évoque par instants les travaux de certains compatriotes comme Enter Shikari. La preuve que le groupe est on ne peut plus ancré dans son époque. Ce n’est donc pas un hasard si Winston McCall, chanteur de Parkway Drive (les deux formations sont sur le même label) vient donner de la voix sur Impermanence. Plus surprenante en revanche, l’excellente intervention de Mike Kerr (Royal Blood) sur Little Wonder montre combien les frontières entre les genres sont plus poreuses qu’on ne veut le croire (on retrouve aussi quelques hurlements de Simon Neil, chanteur de Biffy Clyro un peu plus loin sur l’album). L’ancien groupe aux contours plus radicaux est loin. Celui qui avait décidé de flirter avec le post-hardcore et les refrains accrocheurs ancre définitivement ses appuis dans ce répertoire avec une réussite insolente. Beaucoup plus accessible que par le passé, sa musique comblera un public de plus en plus large à défaut de faire revenir les anciens fans perdus il y a déjà quelques albums. Un pari gagnant vu le côté accrocheur des nouvelles compositions. Architects était déjà un incontournable du metalcore mélodique. Il est en route pour en devenir un des leaders incontestés. © Chief Brody/Qobuz

Plus d'informations

For Those That Wish To Exist

Architects

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Do You Dream Of Armageddon?
00:01:38

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

2
Black Lungs
00:03:51

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

3
Giving Blood
00:03:32

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

4
Discourse Is Dead
00:03:46

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

5
Dead Butterflies
00:04:02

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

6
An Ordinary Extinction
00:04:07

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

7
Impermanence
00:04:02

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Winston McCall, FeaturedArtist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

8
Flight Without Feathers
00:03:48

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

9
Little Wonder
00:03:47

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Mike Kerr, FeaturedArtist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

10
Animals
00:04:04

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

11
Libertine
00:04:01

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

12
Goliath
00:04:17

Simon Neil, FeaturedArtist - Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

13
Demi God
00:04:26

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

14
Meteor
00:04:01

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

15
Dying Is Absolutely Safe
00:04:59

Architects, MainArtist - Sam Carter, ComposerLyricist - Josh Middleton, Producer, ComposerLyricist - Alex Dean, ComposerLyricist - Dan Searle, Lyricist, Producer, ComposerLyricist - Zakk Cervini, Mixer - Music Of The Mothership, MusicPublisher - Adam Christianson, ComposerLyricist

2020 Epitaph 2020 Epitaph

Descriptif de l'album

Intrigante trajectoire que celle suivie par le groupe anglais, dont certains choix stylistiques ont failli plomber sa carrière avant de finir par être payants une fois l’équilibre entre les genres établi. S’il est aujourd’hui un héraut du metalcore rentre-dedans dont les chansons possèdent une âme post-hardcore plus mélodique, Architects a depuis un bon moment tiré un trait sur le côté barré de ses premières compositions plus techniques et alambiquées pour laisser respirer les refrains plus accessibles. La disparition tragique de son guitariste Tom Searle en 2016 après un dur combat contre le cancer qui aura duré trois ans ne sonnera pas le glas du combo britannique emmené par le batteur Dan Searle, son frère jumeau. Architects fait de ce deuil une source d’inspiration et se relance, plus fort que jamais avec son huitième album, Holy Hell en 2018. For Those That Wish To Exist est le second disque enregistré par la formation depuis la mort de Searle (et dont le seul membre d’origine restant est son batteur-leader). La douleur et la colère diffusées à travers Holy Hell qui ont aidé le groupe à faire son deuil se sont mutées en une sorte de désespoir nourri par un constat très sombre sur l’incapacité de l’être humain à sauver la planète et à prendre ses responsabilités. Engagé auprès de divers mouvements de défense de l’environnement (Architects est très lié à l’association Sea Shepherd), le combo de Brighton livre un album qui ne s’attaque pas de manière frontale aux institutions en place. Il ressemble plus à une auto-critique prenant en compte ce que chacun d’entre nous aurait dû faire avant de blâmer autrui. Un message délivré à travers des compositions au son de guitare massif mêlé à de nombreux ingrédients électroniques, rendant l’univers d’Architects plus facilement abordable et plus grandiose (voire cinégénique) que jamais. Bien qu’il conserve cette science du riff maousse costaud (Animals), le groupe assume complètement son côté mélodique, à l’image de Black Lungs et Giving Blood dont les refrains renforcés par des nappes synthétiques n’aurait guère déplu à Linkin Park. Sans sonner indus pour autant, l’omniprésence de ces claviers (Dead Butterflies, An Ordinary Extinction) évoque par instants les travaux de certains compatriotes comme Enter Shikari. La preuve que le groupe est on ne peut plus ancré dans son époque. Ce n’est donc pas un hasard si Winston McCall, chanteur de Parkway Drive (les deux formations sont sur le même label) vient donner de la voix sur Impermanence. Plus surprenante en revanche, l’excellente intervention de Mike Kerr (Royal Blood) sur Little Wonder montre combien les frontières entre les genres sont plus poreuses qu’on ne veut le croire (on retrouve aussi quelques hurlements de Simon Neil, chanteur de Biffy Clyro un peu plus loin sur l’album). L’ancien groupe aux contours plus radicaux est loin. Celui qui avait décidé de flirter avec le post-hardcore et les refrains accrocheurs ancre définitivement ses appuis dans ce répertoire avec une réussite insolente. Beaucoup plus accessible que par le passé, sa musique comblera un public de plus en plus large à défaut de faire revenir les anciens fans perdus il y a déjà quelques albums. Un pari gagnant vu le côté accrocheur des nouvelles compositions. Architects était déjà un incontournable du metalcore mélodique. Il est en route pour en devenir un des leaders incontestés. © Chief Brody/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson

The Köln Concert (Live at the Opera, Köln, 1975)

Keith Jarrett

Philip Glass: Piano Works

Víkingur Ólafsson

Philip Glass: Piano Works Víkingur Ólafsson

Prokofiev: Piano Concerto No.3 / Ravel: Piano Concerto In G Major

Martha Argerich

À découvrir également
Par Architects

Animals

Architects

Animals Architects

Holy Hell

Architects

Holy Hell Architects

All Our Gods Have Abandoned Us

Architects

Lost Forever // Lost Together

Architects

Meteor

Architects

Meteor Architects

Playlists

Dans la même thématique...

Back In Black

AC/DC

Highway To Hell

AC/DC

S&M2

Metallica

S&M2 Metallica

Metallica

Metallica

Metallica Metallica

IMPERIAL

Soen

IMPERIAL Soen
Les Grands Angles...
Alice Cooper n’évite pas le danger

Le parcours d’Alice Cooper est avant un cas exceptionnel de dédoublement de personnalité. Comme dans “L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde”, le chanteur Vincent Furnier s’est abandonné à la domination du showman Alice Cooper. Mais de son propre aveu, celui qui parle toujours d’Alice à la troisième personne dans les interviews reste un homme tout à fait simple et normal en privé, loin de cette scène où il a multiplié excès et provocations. Tout au long de ses plus de 50 ans de carrière, on pourra déceler une certaine schizophrénie dans ses nombreux changements de style. Si on lui attribue l’invention du shock rock, il a touché à tout, ou presque, avec plus ou moins de réussite, de la pop aux prémices du hard rock en passant par le heavy metal, la new wave ou l’indus…

“Back in Black” : AC/DC en pleine lumière

Avec ses 50 millions d’exemplaires, “Back in Black” est le deuxième album le plus vendu au monde, juste derrière “Thriller” de Michael Jackson ! Qui aurait imaginé que ce septième opus studio d’AC/DC arborerait un tel palmarès alors que son charismatique chanteur Bon Scott est mort prématurément après la sortie de “Highway to Hell”. La fin du tome 1 mais surtout le début du tome 2 dont les fans du gang australien continuent aujourd’hui à tourner les pages…

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée quarante-cinq ans après sa sortie.

Dans l'actualité...