Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Joni Mitchell - Blue

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Blue

Joni Mitchell

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Parmi la vingtaine d’albums de Joni Mitchell, Blue est un vrai sommet. Dépouillé à l’extrême, ce disque d’une grande pureté publié en juin 1971 symbolise à la perfection la singularité de sa voix dans la scène folk des 70's. Sur dix thèmes, la Canadienne âgée de 28 ans embarque son art dans des harmonies virginales, sur les rives d’une poésie désabusée mais jamais plombante. Joni, pleine de grâce, évite l’introspection ridicule ou gênante grâce à son ton juste pour chanter la solitude, la désillusion, la perte ou l’amour déçu (elle vient de quitter Graham Nash). La guitare et la voix de son complice d’alors James Taylor, la basse de Stephen Stills mais aussi la pedal steel impressionniste de Sneaky Pete Kleinow des Flying Burrito Brothers viennent enrichir avec finesse un disque qui laisse entrevoir quelques inflexions jazz vers lesquelles Joni Mitchell (qui joue également ici du dulcimer des Appalaches) tendra par la suite sur d’autres albums. Rarement une œuvre n’aura dégagé une telle puissance avec si peu de moyens… © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Blue

Joni Mitchell

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
All I Want
00:03:34

Henry Lewy, Engineer - JAMES TAYLOR, Guitar - Joni Mitchell, Producer, Guitar, Vocals, Writer, MainArtist

1971 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

2
My Old Man
00:03:34

Henry Lewy, Engineer - Joni Mitchell, Producer, Guitar, Vocals, Writer, MainArtist

1971 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

3
Little Green
00:03:27

Henry Lewy, Engineer - Joni Mitchell, Producer, Guitar, Vocals, Writer, MainArtist

1971 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

4
Carey
00:03:02

Stephen Stills, Guitar, Bass - Russ Kunkel, Drums - Henry Lewy, Engineer - Joni Mitchell, Producer, Guitar, Vocals, Writer, MainArtist

1971 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

5
Blue
00:03:05

Henry Lewy, Engineer - Joni Mitchell, Producer, Guitar, Vocals, Writer, MainArtist

1971 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

6
California
00:03:50

Russ Kunkel, Drums - Henry Lewy, Engineer - JAMES TAYLOR, Guitar - Joni Mitchell, Producer, Guitar, Vocals, Writer, MainArtist - Sneeky Pete, Pedal Steel Guitar

1971 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

7
This Flight Tonight
00:02:52

Henry Lewy, Engineer - Joni Mitchell, Producer, Guitar, Vocals, Writer, MainArtist - Sneeky Pete, Pedal Steel Guitar

1971 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

8
River
00:04:05

Henry Lewy, Engineer - Joni Mitchell, Producer, Guitar, Vocals, Writer, MainArtist

1971 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

9
A Case of You
00:04:23

Henry Lewy, Engineer - Joni Mitchell, Producer, Guitar, Vocals, Writer, MainArtist

1971 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

10
The Last Time I Saw Richard
00:04:16

Henry Lewy, Engineer - Joni Mitchell, Producer, Guitar, Vocals, Writer, MainArtist

1971 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

Descriptif de l'album

Parmi la vingtaine d’albums de Joni Mitchell, Blue est un vrai sommet. Dépouillé à l’extrême, ce disque d’une grande pureté publié en juin 1971 symbolise à la perfection la singularité de sa voix dans la scène folk des 70's. Sur dix thèmes, la Canadienne âgée de 28 ans embarque son art dans des harmonies virginales, sur les rives d’une poésie désabusée mais jamais plombante. Joni, pleine de grâce, évite l’introspection ridicule ou gênante grâce à son ton juste pour chanter la solitude, la désillusion, la perte ou l’amour déçu (elle vient de quitter Graham Nash). La guitare et la voix de son complice d’alors James Taylor, la basse de Stephen Stills mais aussi la pedal steel impressionniste de Sneaky Pete Kleinow des Flying Burrito Brothers viennent enrichir avec finesse un disque qui laisse entrevoir quelques inflexions jazz vers lesquelles Joni Mitchell (qui joue également ici du dulcimer des Appalaches) tendra par la suite sur d’autres albums. Rarement une œuvre n’aura dégagé une telle puissance avec si peu de moyens… © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
So Peter Gabriel
Peter Gabriel 1: Car Peter Gabriel
The Lion King Various Artists
Us Peter Gabriel
À découvrir également
Par Joni Mitchell

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
10 reines du folk

Une guitare acoustique. Parfois à peine plus. Et une voix unique... Le revival folk de ces dernières années est à l'origine de l’apparition de nouvelles chanteuses majeures et parfois singulières, qui rappellent leurs aînées qui ont irradié les 60’s et surtout les 70’s. Parmi ces reines du folk, certaines sont installées au panthéon, d’autres, aussi essentielles, restent des secrets bien gardés. Cette sélection (subjective) en a réuni dix.

Johnny Cash derrière les barreaux

Grâce à deux albums live entrés dans la légende, Johnny Cash a relancé sa carrière à la fin des 60’s, devenant une véritable superstar. Deux disques pas comme les autres car enregistrés en prison. Mais comment l’Homme en noir s’est-il retrouvé dans une salle de concert aussi inhabituelle ?

Daniel Johnston, icône troublée et troublante

Personne ne sonne comme Daniel Johnston. Artiste dépressif et méconnu devenu culte grâce à la reconnaissance de ses pairs, l’Américain, mort le 11 septembre 2019 à l’âge de 58 ans, est le symbole d’une musique naïve, lo-fi mais débordant d’émotions. Il n’est pas trop tard pour (re)découvrir cet authentique génie underground qui ne rate jamais le cœur de l’auditeur.

Dans l'actualité...