Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Pittsburgh Symphony Orchestra|Beethoven: Symphony No. 9 in D Minor, Op. 125 "Choral" (Live)

Beethoven: Symphony No. 9 in D Minor, Op. 125 "Choral" (Live)

Manfred Honeck, Pittsburgh Symphony Orchestra

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Il aura fallu attendre l'année Saint-Saëns pour découvrir un grand disque d'orchestre Beethoven. Le Maître de Bonn se venge ! Un grand disque, enfin à sa hauteur, violent, expressif, iconoclaste, qui divisera certains, qui emballera d'autres, qui terrifiera les derniers. Ici, Manfred Honeck vous plonge dans un maelström de sons, grand et inouï, celui par lequel Beethoven changera littéralement la musique pour un siècle, imaginant tout du monde d'après. Parce qu’elle est enregistrée à tort et à travers, on oublie un peu que la Neuvième devint une grammaire de toute la création orchestrale du XIXe siècle, de Schubert à Sibelius, en passant par Brahms, Liszt ou Berlioz.

Avec sa direction acérée – tempos allants, phrasés cursifs, équilibres vents/cordes très souples – Manfred Honeck laisse entendre une bonne part de ce qui put saisir les premiers auditeurs du début du XIXe siècle. Dans l’Adagio molto e cantabile surgissent aussi bien Brahms que Berlioz – on les entend, ils se confondent presque. Le premier mouvement, ce toujours surprenant Allegro ma non troppo, un poco maestoso, retrouve enfin sa sombre âpreté sonore, trop souvent édulcorée, ainsi que des arêtes rythmiques particulièrement tranchantes ; une tempête qui rappelle le sens du théâtre que savaient mettre Ansermet ou Dorati dans leurs Beethoven ! Pour autant, l’art très ductile d’Honeck ne se targue d’aucun systématisme, et les passages plus « boisés » savent dévoiler une ineffable tendresse, pleine de lyrisme. Les solistes sont magnifiques dans le Finale, le choeur grandiose - avec des lignes phrasées comme rarement.

Proposition simplement étourdissante, qui (après la Bruckner 9) consacre une fois de plus le travail de Honeck, chef aujourd'hui majeur, à la tête du Pittsburgh Symphony Orchestra, stupéfiant orchestre. Une parution à ne manquer sous aucun prétexte. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

Plus d'informations

Beethoven: Symphony No. 9 in D Minor, Op. 125 "Choral" (Live)

Pittsburgh Symphony Orchestra

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

Symphony No. 9 in D Minor, Op. 125 "Choral" (Ludwig van Beethoven)

1
I. Allegro ma non troppo, un poco maestoso (Live)
Pittsburgh Symphony Orchestra
00:14:30

Ludwig van Beethoven, Composer - Pittsburgh Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Manfred Honeck, Conductor, MainArtist

(C) 2021 Reference Recordings (P) 2021 Reference Recordings

2
II. Scherzo. Molto vivace (Live)
Pittsburgh Symphony Orchestra
00:13:11

Ludwig van Beethoven, Composer - Pittsburgh Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Manfred Honeck, Conductor, MainArtist

(C) 2021 Reference Recordings (P) 2021 Reference Recordings

3
III. Adagio molto e cantabile (Live)
Pittsburgh Symphony Orchestra
00:12:34

Ludwig van Beethoven, Composer - Pittsburgh Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Manfred Honeck, Conductor, MainArtist

(C) 2021 Reference Recordings (P) 2021 Reference Recordings

4
IV. Finale. Presto (Live)
Christina Landshamer
00:22:29

Ludwig van Beethoven, Composer - Werner Güra, Artist, MainArtist - Pittsburgh Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Manfred Honeck, Conductor, MainArtist - Jennifer Johnson Cano, Artist, MainArtist - Christina Landshamer, Artist, MainArtist - Shenyang, Artist, MainArtist - The Mendelssohn Choir of Pittsburgh, Choir, MainArtist

(C) 2021 Reference Recordings (P) 2021 Reference Recordings

Descriptif de l'album

Il aura fallu attendre l'année Saint-Saëns pour découvrir un grand disque d'orchestre Beethoven. Le Maître de Bonn se venge ! Un grand disque, enfin à sa hauteur, violent, expressif, iconoclaste, qui divisera certains, qui emballera d'autres, qui terrifiera les derniers. Ici, Manfred Honeck vous plonge dans un maelström de sons, grand et inouï, celui par lequel Beethoven changera littéralement la musique pour un siècle, imaginant tout du monde d'après. Parce qu’elle est enregistrée à tort et à travers, on oublie un peu que la Neuvième devint une grammaire de toute la création orchestrale du XIXe siècle, de Schubert à Sibelius, en passant par Brahms, Liszt ou Berlioz.

Avec sa direction acérée – tempos allants, phrasés cursifs, équilibres vents/cordes très souples – Manfred Honeck laisse entendre une bonne part de ce qui put saisir les premiers auditeurs du début du XIXe siècle. Dans l’Adagio molto e cantabile surgissent aussi bien Brahms que Berlioz – on les entend, ils se confondent presque. Le premier mouvement, ce toujours surprenant Allegro ma non troppo, un poco maestoso, retrouve enfin sa sombre âpreté sonore, trop souvent édulcorée, ainsi que des arêtes rythmiques particulièrement tranchantes ; une tempête qui rappelle le sens du théâtre que savaient mettre Ansermet ou Dorati dans leurs Beethoven ! Pour autant, l’art très ductile d’Honeck ne se targue d’aucun systématisme, et les passages plus « boisés » savent dévoiler une ineffable tendresse, pleine de lyrisme. Les solistes sont magnifiques dans le Finale, le choeur grandiose - avec des lignes phrasées comme rarement.

Proposition simplement étourdissante, qui (après la Bruckner 9) consacre une fois de plus le travail de Honeck, chef aujourd'hui majeur, à la tête du Pittsburgh Symphony Orchestra, stupéfiant orchestre. Une parution à ne manquer sous aucun prétexte. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par Pittsburgh Symphony Orchestra

Beethoven & Stucky: Orchestral Works

Pittsburgh Symphony Orchestra

Beethoven & Stucky: Orchestral Works Pittsburgh Symphony Orchestra

Brahms: Symphony No. 4 in E Minor, Op. 98 - MacMillan: Larghetto for Orchestra (Live)

Pittsburgh Symphony Orchestra

Brahms: Symphonies Nos. 1 - 4 & Tragic Ouverture

Pittsburgh Symphony Orchestra

Brahms: Symphonies Nos. 1 - 4 & Tragic Ouverture Pittsburgh Symphony Orchestra

Beethoven: Symphonies Nos. 5 & 7

Pittsburgh Symphony Orchestra

Beethoven: Symphonies Nos. 5 & 7 Pittsburgh Symphony Orchestra

Wagner: Orchestral Works (Remastered 2022)

Pittsburgh Symphony Orchestra

Wagner: Orchestral Works (Remastered 2022) Pittsburgh Symphony Orchestra

Playlists

Dans la même thématique...

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

BD Music Presents Erik Satie

Various Artists

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho en passant par Clara Schumann, plusieurs femmes ont su déjouer les codes machistes du milieu pour passer à la composition. Si le paysage de la musique classique a largement été dominé par les hommes ces derniers siècles, les œuvres de leurs consœurs, pionnières ou contemporaines, sont tout aussi passionnantes. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Blandine Verlet, les années Philips

En vue du 80e anniversaire de la naissance de Blandine Verlet (disparue en décembre 2018), Universal Music France a réédité l’intégralité des enregistrements que la claveciniste réalisa pour la maison Philips entre 1970 et 1982. Une somme longtemps disparue, rééditée en partie en haute définition, à redécouvrir de toute urgence, notamment pour les prises de son Philips de l’époque, souvent miraculeuses. Universal a autorisé Qobuz à reproduire la longue et détaillée notice de présentation du livret, écrite par notre spécialiste classique.

Bernard Haitink, prophète en son pays

Le grand chef d’orchestre néerlandais nous a quittés le 21 octobre 2021 à l’âge vénérable de 92 ans. Reconnu par ses pairs et dans son pays dès sa jeunesse, Bernard Haitink accomplira la majeure partie de son immense carrière aux Pays-Bas, d’abord à la tête de l’Orchestre de la Radio néerlandaise puis du prestigieux Concertgebouw d’Amsterdam pendant vingt-sept ans, avec lequel il enregistrera de nombreux disques devenus légendaires.

Dans l'actualité...