Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jean-Paul Goy|Antonio Vivaldi, A. Marcello, D. Cimarosa, V. Bellini, concertos for Oboe & Orchestra

Antonio Vivaldi, A. Marcello, D. Cimarosa, V. Bellini, concertos for Oboe & Orchestra

Antonio Vivaldi, A. Marcello, D. Cimarosa, V. Bellini, concertos pour hautbois & orchestre, Jean-Paul Goy, Armin Jordan

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Une petite pépite bien oubliée aujourd'hui, mais toujours au catalogue de GALLO, enregistrée dans les années soixante-dix, à l'époque où Armin Jordan était directeur artistique de l'Orchestre de Chambre de Lausanne. Quatre concertos pour hautbois où Jean-Paul Goy, alors premier soliste de l'orchestre, chante telle une diva, avec un art consommé du belcanto dans des oeuvres de Vivaldi, Marcello et, belles découvertes, le Concerto de Bellini, véritable opéra en miniature et le si attachant "faux" Concerto de Cimarosa, habilement arrangé par Arthur Benjamin sur la base de 4 des 32 Sonates pour clavecin par le compositeur italien. Qui a dit que le hautbois était un instrument nasillard ? FH

Plus d'informations

Antonio Vivaldi, A. Marcello, D. Cimarosa, V. Bellini, concertos for Oboe & Orchestra

Jean-Paul Goy

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

1
Concerto pour hautbois en ré mineur F. VII No. 1: Allegro, Largo, Allegro
Orchestre De Chambre De Lausanne
00:08:28

Antonio Vivaldi, Composer - Orchestre De Chambre De Lausanne, Orchestra - Armin Jordan, Conductor - Jean-Paul Goy, MainArtist

(C) 1976 VDE-GALLO (P) 1996 VDE-GALLO

2
Concerto pour hautbois en do mineur: Allegro moderato, Adagio, Allegro
Alessandro Marcello
00:10:51

Orchestre De Chambre De Lausanne, Orchestra - Alessandro Marcello, Composer - Armin Jordan, Conductor - Jean-Paul Goy, MainArtist

(C) 1976 VDE-GALLO (P) 1996 VDE-GALLO

3
Concerto pour hautbois en ut mineur: Introduction - allegro, Siciliana, Allegro giusto
Orchestre De Chambre De Lausanne
00:11:12

Orchestre De Chambre De Lausanne, Orchestra - Domenico Cimarosa, Composer - Armin Jordan, Conductor - Jean-Paul Goy, MainArtist

(C) 1976 VDE-GALLO (P) 1996 VDE-GALLO

4
Concerto pour hautbois en mi bémol majeur: Maestoso et deciso, Larghetto cantabile, Allegro (alla polonese)
Orchestre De Chambre De Lausanne
00:07:53

Vincenzo Bellini, Composer - Orchestre De Chambre De Lausanne, Orchestra - Armin Jordan, Conductor - Jean-Paul Goy, MainArtist

(C) 1976 VDE-GALLO (P) 1996 VDE-GALLO

5
Sonate en mi mineur: Adagio, Allegro, Largo, Vivace
Jean-Paul Goy
00:07:13

Orchestre De Chambre De Lausanne, Orchestra - Armin Jordan, Conductor - Jean-Paul Goy, MainArtist - Francesco Geminiani, Composer - René Oberson, MainArtist

(C) 1976 VDE-GALLO (P) 1996 VDE-GALLO

Descriptif de l'album

Une petite pépite bien oubliée aujourd'hui, mais toujours au catalogue de GALLO, enregistrée dans les années soixante-dix, à l'époque où Armin Jordan était directeur artistique de l'Orchestre de Chambre de Lausanne. Quatre concertos pour hautbois où Jean-Paul Goy, alors premier soliste de l'orchestre, chante telle une diva, avec un art consommé du belcanto dans des oeuvres de Vivaldi, Marcello et, belles découvertes, le Concerto de Bellini, véritable opéra en miniature et le si attachant "faux" Concerto de Cimarosa, habilement arrangé par Arthur Benjamin sur la base de 4 des 32 Sonates pour clavecin par le compositeur italien. Qui a dit que le hautbois était un instrument nasillard ? FH

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par Jean-Paul Goy

Vivaldi - Marcello - Cimarosa - Bellini: Four Concertos for Oboe & Orchestra – Geminani: Piece for Oboe & Organ

Jean-Paul Goy

Buxtehude - Hertel - Krebs: Pieces for Oboe and Organ

Jean-Paul Goy

Geminiani - Telemann - Handel - Messiaen: Works for Organ & Oboe

Jean-Paul Goy

Dans la même thématique...

Chopin, Rachmaninoff: Cello Sonatas

Jean-Guihen Queyras

Six Evolutions - Bach: Cello Suites

Yo-Yo Ma

Beethoven: Violin Sonatas, Vol. 3

Frank Peter Zimmermann

Beethoven: Violin Sonatas, Vol. 3 Frank Peter Zimmermann

Robert Schumann: Complete Piano Trios, Quartet & Quintet

Trio Wanderer

The Four Quarters

Solem Quartet

The Four Quarters Solem Quartet
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Dans l'actualité...