Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Layla Ramezan|100 Years of Iranian Piano Music, Vol. 1

100 Years of Iranian Piano Music, Vol. 1

Layla Ramezan

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

La musique iranienne pour piano ? Mais oui, mesdames et messieurs, cela existe, et cela n’a rien d’anecdotique. Les compositeurs ici défendus par la pianiste iranienne Layla Ramezan sont nés entre 1928 et 1958, et s’ils ont tous plus ou moins émigré qui en Europe, qui en Amérique du Nord, après… les événements que l’on sait, ils n’en restent pas moins profondément ancrés dans la double tradition iranienne et « classique européenne ». Il faut se souvenir qu’à une époque, l’Orchestre symphonique de Téhéran accueillait Yehudi Menuhin ou Isaac Stern, le premier conservatoire fut fondé en 1934, et les années 1960 virent l’éclosion d’une intense scène musicale en Iran. Passons… On découvrira avec étonnement que, loin de faire de la carte postale « Souvenir de Persépolis », les compositeurs que sont Behzad Ranjbaran (*1955, régulièrement joué par les orchestres de Philadelphie, Seattle, Liverpool, Indianapolis Symphony Orchestra, Atlanta), Iradj Sahbai (*1945, joué par l’IRCAM, l’Atelier Lyrique du Rhin, de Festival Musica de Strasbourg, et de nombreux autres festivals à Dresde, Cracovie, Kiev ou Montréal), Fozié Majd (*1938, une disciple de Nadia Boulanger ; connue autant comme compositrice de musiques de film que d’œuvres symphoniques), Nader Mashayekhi (*1958, joué par Aurèle Nicolet, Jean-Pierre Rampal, l’Orchestre de la Radio Autrichienne, celui de la Radio bavaroise de Munich et de la Radio de Berlin, le Klangforum Wien) et une poignée d’autres représentent une véritable force vive qui ne demande qu’à être entendue – elle l’est déjà, largement, « à l’ouest », en attendant que les choses évoluent dans leur pays d’origine. Leur langage, moderne à souhait, incorpore parfois quelques éléments persiques, mais ni plus ni moins d’ « exotisme » que des partitions signées Messiaen, Glass ou Dutilleux. © SM/Qobuz

Plus d'informations

100 Years of Iranian Piano Music, Vol. 1

Layla Ramezan

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de CHF 14,16/mois

1
Fantasy on a Note, Chord, Motif, Theme (Five Piano Pieces)
00:06:34

Layla Ramezan, Performer, Primary - Mohammad-Reza Darvishi, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

2
Nocturne (A Night In A Persian Garden)
00:09:43

Layla Ramezan, Performer, Primary - Behzad Ranjbaran, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

3
Study
00:07:04

Layla Ramezan, Performer, Primary - Nader Mashayekhi, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

4
Three Folk Inventions 1
00:02:03

Layla Ramezan, Performer, Primary - Iradj Sahbai, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

5
Three Folk Inventions 2
00:02:44

Layla Ramezan, Performer, Primary - Iradj Sahbai, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

6
Three Folk Inventions 3
00:03:09

Layla Ramezan, Performer, Primary - Iradj Sahbai, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

7
Dialogue 88: I.
00:01:38

Layla Ramezan, Performer, Primary - Fozie Majd, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

8
Dialogue 88: II.
00:02:23

Layla Ramezan, Performer, Primary - Fozie Majd, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

9
Dialogue 88: III.
00:05:36

Layla Ramezan, Performer, Primary - Fozie Majd, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

10
Five Bagatelles For Piano: I. Allegro assai
00:03:24

Layla Ramezan, Performer, Primary - Hormoz Farhat, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

11
Five Bagatelles For Piano: II. Lento assai
00:04:54

Layla Ramezan, Performer, Primary - Hormoz Farhat, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

12
Five Bagatelles For Piano: III. Allegro molto
00:04:44

Layla Ramezan, Performer, Primary - Hormoz Farhat, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

13
Five Bagatelles For Piano: IV. Adagio molto e tranquilo
00:04:28

Layla Ramezan, Performer, Primary - Hormoz Farhat, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

14
Five Bagatelles For Piano: V. Allegro vivace
00:03:16

Layla Ramezan, Performer, Primary - Hormoz Farhat, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

15
Reminiscences I
00:01:31

Layla Ramezan, Performer, Primary - Reza Vali, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

16
Reminiscences II
00:02:04

Layla Ramezan, Performer, Primary - Reza Vali, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

17
Reminiscences III
00:03:54

Layla Ramezan, Performer, Primary - Reza Vali, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

18
Reminiscences IV
00:03:13

Layla Ramezan, Performer, Primary - Reza Vali, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

Descriptif de l'album

La musique iranienne pour piano ? Mais oui, mesdames et messieurs, cela existe, et cela n’a rien d’anecdotique. Les compositeurs ici défendus par la pianiste iranienne Layla Ramezan sont nés entre 1928 et 1958, et s’ils ont tous plus ou moins émigré qui en Europe, qui en Amérique du Nord, après… les événements que l’on sait, ils n’en restent pas moins profondément ancrés dans la double tradition iranienne et « classique européenne ». Il faut se souvenir qu’à une époque, l’Orchestre symphonique de Téhéran accueillait Yehudi Menuhin ou Isaac Stern, le premier conservatoire fut fondé en 1934, et les années 1960 virent l’éclosion d’une intense scène musicale en Iran. Passons… On découvrira avec étonnement que, loin de faire de la carte postale « Souvenir de Persépolis », les compositeurs que sont Behzad Ranjbaran (*1955, régulièrement joué par les orchestres de Philadelphie, Seattle, Liverpool, Indianapolis Symphony Orchestra, Atlanta), Iradj Sahbai (*1945, joué par l’IRCAM, l’Atelier Lyrique du Rhin, de Festival Musica de Strasbourg, et de nombreux autres festivals à Dresde, Cracovie, Kiev ou Montréal), Fozié Majd (*1938, une disciple de Nadia Boulanger ; connue autant comme compositrice de musiques de film que d’œuvres symphoniques), Nader Mashayekhi (*1958, joué par Aurèle Nicolet, Jean-Pierre Rampal, l’Orchestre de la Radio Autrichienne, celui de la Radio bavaroise de Munich et de la Radio de Berlin, le Klangforum Wien) et une poignée d’autres représentent une véritable force vive qui ne demande qu’à être entendue – elle l’est déjà, largement, « à l’ouest », en attendant que les choses évoluent dans leur pays d’origine. Leur langage, moderne à souhait, incorpore parfois quelques éléments persiques, mais ni plus ni moins d’ « exotisme » que des partitions signées Messiaen, Glass ou Dutilleux. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Beethoven : 9 Symphonies (1963)

Herbert von Karajan

Beethoven : 9 Symphonies (1963) Herbert von Karajan

Florence Price: Symphonies Nos. 1 & 3

Yannick Nézet-Séguin

Florence Price: Symphonies Nos. 1 & 3 Yannick Nézet-Séguin

John Williams in Vienna

John Williams

John Williams in Vienna John Williams

I Dream Of Christmas

Norah Jones

I Dream Of Christmas Norah Jones
À découvrir également
Par Layla Ramezan

Mashayekhi: Sheherazade "Layla Ramezan Plays 100 Years of Iranian Piano Music, Vol.2"

Layla Ramezan

Sheherazade

Layla Ramezan

Sheherazade Layla Ramezan

Playlists

Dans la même thématique...

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

BD Music Presents Erik Satie

Various Artists

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Le Chant de la Terre : Gustav Mahler et l’Ailleurs

Qu’est-ce qui a pu pousser Gustav Mahler, en 1907-1908, à composer une œuvre aussi inclassable que celle-ci ? Écrit à un moment charnière dans la vie de Mahler, Le Chant de la Terre occupe une place à part dans son œuvre et marie l’esprit « fin de siècle » à la fascination pour l’exotisme qui grandissait à l’époque chez ses contemporains. À Vienne, l’heure était alors aux turbulences, et cette pièce qui oscille entre adieu et nouveau départ mérite un examen plus attentif.

Bernard Haitink, prophète en son pays

Le grand chef d’orchestre néerlandais nous a quittés le 21 octobre 2021 à l’âge vénérable de 92 ans. Reconnu par ses pairs et dans son pays dès sa jeunesse, Bernard Haitink accomplira la majeure partie de son immense carrière aux Pays-Bas, d’abord à la tête de l’Orchestre de la Radio néerlandaise puis du prestigieux Concertgebouw d’Amsterdam pendant vingt-sept ans, avec lequel il enregistrera de nombreux disques devenus légendaires.

Marian Anderson, cantatrice de combats

La magnifique carrière de la cantatrice contralto afro-américaine Marian Anderson se confond avec sa lutte incessante contre le racisme. Elle a 94 ans lorsqu’elle reçoit enfin, en 1991, le Grammy Lifetime Achievement Award en reconnaissance de toute une vie de musique. Mais combien le chemin menant à cette tardive reconnaissance fut long et semé d’épines…

Dans l'actualité...