Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Layla Ramezan - 100 Years of Iranian Piano Music, Vol. 1

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

100 Years of Iranian Piano Music, Vol. 1

Layla Ramezan

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

La musique iranienne pour piano ? Mais oui, mesdames et messieurs, cela existe, et cela n’a rien d’anecdotique. Les compositeurs ici défendus par la pianiste iranienne Layla Ramezan sont nés entre 1928 et 1958, et s’ils ont tous plus ou moins émigré qui en Europe, qui en Amérique du Nord, après… les événements que l’on sait, ils n’en restent pas moins profondément ancrés dans la double tradition iranienne et « classique européenne ». Il faut se souvenir qu’à une époque, l’Orchestre symphonique de Téhéran accueillait Yehudi Menuhin ou Isaac Stern, le premier conservatoire fut fondé en 1934, et les années 1960 virent l’éclosion d’une intense scène musicale en Iran. Passons… On découvrira avec étonnement que, loin de faire de la carte postale « Souvenir de Persépolis », les compositeurs que sont Behzad Ranjbaran (*1955, régulièrement joué par les orchestres de Philadelphie, Seattle, Liverpool, Indianapolis Symphony Orchestra, Atlanta), Iradj Sahbai (*1945, joué par l’IRCAM, l’Atelier Lyrique du Rhin, de Festival Musica de Strasbourg, et de nombreux autres festivals à Dresde, Cracovie, Kiev ou Montréal), Fozié Majd (*1938, une disciple de Nadia Boulanger ; connue autant comme compositrice de musiques de film que d’œuvres symphoniques), Nader Mashayekhi (*1958, joué par Aurèle Nicolet, Jean-Pierre Rampal, l’Orchestre de la Radio Autrichienne, celui de la Radio bavaroise de Munich et de la Radio de Berlin, le Klangforum Wien) et une poignée d’autres représentent une véritable force vive qui ne demande qu’à être entendue – elle l’est déjà, largement, « à l’ouest », en attendant que les choses évoluent dans leur pays d’origine. Leur langage, moderne à souhait, incorpore parfois quelques éléments persiques, mais ni plus ni moins d’ « exotisme » que des partitions signées Messiaen, Glass ou Dutilleux. © SM/Qobuz

Plus d'informations

100 Years of Iranian Piano Music, Vol. 1

Layla Ramezan

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Fantasy on a Note, Chord, Motif, Theme (Five Piano Pieces)
00:06:34

Layla Ramezan, Performer, Primary - Mohammad-Reza Darvishi, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

2
Nocturne (A Night In A Persian Garden)
00:09:43

Layla Ramezan, Performer, Primary - Behzad Ranjbaran, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

3
Study
00:07:04

Layla Ramezan, Performer, Primary - Nader Mashayekhi, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

4
Three Folk Inventions 1
00:02:03

Layla Ramezan, Performer, Primary - Iradj Sahbai, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

5
Three Folk Inventions 2
00:02:44

Layla Ramezan, Performer, Primary - Iradj Sahbai, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

6
Three Folk Inventions 3
00:03:09

Layla Ramezan, Performer, Primary - Iradj Sahbai, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

7
Dialogue 88: I.
00:01:38

Layla Ramezan, Performer, Primary - Fozie Majd, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

8
Dialogue 88: II.
00:02:23

Layla Ramezan, Performer, Primary - Fozie Majd, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

9
Dialogue 88: III.
00:05:36

Layla Ramezan, Performer, Primary - Fozie Majd, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

10
Five Bagatelles For Piano: I. Allegro assai
00:03:24

Layla Ramezan, Performer, Primary - Hormoz Farhat, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

11
Five Bagatelles For Piano: II. Lento assai
00:04:54

Layla Ramezan, Performer, Primary - Hormoz Farhat, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

12
Five Bagatelles For Piano: III. Allegro molto
00:04:44

Layla Ramezan, Performer, Primary - Hormoz Farhat, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

13
Five Bagatelles For Piano: IV. Adagio molto e tranquilo
00:04:28

Layla Ramezan, Performer, Primary - Hormoz Farhat, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

14
Five Bagatelles For Piano: V. Allegro vivace
00:03:16

Layla Ramezan, Performer, Primary - Hormoz Farhat, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

15
Reminiscences I
00:01:31

Layla Ramezan, Performer, Primary - Reza Vali, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

16
Reminiscences II
00:02:04

Layla Ramezan, Performer, Primary - Reza Vali, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

17
Reminiscences III
00:03:54

Layla Ramezan, Performer, Primary - Reza Vali, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

18
Reminiscences IV
00:03:13

Layla Ramezan, Performer, Primary - Reza Vali, Composer

2016 Paraty Paraty 2016

Descriptif de l'album

La musique iranienne pour piano ? Mais oui, mesdames et messieurs, cela existe, et cela n’a rien d’anecdotique. Les compositeurs ici défendus par la pianiste iranienne Layla Ramezan sont nés entre 1928 et 1958, et s’ils ont tous plus ou moins émigré qui en Europe, qui en Amérique du Nord, après… les événements que l’on sait, ils n’en restent pas moins profondément ancrés dans la double tradition iranienne et « classique européenne ». Il faut se souvenir qu’à une époque, l’Orchestre symphonique de Téhéran accueillait Yehudi Menuhin ou Isaac Stern, le premier conservatoire fut fondé en 1934, et les années 1960 virent l’éclosion d’une intense scène musicale en Iran. Passons… On découvrira avec étonnement que, loin de faire de la carte postale « Souvenir de Persépolis », les compositeurs que sont Behzad Ranjbaran (*1955, régulièrement joué par les orchestres de Philadelphie, Seattle, Liverpool, Indianapolis Symphony Orchestra, Atlanta), Iradj Sahbai (*1945, joué par l’IRCAM, l’Atelier Lyrique du Rhin, de Festival Musica de Strasbourg, et de nombreux autres festivals à Dresde, Cracovie, Kiev ou Montréal), Fozié Majd (*1938, une disciple de Nadia Boulanger ; connue autant comme compositrice de musiques de film que d’œuvres symphoniques), Nader Mashayekhi (*1958, joué par Aurèle Nicolet, Jean-Pierre Rampal, l’Orchestre de la Radio Autrichienne, celui de la Radio bavaroise de Munich et de la Radio de Berlin, le Klangforum Wien) et une poignée d’autres représentent une véritable force vive qui ne demande qu’à être entendue – elle l’est déjà, largement, « à l’ouest », en attendant que les choses évoluent dans leur pays d’origine. Leur langage, moderne à souhait, incorpore parfois quelques éléments persiques, mais ni plus ni moins d’ « exotisme » que des partitions signées Messiaen, Glass ou Dutilleux. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson

Philip Glass: Piano Works

Víkingur Ólafsson

Philip Glass: Piano Works Víkingur Ólafsson

Prokofiev: Piano Concerto No.3 / Ravel: Piano Concerto In G Major

Martha Argerich

The Köln Concert (Live at the Opera, Köln, 1975)

Keith Jarrett

À découvrir également
Par Layla Ramezan

Mashayekhi: Sheherazade "Layla Ramezan Plays 100 Years of Iranian Piano Music, Vol.2"

Layla Ramezan

Playlists

Dans la même thématique...

Road to the Sun

Pat Metheny

Road to the Sun Pat Metheny

Debussy, Szymanowski, Hahn, Ravel

Fanny Robilliard

Seasons: Orchestral Music of Michael Fine

The Royal Scottish National Orchestra

Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra

All Shall Not Die - Haydn String Quartets

Quatuor Hanson

Händel: Suites pour clavecin

Pierre Hantaï

Les Grands Angles...
Le paradoxe du studio d’Esa-Pekka Salonen

Le Finlandais Esa-Pekka Salonen est un chef d’orchestre acclamé et un compositeur prolifique. Avec plus de 60 disques au compteur, il a fait évoluer l’histoire de l’interprétation. Dialogue avec un musicien exceptionnel qui évoque pour Qobuz son travail en studio et son rapport à l’enregistrement.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Dans l'actualité...