Hans Werner Henze El Cimarrón

El Cimarrón

Hans Werner Henze

Verschenen op 9 juli 2014 bij Stradivarius

Hoofdartiest: Nicholas Isherwood

Genre: Klassiek > Symfonische muziek > Toneelmuziek

Choose your download
Add to basket
Improve this album page

1.45

Webplayer
Meer specificaties zien van de tracks

Album : 1 album - 15 tracks Totale duur : 01:20:39

    El Cimarrón (Hans Werner Henze)
  1. 1 Die Welt (Le Monde)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  2. 2 Der Cimarrón (Le Cimarrón)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  3. 3 Die Sklaverei (L'Esclavage)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  4. 4 Die Flucht (La Fuite)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  5. 5 Der Wald (La Forêt)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  6. 6 Die Geister (Les Esprits)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  7. 7 Die falsche Freiheit (La Fausse liberté)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  8. 8 Die Frauen (Les Femmes)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  9. 9 Die Maschinen (Les Machines)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  10. 10 Die Pfarrer (Les Prêtres)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  11. 11 Der Aufstand (La Rébellion)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  12. 12 Die Schlacht von Mal Tiempo (La Bataille de Mal Tiempo)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  13. 13 Der schlechte Sieg (La Mauvaise victoire)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  14. 14 Die Freunlichkeit (L'Amitié)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

  15. 15 Das Messer (Le Couteau)

    Nicholas Isherwood, basse - Magnus Andersson, guitare - Mario Caroli, flûte - Rodolfo Rossi, percussion

Meer informatie

Details over de originele opname:

80:48 - DDD - Enregistré en novembre 2005 en l'église de San Vincenzo - Notes en français, anglais & italien, textes chantés en allemand avec traduction italienne
Hans Werner Henze (né en 1926)

El Cimarrón (1972)
Die Welt (Le monde)
Der Cimarrón (Le nègre marron)
Die Sklaverei (L'esclavage)
Die Flucht (La fuite)
Der Wald (La forêt)
Die Geister (Les Esprits)
Die falsche Freiheit (La fausse liberté)
Die Frauen (Les femmes)
Die Maschinen (Les machines)
Die Pfarrer (Les prêtres)
Der Aufstand (La rébellion)
Die Schlacht von Mal Tiempo (La bataille de Mal Tiempo)
Der schlechte Sieg (La mauvaise victoire)
Die Freunlichkeit (L'amabilité)
Das Messer (Le couteau) Nicholas Isherwood, basse
Magnus Andersson, guitare
Mario Caroli, flûte
Rodolfo Rossi, percussion
Un « cimarrón », c'est un « Noir marron », descendant des esclaves africains utilisés dans les plantations d'Amérique Centrale et des Antilles. Le propos de Henze est ici de décrire le parcours de l'un de ces cimarróns à l'époque de l'abolitionnisme, sa vie d'esclave, sa fuite, ses terreurs, sa révolte, et la nouvelle vie.
    Sorte de théâtre musical intime, l'ouvrage - qui se donne normalement avec une mise en scène, des danseurs et des comédiens -, se réduit ici à un chanteur-narrateur-déclamateur et trois musiciens. Les textes, chants ou déclamés, se suffisent d'un discret accompagnement de flûte, de guitare et de percussion dont la fonction est plus de soutenir la narration que de dérouler un tapis musical. Henze s'amuse à figurer quelques sonorités de la forêt tropicale, à souligner des états d'âme ou d'affection, à esquisser quelques pas de danses tribales imaginaires.
    L'auditeur devra donc se faire son propre spectacle à l'écoute de cette musique puissamment évocatrice et poignante, illustrant l'épopée d'un personnage révolté.

Ontdekken

In hetzelfde genre

Subgenre

Klassiek in het magazine

Meer artikelen

Nieuws

Meer artikelen