Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Comédies musicales - Paru le 7 septembre 2018 | LSO Live

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Après le succès de Fancy Free et de On the Town et bien avant que Woody Allen ne glorifie New York dans ses films, Leonard Bernstein écrit une véritable déclaration d’amour à Big Apple avec Wonderful Town créée à Broadway en 1953. Écrite sur un livret de Betty Comden et Adolph Green et chorégraphiée par Donald Saddler avec la collaboration (non créditée) de Jerome Robbins (le futur créateur de West Side Story), elle se déroule en été 1935 dans le quartier de Greenwich Village. C’est l’histoire de deux sœurs débarquant de leur Ohio natal pour conquérir la ville. La première veut devenir écrivain, la seconde danseuse, mais les difficultés s’amoncellent dans une ville où la concurrence est rude, les loyers hors de prix et l’indifférence générale. Les deux sœurs tomberont amoureuses du même homme, une intrigue qui permet à Bernstein de tricoter une partition brillante oscillant entre comique et gravité. Sir Simon Rattle adore cette partition qu’il avait déjà enregistrée pour EMI en 1998 à Birmingham et dirigée en version de concert, à Berlin, pour le concert de l’an 2002 à la Philharmonie. Quinze ans plus tard, il récidive pour notre plus grand bonheur à la tête du London Symphony Orchestra, dont il est désormais le directeur musical, très attendu. Enregistrée lors de deux concerts donnés au Barbican Center de Londres, en décembre 2017, à l’occasion du centenaire du compositeur, cette nouvelle version de concert d’une heure sacrifie les éléments narratifs au profit des principaux numéros musicaux. Elle bénéficie d’une superbe distribution avec Danielle de Niese et Alysha Umphress dans les rôles principaux. Même en connaissant la versatilité exceptionnelle de Sir Simon, on ne peut qu’admirer la justesse de sa direction, du ton qu’il imprime à cette partition, aux rythmes déhanchées et aux sonorités cuivrées qu’il obtient sans peine d’un LSO (orchestre et chœur) rompu à toutes les musiques. Un régal ! © François Hudry/Qobuz
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Séries TV - Paru le 7 juin 2019 | Editions Milan Music

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Séries TV - Paru le 20 octobre 2017 | Lakeshore Records

Hi-Res
Tout comme dans sa première saison diffusée en 2016 sur Netflix, Stranger Things 2 s’inspire des films d’horreur et de science-fiction des années 80, en particulier ceux de Steven Spielberg et John Carpenter. Cet hommage assumé (voire martelé) se répercute naturellement sur la bande originale de la série, qui, comme dans la saison précédente, est signée Kyle Dixon et Michael Stein, deux membres du groupe S U R V I V E originaires d’Austin. Entre les deux saisons de la série, le groupe en a profité pour sortir un deuxième album en septembre 2016 (RR7349) et se produire sur scène. Les deux hommes s’étaient déjà frottés indirectement à la musique pour l’image en 2014 puisque deux de leurs morceaux figuraient dans le thriller psychologique The Guest. C’est d’ailleurs grâce à ce film que les réalisateurs de Stranger Things (les frères Duffer) ont découvert l’existence de S U R V I V E. Selon les compositeurs eux-mêmes, la BO de ce second opus se caractérise par des sons expérimentaux, « démoniaques et surnaturels ». Parmi les morceaux les plus en phase avec cette description, citons Descent Into The Rift, Soldiers et It’s A Trap, dans lesquels les dissonances épousent des timbres synthétiques particulièrement angoissants. La recette des compositeurs pour créer la peur est la suivante : ils inventent des sons se rapprochant de sons familiers qui ressemblent lointainement à des voix ou des cris d’animaux par exemple. Dixon et Stein étant deux artistes pudiques, ils omettent souvent de mentionner dans leurs interviews que leur musique peut aussi faire preuve d’onirisme, voire de tendresse, comme dans les plages On The Bus ou Eggo In The Snow. Quant aux outils musicaux utilisées par le tandem, ils traversent le temps puisqu’on retrouve à la fois des instruments acoustiques comme le waterphone, et des sons électroniques, donc plus contemporains. A noter qu’en plus de la partition de la série, l’album comprend quinze morceaux bonus « hors BO », composés dans le même esprit. © NM/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Séries TV - Paru le 28 juin 2019 | Lakeshore Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 22 mars 2019 | Quartet Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 13 juillet 2018 | Lakeshore Records

Hi-Res
Célèbre producteur de I Feel Love (Donna Summer) et de musiques de film devenues des classiques du genre (Midnight Express, Flashdance…), Giorgio Moroder assume avec Queen of the South sa démarche nostalgique au sein d’une série ayant pour toile de fond les cartels de la drogue dans le Sud des Etats-Unis. Donnant ses lettres de noblesse à l’autocitation flamboyante, cette BO est truffée de références au disco typique du compositeur italien, avec ses lignes de basse aux croches imperturbables se mêlant à des nappes tout aussi hypnotisantes. Dans cette entreprise passionnante, il est accompagné du producteur Raney Shockne. C’est dans le thème principal (The Queen of the South), mais aussi dans Cemetery Stroll ou The Lifestyle que la patte de Moroder est la plus reconnaissable, faisant de cette BO une sorte de suite biaisée de Scarface (l’un des morceaux de bravoure de Moroder). Pour la chanson Everybody Wants to Rule the World, le compositeur se fond dans le décor latino de la série par le truchement de la voix fiévreuse d’Elena Mendoza associée à des solos de guitare exotiques. Comme à son habitude, Moroder triture un stéréotype musical, tant et si bien qu’il livre au final un petit joyau portant clairement sa signature.A côté de ces plages planantes, on trouve des morceaux plus agressifs et froids, à la limite de la musique industrielle (The Book of Falling Kings, Amarrar). Comme pour Scarface, Moroder ne tourne pas autour du pot lorsqu’il accompagne la violence des cartels de drogue. Mais l’originalité de Queen of the South vient de son rapport au genre, puisque ce sont ici des femmes qui mènent la danse. Cette modernité du point de vue se traduit par l’apport de voix féminines célestes, un nouveau cliché à l’ironie assumée (Confession, The Color of Snow). Du grand Moroder. ©Nicolas Magenham/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 3 juin 2016 | Gaumont - Wild Bunch

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Séries TV - Paru le 19 août 2016 | Lakeshore Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 30 septembre 2016 | Quartet Records

Hi-Res
HI-RES13,49 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 1 octobre 2018 | London Philharmonic Orchestra

Hi-Res Livret
HI-RES10,49 €
CD7,49 €

Bandes originales de films - Paru le 28 octobre 2016 | Groupe Analekta, Inc

Hi-Res
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 13 janvier 2017 | Editions Milan Music

Hi-Res Livret
Abordant le cas Jacqueline Kennedy de façon joliment singulière, Pablo Larrain a donc choisi pour la musique, une partition elle aussi joliment singulière. Le cinéaste chilien a ainsi confié à Mica Levi le soin d’habiller en notes la vie de l’ancienne First Lady au moment de l’assassinat de son illustre mari, en novembre 1963. C’est avec la B.O. du film Under The Skin que la Britannique, plutôt habituée à naviguer dans l’underground du rock indé, avait signé, en 2014, sa toute première musique pour le 7e Art. Mica Levi avait alors composé une œuvre oppressante, minimaliste, expérimentale et fascinante. Et son rythme électronique anxiogène était le parfait compagnon de ce film de Jonathan Glazer au style et à la beauté envoûtants… Avec Jackie, les images comme le sujet sont tout autre. Le glamour de l’héroïne, la période (le début des sixties), l’Amérique d’avant le conflit vietnamien, la tragédie JFK et les images léchées de Larrain auraient pu suggérer une B.O. luxuriante voire grandiloquente. Mica Levi a l’intelligence de mettre un grain de sable dans les rouages d’une partition baignant dans les cordes. Tout est dans le thème génial qui, comme pour Under The Skin, utilise un glissando appuyant la face onirique pour ne pas dire irréelle de la situation. Comme un twist léger porteur d’étrangeté… La Jackie Kennedy de Pablo Larrain est une extra-terrestre qui semble planer malgré le poids de la douleur et le regard de la planète toute entière posé sur elle et ses enfants. Et cette étrangeté qui se dégage de toute la partition de Mica Levi semble indissociable des images de ce film ovni porté par une Natalie Portman renversante. © MZ/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 19 mai 2017 | BSO Classics

Hi-Res
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 juin 2019 | Editions Milan Music

Hi-Res Livret
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 5 juillet 2019 | Editions Milan Music

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 26 janvier 2018 | American Folks Records

Hi-Res
HI-RES13,49 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 16 juin 2017 | Walt Disney Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 22 mars 2019 | Quartet Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 13 février 2019 | Nord-Ouest Films

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 5 avril 2019 | Lakeshore Records

Hi-Res