Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 2007 | Analekta

Hi-Res Livret
Orchestre de la Francophonie Canadienne - Jean-Philippe Tremblay, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 27 avril 2010 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Neeme Järvi, qui dirige absolument tout, nous revient chez Chandos avec Bruckner, et l’un des ouvrages les plus délicats du compositeur, la Cinquième, qui demande des équilibres très subtils. Le chef estonien nous en propose une version rapide, aux accents terriens.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Symphonies - Paru le 16 novembre 2010 | BR-Klassik

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Depuis sa célèbre intégrale avec le Concertgebouw Orchestra dans les années 1960, les mélomanes connaissent les affinités de Bernard Haitink avec l'univers de Bruckner. Ici, dans un live avec l'Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, Bernard Haitink se révèle magistral par la finesse de ses phrasés, la grandeur jamais empesée de sa direction jusqu'au bout d'une remarquable fluidité. À découvrir impérativement !
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 4 octobre 2011 | ATMA Classique

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Après avoir enregistré les trois dernière symphonies, Yannick Nézet-Séguin et et l'Orchestre Métropolitain poursuivent leur série Bruckner avec la symphonie n°4, la plus populaire, dans l'édition de 1936. Yannick Nézet-Séguin est le chef principal de l'Orchestre Métropolitain, et sera en septembre 2012 directeur musical de l'Orchestre de Philadelphie.
HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Musique symphonique - Paru le 13 décembre 2011 | LSO Live

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Symphonies - Paru le 8 juin 2012 | Challenge Classics

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Musique symphonique - Paru le 10 février 2014 | LSO Live

Hi-Res Livret
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Musique symphonique - Paru le 7 mai 2007 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Musique symphonique - Paru le 16 mai 2012 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 28 août 2015 | Signum Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Pour la saison de ses quatre-vingt cinq printemps, le chef Christoph von Dohnányi, né en 1929, donnait le 7 août 2014 un concert à la tête du Philharmonia Orchestra dont il est désormais le chef honoraire à vie après en avoir été le chef titulaire de 1997 à 2008. Lors de ce concert, enregistré en public au Festival de Salzbourg, Dohnányi donnait entre autres la Neuvième Symphonie de Bruckner, dans la version en trois mouvements, sans le quatrième et dernier dont on sait qu’il n’eut pas le temps de l’achever, mais que beaucoup de musicologues ou compositeurs ont tenté de compléter d’après les innombrables et déroutants brouillons et esquisses rendant bien difficile une vue d’ensemble... Dans cette version en trois mouvements, la symphonie s’achève sur un long lento : cet enregistrement représente un document émouvant et impérial pour le chef arrivé au couronnement, mais aussi en vue du rideau final, de sa souveraine carrière mondiale. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Symphonies - Paru le 1 avril 2016 | Archiphon

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 mai 2017 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Prise de Son d'Exception
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Symphonies - Paru le 3 novembre 2017 | BR-Klassik

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
« Comme Jochum ou Wand, Bernard Haitink octogénaire ne cesse de revenir aux symphonies de Bruckner, et d'en interroger les textes [...]. Ce live de mai 2017 prend ainsi le relais de la Symphonie n° 6 gravée en 1970 pour l'intégrale Philips, et d'un concert de 2003 avec la Staatskapelle de Dresde (Profil Hänssler). Première constatation, la conception du maestro néerlandais a peu évolué, les tempos étant quasi identiques [...] Mais cette fois, aidé par les sonorités chaudes et onctueuses de la phalange de la Radio bavaroise, Haitink fait montre d'une souplesse dans les phrasés et les enchaînements qui atteint une certaine forme d'évidence, plus immédiate que dans la gravure dresdoise, légèrement plus rigide. Orchestralement, la prestation est superlative : cordes au velours chaleureux, bois splendides (notamment le hautbois), cuivres puissants sans brutalité. Il se dégage de cette lecture une impression d'équilibre serein qui n'exclut pas la pudeur dans l'Adagio, phrasé avec ferveur mais sans pathos. [...] (Diapason, janvier 2018 / Jean-Claude Hulot)« Magistrale leçon de direction que cette Symphonie n° 6 de Bruckner, transcendée par un Bernard Haitink — qui venait de fêter ses quatre-vingt-huit ans — au sommet de son art. [...] Ce concert de mai 2017, à la Philharmonie im Gasteig de Munich [...] montre combien le chef néerlandais réussit la quadrature du cercle entre élévation spirituelle et fermeté rythmique, en installant un climat d'évidence dès les premières secondes. [...] (Classica, mars 2018)