Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 13 décembre 2019 | Passacaille

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 janvier 2020 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Piano solo - Paru le 17 janvier 2020 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 13 décembre 2019 | Passacaille

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 13 décembre 2019 | Passacaille

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 janvier 2020 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 10 janvier 2020 | Passacaille

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 janvier 2020 | Glossa

Hi-Res Livret
HI-RES14,39 €17,99 €(20%)
CD9,59 €11,99 €(20%)

Musique de chambre - Paru le 13 décembre 2019 | PentaTone

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 décembre 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 6 décembre 2019 | Passacaille

Hi-Res Livret
Né à Paris en 1830, Auguste Tolbecque est arrivé à Niort, dans le département des Deux-Sèvres, vingt-six ans plus tard après avoir épousé une Niortaise. C’est là qu’il fait souche, créant une famille et animant la vie musicale de cette petite ville de l’ouest de la France. L’intérêt qu’Auguste Tolbecque vouait aux instruments du passé et à la musique baroque fait de lui, à la lumière de notre époque, un musicien tout à fait contemporain de nos propres préoccupations. Il retrouvait un passé révolu en même temps qu’un Mérimée et qu’un Viollet-le-Duc réhabilitaient, et conservaient, les chefs-d’œuvre du patrimoine roman, gothique et de la Renaissance. Mais si le musicien conservait les instruments, il se gardait bien d’en jouer, l'époque n’étant pas encore à retrouver le style et les modes de jeu d’autrefois. C’est à l’initiative du violoncelliste Christophe Coin, fin connaisseur de Tolbecque, que cet album a vu le jour avec la présentation de plus d’une vingtaine d’œuvres du compositeur oublié. Luthier, compositeur et violoncelliste (Saint-Saëns lui dédie son Premier Concerto), auteur d’opérettes et d’opéras aux livrets désuets, Tolbecque a longuement attendu son heure depuis que sa mort l’a plongé dans un profond oubli au lendemain de la Première Guerre mondiale. Inauguré en novembre 2019 à l’occasion des 100 ans de sa disparition, le conservatoire Auguste-Tolbecque flambant neuf de Niort prolonge l'événement avec cette parution consacrée à des pièces de salon, la plupart pour violoncelle et piano, ou orgue, mais également pour piano à deux et quatre mains dans le plus pur style Second Empire. © François Hudry/Qobuz
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Classique - Paru le 6 décembre 2019 | BIS

Hi-Res Livret
On jurerait l’ouverture d’un drame romantique de langue allemande. C’est d’ailleurs ce que la critique a reproché à Paul Dukas après la création de Polyeucte - Ouverture pour une tragédie de Corneille aux Concerts Lamoureux en 1892 : pas très ars gallica tout ça. Cette grande partition déploie en effet un lyrisme que le chantre de Bayreuth nous a habitués à associer aux forêts des légendes germaniques – et pas à l’alexandrin de Corneille. Ainsi, le thème désolé des premières mesures, magnifique unisson des altos et des violoncelles, a tout à la fois l’emphase et la sobriété d’un leitmotiv wagnérien. On regrette que cette œuvre, leçon d’harmonie et d’orchestration, soit si peu donnée en concert – L’Apprenti Sorcier, placé en dernière position de ce couplage, et sa fortune cinématographique ont eu raison d’une bonne partie de la production de Dukas. L’Orchestre national des Pays de la Loire et son chef Pascal Rophé poursuivent leur troublante exploration des œuvres du tournant des XIXe et XXe siècles avec une partition plus immédiatement « française » à l’oreille : le ballet d’Albert Roussel intitulé Le Festin de l’araignée et créé en 1913 juste avant celui de Debussy (Jeux). Toujours aussi opulente, son orchestration se met au service de l’agrandissement d’un petit coin de verdure. La luxuriance des timbres, souvent traités en soliste, agit comme un microscope sur le monde mystérieux de nos jardins. Inspirée des Souvenirs entomologiques de Jean-Henri Fabre, cette pantomime au prélude enchanteur anime un bestiaire certes miniature mais dont le quotidien touche au tragique. D’une inspiration (Corneille) à l’autre (Fabre puis Goethe), Pascal Rophé modèle son orchestre comme s’il interprétait une partition contemporaine, c’est-à-dire avec la précision d’un orfèvre. Que ce soit dans le choix des œuvres ou dans la direction artistique, Bis fait décidément du beau travail. © Elsa Siffert/Qobuz
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Classique - Paru le 3 janvier 2020 | Ondine

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 janvier 2020 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 17 janvier 2020 | Mirare

Hi-Res Livret
Révélation soliste des Victoires de la musique classique 2018, Sélim Mazari fut un des derniers élèves de Brigitte Engerer, avant de travailler au Conservatoire national supérieur de musique de Paris avec Claire Désert, puis à Londres où il se lance dans un second master au Royal College. Pour son premier enregistrement en solo, le jeune pianiste français a fait le pari d’un album entièrement consacré à Beethoven dont il enregistre plusieurs cycles de variations, avec ou sans numéros d’opus, dont les difficiles Variations « Eroica », sur un thème issu du ballet Les Créatures de Prométhée et qu’il reprendra sous forme d’une contredanse et, bien sûr, comme thème principal du Finale de sa future Troisième Symphonie. Les œuvres sans numéros d’opus (WoO) de Beethoven sont plus nombreuses que celles numérotées par lui-même ou par ses éditeurs. Durant sa jeunesse de virtuose compositeur, il ne prit pas la peine de considérer ses œuvres sous l’angle historique qu’il leur donnera plus tard, sentant sa réputation et son génie s’accroître. Les Douze Variations sur un thème de Paul Wranitzky de 1796 annoncent déjà les œuvres de la maturité et la complexité que Beethoven s’amusera à donner aux nombreuses variations qui vont jalonner toute son œuvre. Mal aimées par le compositeur, les 32 Variations en ut mineur sont pourtant profondément originales et lui ont permis, jeune, de briller dans les salons. Les Variations sur un thème original, Op. 34 de 1802 participent de la manière « nouvelle » d’un Beethoven voulant s’affranchir de ses prédécesseurs. Quant aux Variations « Eroica », elles occupent, par leur propos et leur ambition, une position dominante dans le catalogue beethovénien grâce aux états d’âme plaisants, dramatiques, humoristiques ou mystérieux qui les constituent. © François Hudry/Qobuz 2020
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 6 décembre 2019 | Delphian

Hi-Res Livret
HI-RES14,39 €17,99 €(20%)
CD9,59 €11,99 €(20%)

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | PentaTone

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 13 décembre 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 décembre 2019 | naïve classique

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 3 janvier 2020 | First Hand Records

Hi-Res Livret