Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Opéra - Paru le 5 février 2016 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 14 avril 2017 | Naxos

Hi-Res Livret
Inscrire Antar dans une intégrale Ravel est peut-être un tout petit peu tiré par les cheveux ; après tout, la majorité de la partition est du Rimski-Korsakov pur jus, mais pour ce ballet de 1910, l’on demanda à Ravel de « réarranger » Rimski, de rajouter quelques ponts et quelques intermèdes – assez courts. Le compositeur lui-même, toujours modeste, indiquait que l’ouvrage comportait « 1° Le poème symphonique d’Antar de Rimski-Korsakoff [sic] et des fragments de ce même poème, réorchestrés spécialement par moi pour ces représentations. 2° Un fragment de Mlada du même compositeur. 3° Des fragments de mélodies du même compositeur, orchestrées par moi. » La partition d’orchestre conservée chez l’éditeur ne porte pas trace des mélodies, mais le reste a aisément pu être reconstitué et reconstruit à l’identique pour servir à cet enregistrement de l’Orchestre National de Lyon. Par contre, comme ce ballet se prêtait assez peu à un cadre concertant et donc discographique, il a été décidé de commander un nouveau texte (une des quatre différentes versions d’Antar de Rimski servit de musique de scène à une pièce du même nom) à Amin Maalouf, qui l’a écrit avec la musique en tête : ce sont donc pour la plupart des « mélodrames », autrement dit du texte récité par-dessus la musique. André Dussolier, somptueux, prête sa voix à l’enregistrement. On découvrira quand même quelques pages totalement inédites de Ravel, semées parmi celles du grand Russe qu’il admirait tant. L’album est complété par Shéhérazade de Ravel, chanté par Isabelle Druet. © SM/Qobuz