Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 février 2013 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Auteur de 11 symphonies, de nombreuses ouvertures de concert, de concertos et de poèmes symphonies, Joachim Raff est un compositeur helvético-allemand qui fut le secrétaire particulier de Franz Liszt pendant 6 ans. Il n'était plus qu'un nom gravé au fronton du Victoria Hall, la célèbre salle de concerts de Genève où Ernest Ansermet avait enregistré pour DECCA la quasi totalité de ses disques. Son successeur, Neeme Järvi, a redécouvert Raff et entrepris pour CHANDOS une intégrale des oeuvres de ce compositeur oublié. Il y a du pain sur la planche. Ce premier volume consacré à la Symphonie no 2 est des plus prometteurs. Datant de 1866, elle est certes imprégnée de Beethoven et de Mendelssohn, mais révèle le tempérament d'un authentique créateur. Järvi dirige ce premier volume avec panache à la tête d'un Orchestre de la Suisse Romande au meilleur de sa forme. FH
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 mars 2012 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Neeme Järvi continue sa série de la musique orchestrale de Wagner chez Chandos, avec les deux premières Symphonies, deux marches tardives et l'ouverture de Rienzi. A noter que La Symphonie n°2 de 1834, inachevée, est ici présentée dans la version complétée par Felix Mottl à la demande de Cosima Wagner, veuve du compositeur ; et la Kaisermarch de 1871, composée d'abord pour une fanfare militaire, est ici jouée dans sa version révisée pour orchestre symphonique. Ce nouveau volume laisse une fois encore éclater la superbe sonorité de l'orchestre, dans une interprétation superlative. Jubilatoire !
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 10 novembre 2017 | Grand Piano

Hi-Res Livret
Avec ce nouveau volume de ses déjà nombreux enregistrements de l’œuvre de Joachim Raff, la pianiste britannico-vietnamienne Tra Nguyen aborde maintenant les ouvrages pour piano et orchestre de ce compositeur assez négligé. Certes, on le connaît surtout pour avoir été le secrétaire particulier – une sorte de factotum, en vérité – de Liszt au début des années 1850. On pense même que nombre d’orchestrations de grandes partitions de Liszt est de la plume de Raff… Les deux personnages ne purent d’ailleurs pas s’entendre trop longtemps et bientôt Raff reprit sa liberté pour se consacrer à sa propre carrière de compositeur, puis de directeur du Conservatoire de Francfort. Tra Nguyen nous propose ici deux des trois œuvres de Raff pour piano et orchestre. On commence par l’Ode au printemps de 1857, écrite quelques mois après qu’il eût enfin quitté Weimar et qui-vous-savez pour reprendre sa liberté : une pièce elle-même très libre, aérienne, même si l’apparente clarté de propos cache une invraisemblable science du contrepoint et de la polyphonie – une sorte de péché mignon chez Raff. Suit le Concerto de 1873, un travail de la grande maturité donc, dédié à von Bülow qui le créa d’ailleurs au piano la même année. L’album se referme avec une première discographique mondiale, le Caprice sur des thèmes du Roi Alfred, le roi en question étant un opéra de Raff lui-même des années 1850. Car Raff gagna longtemps sa vie en tant qu’arrangeur de fantaisies pour piano d’après des thèmes d’opéras célèbres – les siens, mais surtout ceux des autres – dans une série publiée sous le nom de « L’Opéra au salon ». On se demande quand même quel pianiste de salon, amateur donc, pouvait maîtriser l’invraisemblable virtuosité qu’exige ce petit bijou. Toujours est-il que Tra Nguyen, elle, la maîtrise avec brio. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2015 | Grand Piano

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2015 | Grand Piano

Hi-Res Livret