Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES9,89 €16,49 €(40%)
CD6,59 €10,99 €(40%)

Classique - Paru le 19 juin 2013 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Quoi de neuf ? L'Amour. Sous toutes ses formes et chanté par Purcell avec son cortège de joie, de désillusion, de solitude et d'amertume. Nicolas Achten et son ensemble Scherzi Musicali proposent une fascinante hypothèse d'interprétation, avec un instrumentarium international qui aurait très bien pu être celui utilisé par l'Orphée britannique. Un voyage à travers des textures et des sonorités qui donnent à la musique de Purcell une dimension encore plus magique. FH
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 27 janvier 2009 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Chandos vous propose le chef-d'œuvre dramatique de Purcell par les meilleurs chanteurs anglais d'aujourd'hui et l'orchestre "The Age of Enlightenment". C'est une version particulièrement émouvante qui permet d'entendre la noble Didon de Sarah Connolly. Cet enregistrement réconciliera amateurs d'instruments baroques et amoureux de grandes voix lyriques.
HI-RES11,54 €16,49 €(30%)
CD7,69 €10,99 €(30%)

Classique - Paru le 12 octobre 2018 | Alpha

Hi-Res Livret
Certes, ce programme 100% Purcell est construit autour d’œuvres vocales, mais ce n’est ni tout à fait un récital de chanteur solo (en l’occurrence le contre-ténor Tim Mead) ni un programme exclusif des Musiciens de Saint-Julien. Du côté instrumental, la pièce de résistance est la Fantazia upon a ground pour trois flûtes et continuo. Le pan vocal musarde allègrement entre airs d’opéras, cantates, songs, odes, ainsi – surtout – qu’à travers l’Europe de l’époque : la chaconne à la française, les basses obstinées, pavanes et contredanses à l’anglaise, les airs écossais, le tout avec un zeste de cette écriture à l’italienne qui fait déjà rage en Angleterre et le reste du continent. On entendra beaucoup la flûte, voire les flûtes, puisqu’outre les pièces purement instrumentales, les airs sont souvent accompagnés par ces gazouillants tuyaux. François Lazarevitch, directeur musical des Musiciens de Saint-Julien, se saisit tour à tour de la flûte à bec baroque, du traverso et même de la musette. La musette d’après Chédeville, en l’occurrence (car le terme couvre plusieurs genres d’instruments), est une sorte de petite cornemuse de l’époque baroque, à anches double, et dont le son s’approche donc plutôt de celui d’un petit hautbois. © SM/Qobuz
HI-RES14,69 €20,99 €(30%)
CD9,79 €13,99 €(30%)

Classique - Paru le 23 novembre 2018 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Gramophone Editor's Choice
Oui, oui, King Arthur de Purcell est bien cet opéra duquel est tiré l’hyper-célèbre « Air du froid », immortalisé par le contre-ténor rock-pop-classique Klaus Nomi – même si dans l’original, le Génie du froid est confié à une voix de basse. Peu importe : ce semi-opéra de 1691 est, de bout en bout, un stupéfiant chef-d’œuvre d’une étonnante modernité. Pour mémoire, le semi-opéra est un genre appartenant au baroque anglais, dans lequel s’alternent des scènes parlées déroulant la pièce proprement dite, et des scènes chantées et instrumentales qui n’appartiennent pas vraiment à l’intrigue, mais procèdent plutôt d’illustrations morales, pastorales ou mythologiques. On y trouve aussi de nombreuses scènes dansées. Rien d’étonnant donc que les scènes chantées n’incorporent aucun des personnages arthuriens eux-mêmes, mais seulement des nymphes, Pan, Cupidon, des prêtres, Éole etc. Lionel Meunier et son ensemble Vox Luminis ont choisi d’étoffer l’orchestration, puisque la partition qui nous est parvenue ne mentionne que les cordes et quelques numéros avec trompettes ; Meunier rajoute des hautbois, des flûtes à bec, un basson, quelques timbales pour les fanfares, tandis que le continuo alterne entre théorbe, orgue et guitare baroque. Loin d’être une trahison, c’est là l’évidente « prise de possession » de la partition qui s’impose puisqu’à l’époque de Purcell déjà, on jouait ces ouvrages avec les instruments disponibles sur le moment. Et l’enrichissement sonore est ici des plus considérables. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2016 | Challenge Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Avouons que cet album n’est pas idéalement présenté : qui chante les deux rôles-titre de Didon et Enée ? (la soprano Raffaela Milanesi et le baryton Richard Helm), la sorcière-en-chef est-elle chantée par une femme ou un homme ? (un homme) Y a-t-il une œuvre complémentaire à ce Didon et Enée ? (oui : The Love of Mars and Venus, précisément l’œuvre qui précéda Didon dans la reprise londonienne de 1704, eu égard à la durée quelque peu courte de l’opéra) Et de qui diable est ce Love of Mars and Venus qui complète l’album ? (de John Eccles). Cela dit, l’interprétation de l’ensemble La Risonanza dirigé par Fabio Bonizzoni mérite le détour, une fois que l’on sait tout cela ! Et The Love of Mars and Venus est une belle trouvaille, qui justifie à elle seule de jeter un large coup d’oreille à cet album. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 23 septembre 2010 | Ambronay Éditions

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 août 2007 | BIS

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 27 avril 2018 | Coro

Hi-Res
Après la sinistre dictature religieuse puritaine d’Oliver Cromwell et quelques mois de tentative de reprise du flambeau – de son fils Richard, le retour d’exil du roi le jour de son anniversaire en 1660 fut célébré comme une bouffée d’air frais. Car sous Cromwell, point de musique, point de réjouissances, rien que la religion, encore et toujours la religion, en parallèle avec la guerre. On ne s’étonnera donc guère que c’est aussi en musique que fut fêté l’avènement du nouveau roi. Cela dit, les présentes œuvres de Purcell n’ont pas été conçues pour ce retour-là – le compositeur, certes précoce, n’avait alors qu’un an – et Welcome, vicegerent of the mighty King célèbre, en 1680, un retour royal de voyage. Trois ans plus tard, le même Purcell écrivait Fly, bold rebellion, pour célébrer le retour du roi après le complot raté de Rye-House, un complot destiné à tuer non seulement le roi mais aussi son frère, le futur Jacques II. Les autres œuvres de l’album, signé de Harry Christophers et son somptueux ensemble The Sixteen, propose également d’autres ouvrages de Purcell dont le somptueux O sing unto the Lord de 1688, des pièces qui ne sont pas nécessairement en lien direct avec un quelconque retour royal, mais dont l’esprit correspond parfaitement à l’esprit de liberté artistique (et même, dans une certaine mesure, religieuse) qui régnait alors en Angleterre. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 26 février 2016 | Melodia

Hi-Res Livret
Après avoir raflé la grande moisson dans le Concours international Van Cliburn en 2013, Vadym Kholodenko s’est lancé dans la carrière que l’on imagine ; toutefois, le pianiste semble vouloir éviter les sentiers battus. Pour preuve et album rassemblant des œuvres de Balakirev – noooon, pas l’ultra-éculé Islamey, mais la Deuxième Sonate, l’un des sommets de la musique russe pour piano mais aussi un immense monument d’écriture contrapuntique, que Kholodenko décortique ici avec lyrisme d’une part, avec esprit analytique d’autre part. L’effrayante virtuosité de l’ouvrage en semblerait presque aisée… Le pianiste poursuit avec les Six Morceaux de Tchaikovsky Op. 21, écrits en 1873 dans la foulée de Roméo et Juliette et de la Deuxième Symphonie, « Petite Russe », juste avant le Premier Concerto pour piano. Voilà bien une musique profondément intime, sans effets de manche : les six pièces développent exactement le même thème, mais selon des genres radicalement différents : le prélude, la fugue, la mazurka, la marche funèbre, l’impromptu et le scherzo. Fabuleux exercice de style que l’on aimerait entendre bien plus souvent en concert. Suit l’intrigant Lost in Darkness du tout jeune compositeur russe Alexeï Kurbatov, quelque part entre Rachmaninov, Scriabine, Charles Ives et la musique la plus populaire qui soit… Kholodenko achève son éclectique programme sur quelques « bis » de toute tranquillité, une transcription d’une pièce de Purcell puis son propre arrangement de la Nachtmusik de la Septième de Mahler. Un véritable grand original, qui n’a certes pas suivi le chemin de la facilité et du monsieur-tout-le-monde ! © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 janvier 2011 | BIS

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 2017 | Coro

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 11 octobre 2019 | Deux-Elles Limited

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 23 juin 2017 | Priory Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 15 février 2019 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 24 août 2010 | Carpe Diem

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Œuvres de John Playford, Matthew Locke, Davis Mell, Henry Purcell, Solomon Eckles... / Claudia Hoffmann, violon - Gerald Stempfel, flûte à bec - Thorsten Bleich, théorbe, guitare... - Tina Speckhofer, clavecin
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 25 octobre 2019 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 16 octobre 2019 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 février 2017 | Resonus Classics

Hi-Res Livret