Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

51779 albums triés par Prix : du moins cher au plus cher et filtrés par 5,00 € à 10,00 €
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Piano solo - Paru le 11 septembre 2015 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Même si le premier enregistrement de Glenn Gould en 1955 des Variations Goldberg de Bach a atteint le statut de légende, nombreux sont les fans qui considèrent que l'enregistrement de 1981 est tout aussi excellent, même s’il en offre une interprétation radicalement différente. Les tempos de Gould sont plus lents et plus mesurés ici, et les répétitions ne sont pas observées de la même manière. Sa prestation de 1981 est réfléchie et soigneusement soupesée, par rapport à l'éclat technique et à l’impulsion énergique de la première interprétation. Le chantonnement de Gould en arrière-plan se retrouve dans les deux Goldbergs, et même si la technologie permettait de l’effacer, Gould a tenu à le conserver, craignant d’estropier le son du piano. Cette excentricité peut déconcerter, mais il y a tant de qualités dans l’interprétation de Gould qu’il faut se résoudre à passer outre pour apprécier à sa juste valeur sa lecture et sa compréhension de Bach, originales à tous points de vue.
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Pop - Paru le 26 mars 1976 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Rock - Paru le 13 décembre 1975 | Arista - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L’aura de Patti Smith est déjà grande lorsqu’en 1975 parait ce premier album. La pythie du rock new-yorkais ose alors le carambolage entre ses icônes de l’écrit (Rimbaud, Genet, donc) et celles du rock’n’roll (Van Morrison, les Who…), un alliage typiquement new-yorkais. Album phare du punk de la Grosse Pomme alors naissant, produit par l’ex-Velvet Underground, John Cale, Horses était porté par la furie électrique de la guitare de Lenny Kaye et de celle de deux figures majeures du rock enragé : Tom Verlaine, leader culte des tout aussi cultes Television, et Allen Lanier de Blue Öyster Cult. Un déluge furibard offrant alors à la poétesse l’écrin parfait pour tirer ses tentures de mots rageurs ou charnels. © MZ/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 18 juillet 1960 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
En 2003, Sketches Of Spain fut classé 356e des 500 plus grands albums de tous les temps par le magazine Rolling Stone. C'est dire l'importance de ce disque de Miles Davis qui est pourtant à part dans sa production. Arrangé par son acolyte Gil Evans, le sujet et les compositions de Sketches Of Spain sont inspirés de la musique traditionnelle espagnole. Cela explique sans doute que cet album soit considéré comme l'un des plus accessibles de Miles Davis. Le fait que peu de place soit faite aux improvisations fit dire que Sketches Of Spain ne peut être assimilé au jazz. Enregistré en novembre 1959 ainsi qu'en mars 1960 et sorti en juillet 1960, ce disque possède une magie qui lui permet de traverser le temps. Et si certains grincheux se plaignent encore que "ce n'est pas du jazz", écoutons Miles leur rétorquer "It's music, and I like it". © JMP/Qobuz
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Rock - Paru le 25 mars 2015 | Cleveland International - Epic - Legacy

Hi-Res
Bat Out Of Hell est le deuxième album du chanteur texan Meat Loaf. L'oeuvre se résume au génie et à la folie du compositeur Jim Steinman. Afin de préparer de la meilleure des manières le début des années 80, le musicien décide de faire un opus consacré à un rock progressif plongé dans un style grand guignol. Alternant entre l’épique, le gothique et le ridicule, Bat Out Of Hell est une parodie musicale qui joue des clichés. Guitares boostées, synthés omniprésents et voix pêchues, tout est réuni pour surfer sur la popularité du Rocky Horror Picture Show. Les amateurs d’envolées lyriques trouveront leur compte alors que les aficionados d’univers goth glamour seront aux anges. Avec Meat Loaf assurant un chant puissant et des invités de marque comme Todd Rundgren (aussi producteur) ou Roy Bittan, Bat Out Of Hell a mis toutes les cartes de son côtés pour faire exploser les portes de l'Enfer. © AR/Qobuz
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Ambient - Paru le 5 décembre 2011 | Erased Tapes

Hi-Res Livret
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Rock - Paru le 19 janvier 1976 | RCA Records Label

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 22 mai 2012 | Epic - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Avec trois albums au compteur, Stanley Clarke est déjà célébré comme LE grand bassiste électrique des seventies lorsque parait School Days en 1976. Mais c’est tout de même ce disque que ses aficionados chérissent le plus. Véritable traité de quatre-cordes, le virtuose originaire de Philadelphie offre ici tout l’éventail de sa technique. Le groove est évidemment au cœur des débats et même lorsqu’il déballe son impressionnante pyrotechnie, la musicalité et l’inspiration restent toujours de mise. John McLaughlin, David Sancious, George Duke, Steve Gadd et Billy Cobham notamment comptent parmi les monstres qui ont fait déplacement pour épauler Stanley Clarke dans ce trip de jazz fusion renversant et furibard. Un classique du genre. © CM/Qobuz
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Ambient - Paru le 4 mars 2016 | Erased Tapes

Hi-Res Livret
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Ambient - Paru le 28 mars 2016 | Erased Tapes

Hi-Res
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES7,99 €
CD5,33 €

Trance - Paru le 18 mars 2019 | Eximinds Airlines

Hi-Res
HI-RES7,99 €
CD5,33 €

Dance - Paru le 28 mai 2018 | Neom Recordings

Hi-Res
HI-RES7,99 €
CD5,33 €

Dance - Paru le 2 janvier 2017 | +31 Music

Hi-Res
HI-RES8,09 €13,49 €(40%)
CD5,39 €8,99 €(40%)

Musiques du monde - Paru le 22 mars 2019 | X-Ray Production

Hi-Res Distinctions Songlines Five-star review
Issue du mouvement cumbia digital, qui, au milieu des années 2000 a modernisé un style populaire apparu en Colombie il y a plus de cent ans, la chanteuse argentine Mariana Yegros s’est imposée comme sa figure féminine la plus emblématique, voire sa reine. Physique accorte, écriture sensible et chant suave et nuancé, La Yegros sait aussi bien s’entourer. Sur son troisième album Suelta, qui signifie le lâcher-prise, son efficace équipe habituelle, formée autour du producteur Gaby Kerpel alias King Coya et du compositeur Daniel Martín, est complétée par deux autres producteurs : le Portoricain Eduardo Cabra, moitié du duo engagé et remarqué Calle 13, et le Néerlandais Jori Collignon, pivot du gang électropical Skip&Die. Tout est mis en œuvre pour exalter les compositions de la jeune diva qui puisent leur inspiration dans un riche nuancier de traditions latines. Huayno péruvien et chamarrera du Venezuela, comme carnavalito et chamamé argentins sont plongés dans le même bain de jouvence digital. Ces musiques festives sont aussi un prétexte pour exprimer les indignations et convictions sociales de la chanteuse, notamment sur Tenemos Voz, où elle invite la MC écossaise Soom T à amplifier ses prises de position féministes, ou sur Nada Parece, qui fustige la récession imposée par le gouvernement argentin qui ne change rien à la condition du peuple. Il y a tout ce qu’il faut dans Suelta pour ajouter du sens et de la diversité sur le dancefloor. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz
HI-RES8,09 €13,49 €(40%)
CD5,39 €8,99 €(40%)

Musique de chambre - Paru le 21 avril 2017 | Calliope Records

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
« Le jeune ensemble français Il delirio fantastico affiche une maturité impressionnante et prouve qu'il comprend parfaitement la musique de Vivaldi, en évitant les effets excessifs, prenant soin au contraire de toujours galber les phrasés sans pour autant négliger l'énergie rythmique de cette musique. Un premier disque tout à fait prometteur.» (Classica, mai 2017)
HI-RES8,09 €13,49 €(40%)
CD5,39 €8,99 €(40%)

Folk - Paru le 8 novembre 2010 | Talitres Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Un répertoire intimiste entre folk et blues, une voix feutrée et pénétrante… Ode To Sentience est le troisième album d’Emily Jane White, jeune américaine de 28 ans. Un très bon cru pour cette nouvelle songwriteuse majeure de la scène folk contemporaine.
HI-RES8,09 €13,49 €(40%)
CD5,39 €8,99 €(40%)

Alternatif et Indé - Paru le 7 avril 2017 | Circus company

Hi-Res
Moitié du duo électro Nôze avec Nicolas Sfintescu, Ezechiel Pailhès poursuit ses escapades en solitaire avec ce Tout va bien. Quatre ans après Divine, le musicien à la formation classique et grand aficionados de cinéma (avec David Lafore il a notamment signé la B.O. du film Bancs publics de Bruno Podalydès en 2009) orchestre ici une nouvelle symphonie minimaliste et poétique au possible. Expert en petites mélodies (comme Boyd London ) qui trotte dans la tête jusqu’au bout de la nuit, Ezechiel Pailhès jongle avec tout ce qui l’a nourri, tout ce qui l’a influencé. Musique classique comme musiques de films, jazz ou world, tout ici défilent dans une grande cohérence et où le crédo reste toujours l’épure. Imaginaire cinématographique, refrains parfois chantonnés, atmosphères nostalgiques, rêveries touchantes, simple piano acoustique ou instruments inattendus au charme insolite, subtile production électronique et références lettrées (il pioche quelques sonnets chez Shakespeare), Tout va bien est une petite planète de toute beauté. Une construction fine, intimiste et entêtante qui confirme le talent réel de son architecte. © CM/Qobuz
HI-RES8,09 €13,49 €(40%)
CD5,39 €8,99 €(40%)

Jazz contemporain - Paru le 23 novembre 2018 | Whirlwind Recordings

Hi-Res Livret