Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES23,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 22 juin 2018 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - Paru le 16 novembre 2018 | Cedille

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - Paru le 17 août 2018 | Cedille

Hi-Res
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - Paru le 15 mars 2019 | Gramola Records

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 14 septembre 2018 | Solo Musica

Hi-Res Livret
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Record of the Year - Gramophone Record of the Month - Choc de Classica - Hi-Res Audio
Une opération marketing réussie puisque la sortie de cette nouvelle intégrale coïncide avec la tournée de Riccardo Chailly et l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, dont il est le directeur musical depuis 2005, à Londres, Paris et Vienne dans le même programme. Voilà une intégrale qui a fière allure et avec laquelle il faudra désormais compter. Avec des tempi vifs, un lyrisme très généreux et une joie de jouer évidente, ce nouvel enregistrement des Symphonies de Brahms représente parfaitement l'attrait, voir la fascination, que l'homme du nord éprouve pour le sud et, particulièrement, pour cette Italie nourricière, pourvoyeuse de beauté et de lumière telle qu'on la ressentait à la fin du XIXème siècle. FH
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - Paru le 3 août 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES26,49 €
CD18,99 €

Classique - Paru le 20 janvier 2017 | CAvi-music

Hi-Res
Pour cette cuvée 2016 du désormais incontournable Klavier-Festival Ruhr – le Festival de piano de la Ruhr, une région qui de lourdement industrielle est graduellement devenue largement culturelle –, six pianistes se partageaient un répertoire romantique tardif d’œuvres de Brahms, Reger et Busoni : l’Allemand Christopher Park (disciple d’Eschenbach, Graffmann et Katzaris), l’Allemand Joseph Moog, la toute jeune germano-coréenne Gina Alice qui avait fait ses débuts à l’âge de huit ans dans un Concerto de Haydn, la russo-ukrainienne Anna Tsybuleva qui, après moult autres prix, remporta en 2015 le prestigieux Concours de Leeds, l’Allemand Fabian Müller (disciple de Aimard, et lauréat du Concours international Busoni) et le Suisse Louis Schwizgebel, dont on se souvient des débuts éclatants à Carnegie Hall voici peu. La grande relève internationale donc, dans des répertoires pour certains assez rares, et qui se distingue par des jeux tous d’une grande limpidité. © SM/Qobuz
HI-RES28,99 €
CD20,99 €

Classique - Paru le 20 février 1995 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
HI-RES26,99 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 30 avril 2013 | Archiphon

Hi-Res
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES23,09 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 3 juin 2015 | Canary Classics

Hi-Res Livret
HI-RES23,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 27 mars 2020 | B Records

Hi-Res Livret
Pour Johannes Brahms, l’essence et la spécificité même de la musique de chambre se nichaient dans le quatuor à cordes, et la forme lui inspirait tant de respect et d’exigence qu’il brûla par dizaines ses premiers essais en la matière. C’est dire si les trois quatuors réunis ici, auquel s’adjoint naturellement le sublime quintette avec piano, représentent la substantifique moelle de l'oeuvre du grand "Viennois", un magique point d’orgue dans cette exceptionnelle intégrale Brahms dans le cadre de série de concerts de "La Belle Saison". © B Records
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 19 janvier 2015 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Qobuzissime
Attention ! Très, très chaud ! Ce disque a fait bouillir le mercure du thermomètre Qobuzissime ! Car ​Jean Rondeau a choisi de signaler sa présence au monde discographique avec un disque ​Bach, bien mieux qu'​original​, ​qui ​a tous les atouts de l'aventure.​ On est tellement heureux, chez Qobuz, de ​saluer et re-saluer dès que possible, cette nouvelle génération de jeunes interprètes, le plus souvent issus de la musique ancienne, qui renouvellent l'approche de la musique classique et la façon de la communiquer, qui lèvent l'enthousiasme et s'expriment sans œillères. Jean Rondeau en est l'un des nouveaux hérauts. Vous allez adorer cet album. Le claveciniste commence par une Suite BWV 997 dont on pense ​maintenant ​qu’elle est ​vraiment ​de Bach, mais sans que l’on sache si elle est destinée au clavier ou au luth​. ​Puis la transcription, sans doute concoctée par l’un de ses fi​ls, ​certainement ​Wilhelm Friedeman, de la Sonate pour violon initialement BWV 1003, rebaptisée BWV 964 sous sa forme réécrite pour clavier ; l’original ​a été largement modifié pour en faire une ​vraie pièce pour clavier​, hormis le dernier mouvement, à peine travaillé.​ Le clou du CD ​est la transcription pour clavier réalisée par Stéphane Delplace (vénéré maître ès-écriture de Jean Rondeau) de la Sonate pour flûte BWV 1013. L’ouvrage nouveau est tellement réussi qu’on serait tenté de lui accorder son propre numéro de BWV. Naturellement, pas une note du discours n’est changée et la réalisation de Delplace « monnaye » et redistribue, en quelques sorte, l’évidence harmonique impliquée par la ligne mélodique. Après un petit clin d’œil à Brahms et sa transcription pour piano-main-gauche de la chaconne de la Partita pour violon seul à laquelle il ajoute quelques tenues à la main droite​, notre claveciniste ​décoiffé ​termine ​son programme ​avec le Concerto italien ou plus précisément : « Concerto dans le goût italien ». Rondeau lui restitue toute sa plénitude harmonique et thématique, que certains clavecinistes de ces dernières décennies avaient quelque peu écornée dans des lectures trop dogmatiques. Saluons donc ce premier opus discographique réussi à tous égards. © SM / Qobuz
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 24 mai 2019 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 18 septembre 2015 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Musique de chambre - Paru le 29 mars 2019 | Meridian Records

Hi-Res
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 25 mai 2018 | Universal Music GmbH

Hi-Res
Avec son physique d’Arnold Schwarzenegger, la basse Günther Groissbock – un Autrichien, lui aussi – a vraiment de quoi emplir une scène, autant en tant que Sarastro, Fafner, Hunding, Boris Godounov et autres immenses rôles de sa catégorie. D’ailleurs, Berlin, Genève, Vienne, Munich, Milan, Chicago, Bayreuth, Amsterdam, New York, Paris et tout le reste de la planète lyrique se l’arrachent, à juste titre. Et pourtant, c’est dans le répertoire le plus intime qu’il se propose ici aux côtés du pianiste Gerold Huber : les Quatre chants sérieux de Brahms (transposés dans une tonalité des plus sombres, il est vrai, presque scénique), les Rückert-Lieder de Mahler, les Michelangelo-Lieder de Wolf, et les Wesendonck-Lieder de Wagner. Un monde dans lequel sa voix énorme se permet de garder d’immenses réserves de souffle pour ne donner que ce qu’il faut, ce qui est déjà énorme. Sans doute l’auditeur aura-t-il la sensation de redécouvrir ces œuvres, souvent données par des voix de femme – quasiment la chasse gardée de certaines mezzos –, comme si les compositeurs les avaient réécrits à l’attention de Groissbock, qui a triomphé en ce mois de mai 2018 à l’Opéra Bastille dans la production de Parsifal, dirigée par Philippe Jordan. © SM/Qobuz
HI-RES21,99 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 12 mai 2017 | Cedille

Hi-Res