Votre panier est vide

Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 août 2020 | Cedille

Hi-Res Livret
La prise de son un rien sèche, en noir et blanc, de ce récital enregistré les 14 et 15 janvier 2020 dans l'enceinte de l'Université de Chicago, capte au plus près le jeu précis, intimiste, peu désireux de pédale, du grand pianiste mexicain Jorge Federico Osorio (né en 1951), trop peu connu dans nos contrées européennes, en dépit d’une activité discographique très régulière pour le label Cedille depuis plus de dix ans – son récital « Piano Español » (2004), classique, est un parfait résumé du style du pianiste – et d’anciens enregistrements pour ASV, tels que l’intégrale des concertos pour piano de Beethoven. Ce « French Album » met surtout l’accent sur Debussy, entouré de quelques Fauré, Ravel, Chabrier et Rameau. Osorio avait déjà enregistré en 2007 l’intégrale des deux Livres de Préludes, et rassemble ici quelques-uns des plus célèbres (La cathédrale engloutie, Feux d'artifice, Les collines d'Anacapri, Ce qu'a vu le vent d'Ouest ou encore La Puerta del vino). Le Debussy du pianiste mexicain est incontestablement dépourvu du moindre affect, peu intéressé par le sentiment poétique. Le jeu doit exalter la grandeur des textes ici, parfaitement rendus, et les phrasés naturels, l’allure modérée mais toujours allante (fascinante Cathédrale engloutie), tendent définitivement Debussy vers l’abstraction pure, qui regarde déjà du côté des Etudes. La version de 2007 présentait parfois plus d’inflexions dans les phrasés, sans cette hauteur de vue ni même cette ampleur dans le geste qui rendent la nouvelle proposition absolument passionnante (La Puerta del vino) … à défaut d’être aimable peut-être. Les Rameau offrent une respiration bienvenue, et dévoilent au fil de leur exécution magistrale un caractère tendre et légèrement ironique (L'Égyptienne). La fin du récital retourne plutôt en Espagne, avec une somptueuse Habanera de Chabrier, et une Alborada del gracioso de Ravel implacable, qui rappelle vivement le geste d’un Pierre Boulez à l’orchestre. Un récital à découvrir sans hésitation. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 31 janvier 2020 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 28 juin 2019 | Cypres

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 10 novembre 2017 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 14 juillet 2017 | Sony Masterworks

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Piano solo - Paru le 13 janvier 2017 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Tous ces compositeurs se sont plus ou moins bien connus les uns les autres, appréciés réciproquement pour la plupart (avec quelques dédains quand même, Saint-Saëns et Hahn pour Debussy, Debussy pour presque tout le monde… mais on se croisait avec civilité), et pour cet album concocté par Anne Quéffelec – avec la complicité de son fils Gaspard Dehaene dans quelques ouvrages à quatre mains –, le choix s’est arrêté sur le point commun qui relie tous ces ouvrages : la danse (et la France, hormis Mompou placé comme en exergue au début de l’album). Ou du moins la perception personnelle des uns et des autres de la chose dansée, car pour certains il s’agit plus d’un argument terminologique que de la recherche d’une musique vraiment dansable. Certes, dans leur écrasante majorité ces pièces sont fort connues de plein droit ; mais c’est leur très habile juxtaposition qui provoque l’effet de surprise, car entre les diaphanes antiquités à la Debussy et les plus rudes ébats de Chabrier, entre les médiévales allusions de Poulenc et la folle Valse folle de Massenet et ses facéties quasi atonales et subversives, on n’a vraiment pas le temps de se reposer ! © SM/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD6,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 18 septembre 2015 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Ce nouvel enregistrement de Natalie Dessay, accompagnée par Philippe Cassard au piano avec la complicité de Laurent Naouri et du Quatuor Ebène pour deux pistes, emprunte le titre « Fiançailles pour rire » au cycle éponyme de mélodies de Poulenc, sur des textes de Louise de Vilmorin. Mais tout n’est pas aussi facétieux dans cet enregistrement, pour preuve quelques-unes des plus belles mélodies de Fauré, de Duparc et de Chausson – dont la Chanson perpétuelle et Le Temps des lilas ne sont pas pour rire, c’est le moins que l’on puisse dire. Singulier mariage de la voix légère et transparente de Natalie Dessay, en vérité, et de ces quelques moments les plus sombres ou extatiques de la mélodie française ; et délicieux mariage de la voix, toujours légère et transparente de Dessay, dans les accents doux-amers de Poulenc et Vilmorin, qui profitent pleinement de cette conception. © SM/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 31 juillet 2015 | BnF Collection

Hi-Res
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 23 février 2015 | BnF Collection

Hi-Res
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Classique - Paru le 13 février 2015 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Hardi pari que lance là Philippe Jaroussky, plus habitué aux répertoires baroques, d’aborder à nouveau la mélodie française – qu’il avait déjà tenté, voici quelques années, s’entourant déjà de quelques instrumentistes de haut vol. C’est maintenant par le biais de la poésie qu’il revient à la charge, en l’occurrence les mélodies sur des textes de Verlaine ; accompagné du pianiste Jérôme Ducros et du Quatuor Ebène pour quelques-unes de ces petites perles. Pour commencer – et pour commencer à brouiller les cartes – Jaroussky lance le disque avec une mélodie « sérieuse » de Léo Ferré, dont on rappellera qu’à l’âge de quatorze ans, il avait déjà écrit un Kyrie sur Soleils couchants, déjà de Verlaine. Ferré, ainsi que Brassens et Trenet qui serviront, tout au long de l’album, de « piqûres de rappel » pour rappeler que la mélodie française n’est pas figée dans le temps. Puis il s’oriente vers les grands noms que sont Fauré, Debussy, Chabrier, Chausson, Honegger ou Reynaldo Hahn, tout en n’oubliant pas les oubliés que sont Josef Szulc (né Polonais mais Français d’adoption dès ses études avec Massenet ; Szulc est une sorte de « transfuge » qui a rapidement abordé l’opérette et la comédie musicale à la française du la première moitié du XXe siècle), Canteloube, Koechlin, Irène Poldowski (la fille de Wieniawski ; malgré son patronyme et son pseudonyme elle était Belge !), Caplet, Séverac ou Charles Bordes. Quarante mélodies qui font le tour complet de tout un genre, au long de tout un siècle. © SM/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 24 mars 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES27,49 €
CD23,99 €

Classique - Paru le 21 octobre 2013 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Articulé sur des pièces aux climats variés selon l'époque et le style, ce programme habile et agréablement composé réunit le répertoire de bis du pianiste parmi lesquels on découvrira des raretés comme la Valse lente de Germaine Tailleferre ou Le Tourbillon d'Oscar Strasnoy. En égrénant librement les pages de son recueil personnel avec son élégance et son éloquence habituelles, Alexandre Tharaud nous offre un très bon moment de piano.
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Piano solo - Paru le 7 octobre 2013 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Hi-Res Audio
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret