Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | Edition Records Ltd.

Hi-Res Distinctions 5 Sterne Fono Forum Jazz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €
III

Alternatif et Indé - Paru le 12 juillet 2019 | Harvest Records

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz vocal - Paru le 12 juillet 2019 | Steven Van Zandt Catalog

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Soul - Paru le 6 septembre 2019 | Atlantic Records UK

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 24 juillet 2019 | UNIVERSAL MUSIC LLC

Hi-Res
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Rock - Paru le 12 juillet 2019 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res
Le 27 juin 2007, à Amoeba Music, le magasin de disques le plus célèbre d’Hollywood, Paul McCartney monte sur scène pour une performance secrète d’une heure et quart, délivrée à un public réduit dans un cadre intime, plus proche du Cavern Club que de Wembley. A tel point qu’il dira en guise d’introduction : « Bienvenue à Amoeba ! Ça doit être le concert le plus surréaliste de tous les temps. La direction m’a demandé de vous rappeler que le vol à l’étalage est interdit ! » S’ensuivent 21 titres, tirés de ses albums solo autant que du catalogue des Beatles. Quatre de ces enregistrements seront dès la même année diffusés en version limitée : Only Mama Knows, C Moon, That Was Me, et I Saw Her Standing There. En 2009, ce même contenu est republié sur CD. Restaient 17 chansons qui ont attendu jusqu’à maintenant pour voir le jour. Soutenu par un backing band d’une solidité à toute épreuve, composé de Dave Arch (piano), Rusty Anderson (guitare), Brian Ray (basse) et Abe Laboriel Jr. (batterie), Macca est libre de s’en donner à cœur joie. Sa voix navigue avec assurance sur les titres plus rock comme Drive My Car, puis avec une émotion certaine au fur et à mesure que le concert avance. Sur une performance exceptionnelle de The Long and Winding Road, on saisit soudainement l’intensité du moment : l’alchimie entre l’ex-Fab Four dans la force de l’âge et le public est à son comble. Live at Amoeba 2007 est un sans-faute du début à la fin – mais avions-nous vraiment besoin de le préciser ? © Alexis Renaudat/Qobuz
HI-RES6,49 €
CD5,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 29 août 2019 | Elektra (NEK)

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 août 2019 | earMUSIC

Hi-Res
HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Classique - Paru le 23 août 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
En 2016, le public et la critique avaient déjà largement applaudi Werner Ehrhardt et son ensemble L’Arte del Mondo, en résidence au Bayer Kultur de Leverkusen, dans le premier enregistrement mondial de La Scuola de’ Gelosi du jeune Salieri, un plaisant marivaudage nerveux, élégant et comique. C’est donc tout naturellement que l’ensemble allemand s’est lancé dans La Fiera di Venezia, écrit par le même auteur à l’âge de 21 ans. Créé en 1772 à Venise pendant la foire de l’Ascension, cet opéra-comique est une mascarade pleine d’humour qui enchanta le jeune Mozart au point de lui inspirer une série de Six Variations sur l’air « Mio caro Adone » (K. 180). On trouvera en outre l’écho de certains airs de l’œuvre de Salieri dans Les Noces de Figaro, composée une quinzaine d’années plus tard. « Opera buffa » typiquement vénitien, cette Fiera di Venezia s’est exportée dans toute l’Europe dès sa création, devenant une œuvre très populaire. Enregistrée en 2018 dans le cadre du Festival de Schwetzingen en Allemagne, cette production rend compte d’une œuvre sans prétention au livret sans grand intérêt, signé du frère de Boccherini, mais dont les stéréotypes fonctionnent plutôt bien et permettent au jeune Salieri d’utiliser des effets comiques et des situations amusantes. Salieri produit ainsi une franche rigolade sans l’émotion et la nostalgie que Mozart savait glisser dans les airs les plus frivoles. © François Hudry/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

R&B - Paru le 26 juillet 2019 | Motown Records

Hi-Res
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 6 septembre 2019 | ECM

Hi-Res Livret
Le 20 août 2019, Enrico Rava soufflait ses 80 bougies. Quelques mois plus tôt, en novembre 2018, le trompettiste italien codirigeait un quintet osé avec le saxophoniste américain Joe Lovano sur la scène de l'Auditorium Parco Della Musica de Rome. Avec le pianiste Giovanni Guidi, le batteur Gerald Cleaver et le bassiste Dezron Douglas, les deux hommes revisitaient leur propre répertoire (Interiors et Secrets de Rava, Forth Worth et Divine Timing de Lovano). Tout au long de ce live, Enrico Rava, égal à lui-même, est resplendissant dans son corps-à-corps avec son instrument capable de l’embarquer sur les rives mélancoliques d’un Chet Baker ou les sentiers plus cabossés d’un Don Cherry. Dans la chaleur de son jeu comme dans son attachement sincère aux racines du jazz, il retrouve son ami américain pour converser avec gouaille ou compassion, c’est selon. Le medley final qui boucle leur prestation « résume » bien ce beau disque fou. Slalomant dans l’histoire du jazz moderne en tendant des ponts entre Spiritual de John Coltrane et le standard Over The Rainbow, Rava et Lovano prouvent que leur musique est plus vivante que jamais. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 12 juillet 2019 | Orfeo

Hi-Res Livret
Les albums mélangeant musique symphonique et musique de chambre sont dans l’air du temps et personne ne s’en plaindra, car ils offrent souvent le plaisir de la découverte de deux mondes complémentaires mais pas forcément goûtés dans une même proportion. C’est sous l’égide de Richard Strauss que l’excellent violoncelliste allemand Daniel Müller-Schott a composé son dernier enregistrement. Instrument du romantisme, le violoncelle a toutefois rarement inspiré le compositeur allemand. Müller-Schott a décidé de présenter chronologiquement les œuvres de ce programme en commençant par la Sonate Op. 6 écrite par un jeune Strauss de dix-neuf ans. Deux lieder transcrits pour violoncelle et piano précèdent la grande œuvre pour le violoncelle de Strauss, son vaste poème symphonique Don Quichotte (avec James Ehnes à l’alto solo). Notre bonheur eût été complet avec la Romanze pour violoncelle et orchestre contemporaine de la sonate et qui manque ici à l’appel. © François Hudry/Qobuz
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Opéra - Paru le 2 août 2019 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Bandes originales de films - Paru le 21 août 2019 | WaterTower Music

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Country - Paru le 2 août 2019 | Rounder

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Blues - Paru le 12 juillet 2019 | Provogue Records

Hi-Res
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 6 septembre 2019 | Arcana

Hi-Res Livret
Après avoir enregistré tous les Concertos brandebourgeois et les Suites pour orchestre, Zefiro s’associe au chanteur Dominik Wörner pour étudier les liens fascinants qui unissent la voix de basse et les instruments à anche dans les sonates sacrées de Johann Sebastian Bach. Carl Philipp Emanuel, le fils de Jean-Sébastien Bach, nous en dit beaucoup sur les talents de son père en tant que chanteur : « Il a une voix très pénétrante, en plus d’un registre étendu et d’un bon style de chant ». Il n’est dès lors pas surprenant que les trois cantates d’église pour basse seule font partie de ses pièces vocales les plus exquises et personnelles. La voix et les instruments ont une relation spéciale dans ces pièces. La polyphonie dense, et cependant pleine de sentiment, et remplie d’une chaleur et d’une tendresse qui semblent nous rapprocher de Bach, d’habitude considéré comme «hermétique». Le «je» dans les poèmes des Cantates BWV 56 et 82 devient la voix du compositeur. © Peter Wollny/Arcana
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 août 2019 | Elektra (NEK)

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 19 juillet 2019 | CAvi-music

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 2 août 2019 | Atlantic Records

Hi-Res
Publié en 2019 et succédant à Unleashed (2016), une tournée promotionnelle d'un an, une réédition amendée de l'album et la production du premier maxi de la chanteuse-batteuse Jen Ledger, Victorious constitue le dixième effort studio de la formation rock chrétienne américaine Skillet, emmenée par John Cooper. Fort d'une recette énergique servant d'atours à des appels à la prière comme "Save Me", "Victorious" ou "Terrify the Dark" ainsi que d'un contingent de fans dévoués, le groupe classe son nouvel effort en septième position du Top 100 américain mais décroche également de belles places en Europe avec, notamment, un numéro dix en Suisse.