Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Ballets - À paraître le 4 septembre 2020 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Ballets - Paru le 29 juillet 2020 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Symphonies - Paru le 27 octobre 2017 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Record of the Month - Diapason d'or / Arte - Choc de Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Un album, une symphonie : on se croirait revenu au temps du Long Play, à l’époque des Mravinsky, Doráti, Markevitch, Karajan et de nombreux autres interprètes ayant marqué la discographie de la dernière symphonie de Piotr Ilitch Tchaikovski. La couverture semble aussi le confirmer, elle rappelle d’anciennes couvertures RCA des années cinquante et soixante. Sony Classical, soutenant à fond le chef gréco-russe dans ses volontés artistiques, n’hésite pas à publier un album d’environ quarante-cinq minutes – ils avaient fait mieux avec le précédent Sacre du printemps (2015), qui avait reçu les lauriers de la presse. Ici, Teodor Currentzis poursuit donc son exploration du monde tchaïkovskien, avec la Pathétique, en accusant les contrastes dynamiques, par des moyens parfois naturels ou parfois plus techniques (Adagio lamentoso), pratiquant ainsi des méthodes plus spécifiques aux productions pop. Il exploite le caractère volontiers sombre de l’œuvre, et avant même l’énergie rythmique, cherche à créer des atmosphères qui ne sont pas loin d’être le plus souvent morbides. Pour les discophiles, cette parution est une belle occasion de réviser sa discographie, et pour tous les autres ardents utilisateurs de Qobuz une opportunité de redécouvrir ce véritable emblème du répertoire orchestral. © TG/Qobuz« Le chef grec Teodor Currentzis donne une lecture puissante mais détaillée de la Pathétique. La quintessence du drame.» (Classica, février 2018 / Philippe Venturini)
HI-RES12,59 €17,99 €(30%)
CD8,29 €11,99 €(31%)

Ballets - Paru le 4 mars 2016 | PentaTone

Hi-Res Livret
Si, avec un enregistrement de la Suite du Lac des cygnes de Tchaikovsky, l’Orchestre de la Suisse Romande et le chef nippon Kazuki Yamada ne risquent pas de faire dans la rareté discographique, il en va autrement des deux Valses de concert de Glazounov que l’on n’entend guère, et c’est bien dommage : ces deux ouvrages, respectivement de 1893 et 94, sont de véritables « ateliers » pour ses grands ballets ultérieurs que seront Raymonda, Les Ruses d’Amour et Les Saisons conçus une demi-douzaine de printemps plus tard. Le pont entre Tchaikovsky et le monde du ballet à la russe qui s’ouvrirait peu avant la Première guerre avec Stravinsky est ainsi établi. Suit la fantastique Suite d’après le ballet L’Âge d’or de Chostakovitch, un chef-d’œuvre de l’année 1930 dans lequel le compositeur se moque, ô combien officiellement, de la vie misérable « à l’Ouest » : une équipe russe de football en visite dans un pays de l'ouest, l'occasion rêvée de présenter une série de personnage fortement caricaturés (le fasciste, la diva, l’agent provocateur etc.), avec force parodies de musique de cabaret, de jazz, de fox-trot, cancan, tango, claquettes. Mais ces danses sont alors interdites dans la dictature soviétique ; et quand bien même l’argument du ballet présentait l’équipe de football comme harcelée par les vilains capitalistes, finalement gagnante du match et « rééduquant » idéologiquement les misérables habitants des pays capitalistes, le ballet fut interdit après quelques représentations. Restait la Suite, au contenu moins politisable… Le CD s’achève sur la Circus Polka : pour un jeune éléphant de Stravinski, une délicieuse parodie dont la création, en 1942 à New York et sous l’égide de Barnum, fit réellement appel à un troupeau d’éléphants en plus d’une troupe de danseurs. Cette dernière pièce, bien évidemment, n’est pas énormément russe mais plutôt hénaurmément états-unienne, quand bien même le compositeur est né Russe… © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Musique symphonique - Paru le 8 janvier 2016 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Qobuzissime
Roi incontesté des contrastes exacerbés, des extrêmes brillants, des tempi qui sauvages qui rêveurs, Teodor Currentzis se lance dans l’un des ouvrages les plus exacerbés, brillants, sauvages et rêveurs, le Concerto pour violon de Tchaikovsky avec la violoniste moldave Patricia Kopatchinskaja, elle-même une véritable force de la nature dont Diapason a récemment affirmé qu’elle « ose tout, quitte à reléguer Gitlis, Kremer ou Kennedy au rang de pères tranquilles… L’auditeur est donc informé : ce Concerto de Tchaïkovski vient du fond du fond de la Russie ! Et on ne quitte certes pas le fin fond de la Russie profonde avec Les Noces de Stravinski, un féroce tableau populaire mêlant excès de vodka, moines doctes mais sans doute eux-mêmes imbibés, chœur grivois, solistes hardis, soulignés par les quatre pianos et la percussion qu’a choisis Stravinski en guise d’instrumentation. Les versions antérieures risquent d’en prendre un coup dans les tibias, Currentzis n’hésitant pas à mettre en lumière les angularités de la partition avec maestria, voire provocation ! Enregistré à Madrid en octobre 2013 (Stravinski) et à Perm (Russie) en avril-mai 2014 (Tchaïkovski). © SM/Qobuz
HI-RES2,50 €4,99 €(50%)
CD2,50 €4,99 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1963 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES3,75 €7,49 €(50%)
CD2,50 €4,99 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1963 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES3,75 €7,49 €(50%)
CD2,50 €4,99 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1963 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES1,25 €2,49 €(50%)
CD1,25 €2,49 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES1,25 €2,49 €(50%)
CD1,25 €2,49 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES0,85 €1,69 €(50%)
CD0,85 €1,69 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES1,87 €3,74 €(50%)
CD1,25 €2,49 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES1,27 €2,54 €(50%)
CD0,85 €1,69 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES2,00 €3,99 €(50%)
CD2,00 €3,99 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES0,85 €1,69 €(50%)
CD0,85 €1,69 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES2,00 €3,99 €(50%)
CD2,00 €3,99 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES2,50 €4,99 €(50%)
CD2,50 €4,99 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES1,25 €2,49 €(50%)
CD1,25 €2,49 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES0,85 €1,69 €(50%)
CD0,85 €1,69 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES1,87 €3,74 €(50%)
CD1,25 €2,49 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret