Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Musique symphonique - Paru le 21 février 2020 | National Symphony Orchestra

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Comme il l'écrit dans le livret, Gianandrea Noseda a dédié le programme de ce disque à deux compositeurs qui ont contribué à façonner la musique américaine, l'un comme l'autre mettant à l'honneur l'immensité et la diversité du territoire américain. Appuyant peu sur l’aspect narratif et évocateur propre au ballet, le chef italien — qui déclare que Billy The Kid, partition phare du répertoire américain écrite en 1938, lui "évoque la frontière de l'Ouest dès qu'il l'entend" — dirige ces pages comme une grande suite symphonique, en se délectant des tournures originales de son orchestration. Il sera intéressant de comparer ce Billy The Kid, capté sur le vif en juin 2019, à l’ancienne version de Morton Gould pour RCA en 1958. Familier des musiques d’Europe Centrale, Gianandrea Noseda livre une interprétation élégante et aérienne (Allegro molto initial) de la Neuvième Symphonie de Dvořák, aux très beaux contrechants polyphoniques. On ne peut qu’admirer le geste grandiose, constamment fluide et souple de Noseda, son ton alerte et sa ductilité chantante. Cette première parution sur le label de l’orchestre américain rend impatient de la suite ! © Pierre-Yves Lascar/Qobuz 
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Symphonies - Paru le 4 octobre 2019 | LSO Live

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« Transfigurer le chaos en une narration structurée, tel est le défi posé par la Symphonie n° 4 [...] aussi extravagante qu'exigeante. [...] Après son enregistrement vibrant et puissamment maîtrisé de l'essentielle 8e, Gianandrea Noseda retrouve un London Symphony aux timbres plus ductiles et lumineux qu'à l'accoutumée. Son dosage "stratégique" des contrastes prête une certaine unité à une œuvre d'apparence très disparate [...]. Approchant la demi-heure, l'Allegretto poco moderato [...] se révèle incisif et subtil. [...] L'attention prêtée aux épisodes lents, dans lesquels basson, harpe, clarinette basse sont traités en solistes, lui permet de respirer large. Le bref mouvement central offre au chef l'occasion de déployer sa sciences des nuances. Le finale [...] suscite un climat angoissé de course à l'abîme [...]. Noseda privilégie l'instrospection, l'ampleur de phrasé. [...]» (Diapason, janvier 2020 / Patrick Szersnovicz)
HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Musique symphonique - Paru le 8 février 2019 | LSO Live

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Symphonies - Paru le 5 octobre 2018 | LSO Live

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« Loin des cathédrales de la douleur érigées par Mravinski, Haitink, Jansons ou Kondrachine, Gianandrea Noseda choisit la sobriété et la rigueur pour mieux dompter la «symphonie de guerre» la plus terrifiante et bouleversante jamais conçue. [...] Capté sur le vif le 8 avril 2018 au Barbican Center, le LSO n’offre ni les timbres fauves des grandes phalanges russes, ni la rutilance du Concertgebouw d’Amsterdam : il a ses propres couleurs, nettes, claires, souvent plus ductiles et lumineuses qu’à l’accoutumée dans ce type de répertoire, même si le chef italien assure la souveraineté des basses dans la conduite harmonique, encore plus évidente que sous d’autres baguettes. [...] » (Diapason, janvier 2019 / Patrick Szersnovicz)
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Symphonies - Paru le 26 juillet 2018 | LSO Live

Hi-Res Livret
Uniquement disponible en numérique, cet enregistrement public est le point de départ d’un nouveau cycle d’enregistrements du London Symphony Orchestra avec leur principal chef invité actuel, Gianandrea Noseda. Captée lors d'un concert public le 22 septembre 2016, cette Cinquième de Chostakovitch tient les promesses de la partition. Après l'affaire de Lady Macbeth et l'échec qui en découla pour son auteur, Chostakovitch se lança dans sa Cinquième symphonie, qu’il acheva en juillet 1937 ; la création, sous la direction d'Evgeni Mravinski, eut lieu dans la foulée, avec grand succès non seulement en URSS mais à travers la planète musicale où l’on s’arracha l’œuvre. En pleine période de purges staliniennes, la symphonie fut écoutée avec une tension émotionnelle toute particulière. Oui, le langage en est certes plus limpide et moins ésotérique que dans la Quatrième, mais déborde du drame vécu même s'il est surmonté par le compositeur. Le Scherzo est une sinistre fuite en avant d’un clown sous la torture, le déchirant Largo est ce qu’il est – déchirant, précisément. Quant au dernier mouvement, il alterne entre farce rossinienne et grincements de dents mahleriens, pour s’achever avec deux minutes de ce genre de joie que l’on éprouve lorsqu’on est laminé par une division de tanks soviétiques. Gianandrea Noseda et le London Symphony Orchestra ont su projeter cette double atmosphère et faire passer l'impression énigmatique des deux dernières minutes. À l'adresse de l'autorité stalinienne, Chostakovitch a défini lui-même sa symphonie dans La Pravda comme « la réponse pratique d’un artiste soviétique à de justes critiques [...] « Tout n’a pas été d’égale valeur dans mes œuvres précédentes. Il y a eu des échecs. Dans ma Cinquième Symphonie, je me suis efforcé à ce que l’auditeur soviétique ressente dans ma musique un effort en direction de l’intelligibilité et de la simplicité » Propos que contestent certains musicologues, considérant qu'ils auraient été commandités en haut lieu... Quoi qu'il en soit, l'œuvre est un pied de nez des plus éclatants ! © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 13 novembre 2015 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Quatrième volume de l’excellente, vraiment excellente, série d’enregistrements dédiée à Alfredo Casella par le BBC Philharmonic et son aventureux chef titulaire Gianandrea Noseda – un de ces chefs qui ne cherchent pas mordicus à nous imposer une n-ième version des Symphonies de Mahler ou de Bruckner, ouf ! Dans ce quatrième volet, on pourra découvrir diverses partitions aussi rares que magiques, à commencer par les Cinq fragments tirés du ballet Le Couvent sur l’eau, une « comédie chorégraphique » de 1912 qui est certes sensée se dérouler à Venise, mais on y chercherait en vain la moindre allusion folklorique ou populaire – Casella, en cette fin de son long séjour parisien, avait plutôt suivi les influences franco-russes alors en vogue dans la capitale française. Une partition rutilante, foisonnante, dans laquelle il démontre toute sa science de l’orchestre et des équilibres sonores. De retour à Rome au début de la Première Guerre, Casella rendit hommage aux morts sur le champ de bataille avec l’Élégie héroïque ; plus qu’une marche funèbre débordante d’honneur militaire, son Élégie crie avec horreur et tristesse sa détresse devant le massacre qui ne faisait que commencer. Là encore, il déploie une stupéfiante connaissance de la sonorité orchestrale ; on entendra, à un moment, un passage qu’aurait pu écrire Charles Ives… très étonnant. Enfin, Noseda nous propose la Première Symphonie de 1906, qu’il considérait lui-même comme légèrement « juvénile » ; erreur, monsieur le compositeur : oui, l’influence à la russe (Rachmaninov plutôt que Stravinski, d’ailleurs) s’y fait entendre, ainsi sans doute que la griffe de Franck, mais déjà dans un langage purement casellien. © SM/Qobuz« [...] Moins romantique que l'excellent Francesco La Vecchia (Naxos), Gianandrea Noseda délivre un alliage soigneusement distillé de rigoureuse précision et de passion contenue qui convient admirablement à ces musiques équivoques et sur le fil du rasoir.» (Classica, décembre 2015 / Michel Fleury)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 mai 2012 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
Concerto pour orchestre, op.61 - A notte alta, op.30 - Fragments symphoniques de La donna serpente, op.50 / Martin Roscoe, piano - BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 juillet 2011 | Chandos

Hi-Res Livret
Gianandrea Noseda et le BBC Philharmonic poursuivent leur série Rachmaninov, avec ce sixième volume consacré à la symphonie n° 3. La troisième est assurément la plus profondément russe des symphonies de Rachmaninov, notamment dans ses rythmes de danse et son finale en apothéose, fut créée par Stokowski et l'orchestre de Philadelphie. Le programme de cet album, que complètent le rare Poème Symphonique Prince Rotislav et le Caprice Bohémien, est captivant de bout en bout.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 avril 2011 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Compositeur autrichien (Südtirol) de l'époque romantique, Rufinatscha serait l'auteur de six symphonies. De la Sixième, composée vers 1865, transparaissent des échos pré-brucknériens en même temps qu'un fort intérêt pour une orchestration claire et transparente qui le rapprocherait davantage de Bizet que de Wagner, anticipant même parfois sur la dialectique d'un Alfvén. La direction alerte et légère de Noseda, doucement lyrique, met en valeur ces oeuvres certes marginales mais assez passionnantes.
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Musique symphonique - Paru le 4 janvier 2011 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Les Intermezzi du programme de cet album sont tirés des opéras du répertoire italien les plus célèbres du XIXe et XXe siècles, et évoquent des scénarios et des situations connus. Chacun de ces préludes possède son style et l’orchestre s’adapte à tous en prenant tour à tour un ton léger, romantique, puissant ou glorieux. Cet enregistrement coloré et entrainant apporte une musique aux saveurs suaves de l’Italie.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 29 juin 2010 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Une réussite exceptionnelle ! La musique d’Alfredo Casella retrouve ici sous la direction équilibrée, colorée et toujours subtile du jeune chef milanais Gianandrea Noseda, une richesse et une poésie insoupçonnées. La Symphonie n°2 devient une partition post-malhérienne passionnante, se terminant par un Adagio superbe. Et Scarlattiana est un délice de tous les instants ! A découvrir urgemment.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 30 mars 2010 | Chandos

Hi-Res Livret
Le chef italien Gianandrea Noseda poursuit son exploration de l’œuvre de Rachmaninov. Après une remarquable vision du Chevalier avare, il aborde l’un des chefs-d’œuvre absolus du compositeur, la Symphonie n°2, dont il donne une interprétation intégrale, tranquille mais d’une âpreté étonnante. Passionnant !
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 26 janvier 2010 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Partita - Quattro Liriche di Antonio Machado - Dialoghi - Three Questions with Two Answers / Gillian Keith, soprano - Paul Watkins, cello - BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 30 juin 2009 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Extraits de la "Fiancée vendue" - Le Secret (Ouverture) - Libuse (Ouverture) - Le Mur du Diable (Prélude) - Les Brandebourgeois en Bohème (Prélude)... / BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Poèmes symphoniques - Paru le 26 mai 2009 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Dante Symphonie - 2 Légendes : Saint François d'Assise prêchant aux oiseaux & Saint François de Paule marchant sur les flots / BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 31 mars 2009 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Hi-Res Audio
Suite-Concertino pour basson & orchestre op.16 - Extraits orchestraux des opéras "Il Segreto di Susanna", "I Quattro Rusteghi", "Il Campiello", "L’Amore medico"... / Karen Geoghegan, basson - BBC Philharmonic - G. Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Poèmes symphoniques - Paru le 18 novembre 2008 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Hungaria - Hamlet - Hunnenschlacht - Die Ideale / BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 juin 2008 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 2008 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Symphonie n°10 (version Deryck Cooke) / BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 septembre 2007 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles du Monde de la Musique - Hi-Res Audio
Richard III - Le Camp de Wallenstein - Hakon Jarl - Carnaval de Prague - La Paysanne - Ouverture Festive - Marche pour le Festival Shakespeare - Fanfares pour Richard III - Le Pêcheur / BBC Philharmonic - Dir. Gianandrea Noseda