Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Musique symphonique - Paru le 24 novembre 2017 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret
« [...] Ce double album présente le dernier concert de Furtwängler avec le Swiss Festival Orchestra le 26 août 1953 à Lucerne. Cet enregistrement, publié à plusieurs reprises mais dans une captation sonore privée réalisée avec un Revox, est maintenant disponible pour la première fois dans une bien meilleure qualité puisqu'il a été masterisé à partir des bandes originales de la Radio enfin récupérées. Et pour la première fois également, ce concert est donné ici dans son intégralité avec l'Ouverture de Manfred de Robert Schumann qui ouvrait le programme mais qui, présumée perdue, manquait dans les précédentes éditions. Le programme de ce concert est caractéristique du grand Furtwängler qui se voyait de plus en plus comme le garant du patrimoine classique et romantique dans la tradition musicale allemande. À son actif, plus d'un millier d'œuvres de Beethoven dirigées et plus de cinq cents de Brahms, qui sont révélatrices des préférences musicales du Maestro. Schumann figurera "seulement" 190 fois dans ses programmes. De toutes les œuvres de ce dernier, c'est l'Ouverture de Manfred, par l'image de sombre mélancolie qu'elle renvoie, qui correspond le plus aux idéaux philosophiques de Beethoven et à son concept de "Per aspera ad astra" ("Par des sentiers ardus jusqu'aux étoiles") que Furtwängler a fait siens.» (Extrait du texte du livret signé par Uwe Schweikert traduit par Qobuz)
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Musique symphonique - Paru le 8 avril 2015 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
« N’attendons de Holliger ni les abysses de Furtwängler dans Manfred, ni la souplesse de Chailly dans Genoveva. Il nous offre, comme dans les symphonies, un Schumann tonique, au son élancé mais non sans ampleur, aux contrastes assumés. Le chef varie remarquablement le caractère de chaque Ouverture tout en préservant fermement leur forme [...] Sa fièvre inquiète écarte le confort pour fouiller le détail et les implications du texte, favoriser des accents réellement dramatiques (La Fiancée de Messine, Jules César) ou presque pimpants (la citation de La Marseillaise d’Hermann et Dorothée). Très convaincue et habitée, la Symphonie « de Zwickau » trouve ici sa référence moderne. Habile à alterner tension et détente, à varier les éclairages, Holliger crée un univers envoûtant en perpétuel mouvement et évolution. Son ardeur discursive s’estompe régulièrement au bénéfice d’une austérité noble, qui aura été un des fils conducteurs de cette intégrale.» (Diapason, juin 2016 / Rémy Louis)
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Musique symphonique - Paru le 26 février 2016 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Il est de bon ton d’affirmer que le Concerto pour violon de Schumann « n’est pas à la hauteur », à la différence du magique Concerto pour piano. Difficile à dire… on est en 1853, Schumann est à bout de souffle – nerveusement parlant – et ses idées vont dans tous les sens ; cela ne signifie en rien qu’elles soient de qualité inférieure. Oui, le Concerto pour violon est plus difficile d’accès, plus secret, bien moins virtuose et, ô abomination, il se termine sur un mouvement tout tranquille, une sorte de polonaise élégante et intériorisée. Mais gageons que cette nouvelle interprétation de la fougueuse virtuose Patricia Kopatchinskaja, que l’on ne présente plus, saura convaincre les dubitatifs que cet ouvrage mérite mille fois de figurer au répertoire de tout violoniste qui se respecte. En « complément », si l’on ose dire, l’album offre justement le célèbre Concerto pour piano sous les doigts du Hongrois Dénes Várjon, qui remporta en 1991 le très convoité Prix Géza Anda de Zurich. Sa carrière l’a mené depuis à se produire avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, le Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, le Budapest Festival Orchestra, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, le Tonhalle-Orchester Zürich, L’Academy of St. Martin in the Fields, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse ou encore la Kremerata Baltica. Autrement dit, un bel incontournable ! © SM/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Musique symphonique - Paru le 18 juillet 2014 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Heinz Holliger n'est pas seulement le hautboïste mondialement connu, ni encore "qu'un" des compositeurs les plus originaux de notre époque, c'est aussi un chef-d'orchestre méticuleux et passionné. Attiré et intrigué par les manifestations de la folie chez les artistes (Schumann, Hölderlin, Louis-Marc Soutter) il fouille au plus profond des êtres pour en sortir des éléments de création dans ses propres compositions (magistral Scardanelli-Zyklus disponible sur QOBUZ). La vision qu'il offre de Schumann est radicale par un frémissement et un engagement tourmentés qu'on avait pas entendu depuis Sawallisch. Tout ici est virtuose, incongru et imprévisible quelquefois, c'est une musique hallucinée comme peuvent l'être les tableaux des peintres romantiques allemands. C'est un très grand enregistrement qui vient de paraître. FH
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 9 janvier 2012 | Signum Records

Hi-Res Livret