Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES9,89 €16,49 €(40%)
CD6,59 €10,99 €(40%)

Musique de chambre - Paru le 26 mai 2017 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
« L'enregistrement de Tedi Papavrami et Nelson Georner vaut pour sa grande élégance, une constante respiration et une gestion très sûre des dégradés de volume et du jeu des timbres. Sans concession complaisante ou sentimentale, les deux solistes pratiquent en accord parfait un style extraordinairement raffiné.» (Classica, juin 2017 / Jacques Bonnaure)
HI-RES9,89 €16,49 €(40%)
CD6,59 €10,99 €(40%)

Duos - Paru le 28 janvier 2014 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
« Ce cinquième volume de l'intégrale de la musique de chambre de Fauré réunit la totalité de l'œuvre pour violon et piano. [...] Depuis le début de la parution de cette nouvelle intégrale, nous en avons signalé le très haut niveau. Eric Le Sage, maître d'œuvre de l'ensemble, confère à la partie pianistique un ton très vivant, solide et clair à la fois. Daishin Kashimoto ne possède pas, notamment dans les passages les plus lyriques, la sonorité merveilleusement épanouie d'un Ferras ou d'un Dumay. [...] Mais son interprétation est très précise (on appréciera la netteté aérienne du Scherzo de la Sonate n° 1). Globalement, il se montre plus convaincant dans la Deuxième Sonate, avec en particulier un merveilleux Andante où il égale les meilleurs.» (Classica, mars 2014 / Jacques Bonnaure)
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Musique de chambre - Paru le 1 mai 2012 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Paolo Pandolfo, viole de gambe
HI-RES11,54 €16,49 €(30%)
CD7,69 €10,99 €(30%)

Musique de chambre - Paru le 23 avril 2017 | Ricercar

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
Alors que Monteverdi a sans conteste dominé et influencé toute la production de musique vocale sacrée et profane de son temps, on reste sur sa faim en ce qui concerne la musique instrumentale, qui occupe une place bien maigre dans le catalogue de ses œuvres. Pourtant, à de très nombreuses occasions, il a inséré de la musique instrumentale dans ses œuvres vocales, dès lors qu’une partie instrumentale était nécessaire pour un accompagnement, ou plus particulièrement pour des ballets et des ritournelles. Il est incontestable que l’une des grandes originalités de la partition de l’Orfeo, par exemple, est la quantité et la qualité de musique instrumentale dont le rôle est loin d’être accessoire, mais au contraire intimement associé à la construction de l’ouvrage, qu’il s’agisse de la Toccata d’ouverture, des balletti et surtout des ritornelli et sinfonie qui sont toutes conçues avec une véritable fonction dramatique ; ainsi que quelques airs avec accompagnement instrumental noté, là où les autres moments vocaux n’ont droit qu’à un continuo, même si les exécutants de l’époque devaient sans doute improviser des petits échanges aux violons etc.). L’année suivant son Orfeo, dont cet album propose donc un large florilège des grands moments instrumentaux ainsi que quelques airs accompagnés d’instruments, c’est à un tout autre spectacle que Monteverdi convie son mécène le duc de Mantoue : le ballet Il Ballo delle Ingrate, également proposé par l’ensemble Clematis. En guise de parallèle, il nous est également offert nombre de pièces instrumentales et vocales de Salomone Rossi, contemporain et collègue de Monteverdi à la cour de Mantoue. À l’auditeur de se faire sa propre conception de la différence entre l’un et l’autre ; on entendra même quelques autres pièces contemporaines de Biagio Marini, Gasparo Zanetti et Giuseppino del Bialo, pour un concert « complet » de ce qui se pouvait alors entendre à Mantoue jusqu’à ce que les grandes épidémies de peste aux alentours de 1630, sans oublier l’épouvantable Guerre de Trente Ans, ne viennent obscurcir toute l’Italie du Nord – ainsi qu’une bonne partie de l’Europe, d’ailleurs. © SM/Qobuz« [...] L'Ensemble Clemantis mené par Stéphanie de Failly nous emmène à la cour de Mantoue au son des musiques instrumentales. L'angle d'approche original n'a d'égal que la qualité des instrumentistes et leur sens du rebond.» (Classica, juin 2017)
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Piano solo - Paru le 9 mars 2015 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles de Classica
" ... [...] Jeu lumineux, bien articulé, tempéré dans les contrastes et agréable dans sa sonorité. [...] L'éloquence équilibrée de François Chaplin laisse simplement s'exprimer le lyrisme de ces poèmes musicaux [...] Cette lecture au charme discret suffit à nous tenir en haleine. En complément, François Chaplin propose la transcription par Liszt du lied Litanei, si chère à Alfred Cortot, dont il fait impeccablement ressortir la tendre gravité. " (Diapason, mars 2015 / Jérôme Bastianelli) " Plus que rien d'autre dans le piano de Franz Schubert, les deux séries d'Impromptus demandent qu'on leur ajoute le moins possible, qu'on ne les interprète pas, qu'on les laisse parler. Ils disent assez, et avec assez d'évidence. Ce n'est pas mince mérite à François Chaplin qu'il ne cherche pas à y dire du neuf. Il s'efface, Schubert parle. [...] À ne comparer à personne, surtout. Il y en aura toujours qui entendront pour la première fois ces merveilles d'Impromptus. En commençant par ceux-ci ils sont sur le vrai chemin." (Classica, juin 2015 / André Tubeuf)
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Piano solo - Paru le 24 mars 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Musique de chambre - Paru le 15 juin 2015 | INA Mémoire vive

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Le 7 février 2012, Devy Erlih se rendait à l'Ecole Normale de Musique pour y dispenser son enseignement, quand il fut renversé par un camion à l'âge de 83 ans. Enfant d'une famille juive originaire de Bessarabie ayant grandi à Paris, mélange détonnant de tzigane et de titi-parisien, son jeu aura été marqué d'une double influence : un apprentissage instinctif, à l'oreille, domestiqué et classicisé par la grande école française de violon de Jules Boucherit. Un an après sa disparition, INA Mémoire Vive rend hommage à ce grand violoniste avec un coffret 2 CD + bonus composé d'enregistrements radiophoniques des années 50 et 60 entièrement remasterisés. Un témoignage vibrant de l'art du Devy Erlih chambriste avec Jacques Février (Beethoven, Brahms, Debussy, Ravel...), et du Devy Erlih concertiste (Tchaikovski, Sibelius, Prokofiev) sous la direction de Pierre-Michel Le Conte, Pierre Dervaux et Jean Martinon.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 4 mars 2014 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Diapason découverte - 4 étoiles de Classica - Prise de son d'exception
On ne sait quasiment rien de la vie de Martin Berteau, dont le patronyme italianisé en Signor Martino a souvent créé la confusion avec Sammartini qui s'est vu attribuer à tort certaines de ses œuvres. Martin Berteau est pourtant un des pères, si ce n'est LE père du violoncelle moderne français, une Ecole qui perdure aujourd'hui encore et qui a vu éclore au fil des siècles des violoncellistes prestigieux. Il fut le premier à explorer les possibilités techniques et expressives d'un instrument qui s'est peu à peu imposé au détriment de la viole de gambe. De part son enseignement, il a formé la plupart des violoncellistes français de la seconde moitié du 18e siècle. Beaucoup de technique donc dans les partitions de Berteau, mais, surtout, beaucoup de (belle) musique sensible et expressive, que Christophe Coin et ses élèves défendent avec beaucoup de conviction. FH
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 7 mai 2013 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Œuvres de Ortiz, Vitali, Castello, Jacchini, Cabanilles, Selma y Salaverde, Gabrieli / La Ritirata - Josetxu Obregón (violoncelle baroque & direction)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 avril 2014 | Timpani

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Au début du XXe siècle, Philippe Gaubert est l'un des importants chefs de la capitale française. En 1920, il est en effet nommé premier chef à l'Opéra, où il deviendra Chef de la Musique en 1931, puis Directeur de la Musique en 1939 ; il y créera beaucoup d'oeuvres dont Turandot de Puccini et Elektra de Richard Strauss (1864-1949), Ariane et Barbe-Bleue de Paul Dukas (1865-1935), Oriane de Florent Schmitt (1870-1958), Daphnis et Chloé de Maurice Ravel (1875-1937), Oedipe de Georges Enesco (1881-1955), ou bien encore Médée de Darius Milhaud (1892-1974). Ce fut aussi un remarquable compositeur, s'étant illustré dans les domaines les plu variés. Timpani lui a déjà consacré plusieurs albums, réalisant des premières discographiques de haute tenue, notamment avec la participation du chef Marc Soustrot (Le Chevalier et la Damoiselle, Symphonie). Le présent album regroupe quelques pages ambitieuses de musique de chambre. Pour violon et piano, la Sonate en la majeur, au lyrisme tortueux, d'une durée idéale, rappelle aussi bien César Franck que Gabriel Fauré. Partition culminant dans son Voiles blanches, au crépuscule, d'une élégance très poétique, les 4 Esquisses complètement idéalement la Sonate pour violon, qui date de de 1915, comme les 3 Aquarelles, pour piano, violon et violoncelle. Les 3 Pièces pour violoncelle et piano forment un chef-d'oeuvre total, d'une pureté mélancolique, rare, dans le paysage de la France des années 1920, déjà très éloignée des partitions ultimes de Ravel ou des débuts de Poulenc.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 7 octobre 2016 | Aevea Classics

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Quatuors - Paru le 1 avril 2014 | Glossa

Hi-Res Distinctions 4 étoiles de Classica
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 12 mars 2013 | Fuga Libera

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Un disque passionnant réunissant les œuvres pour violon et piano du compositeur genevois Ernest Bloch. Le tempérament indépendant et passionné de Bloch explose ici, depuis la véhémence expressive de la Sonate n°1 jusqu'au "Poème mystique" (Sonate n°2) en passant par "Nigun", une pièce qui exalte l'expression juive si présente du compositeur. Elsa Grether s'immerge totalement dans cet univers particulier en insufflant à cette musique le souffle quasi religieux qu'elle demande. Elle est remarquablement soutenue par Ferenc Vizi qui trouve des couleurs très chatoyantes dans l'exigeante partie de piano. FH
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 3 juin 2014 | Timpani

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
Ibert... À côté des Escales, d’Angélique, du Concerto pour flûte, des Chansons de Don Quichotte et de quelques autres œuvres toujours citées, il y a un riche catalogue, méconnu. Voici rassemblées la quasi-totalité des œuvres pour vents. Ibert partage avec des compositeurs comme Pierné ou Gaubert le don de l’invention mélodique sans cesse renouvelée, le jaillissement des idées toujours heureuses. Ces œuvres sont un vrai bain de jouvence, du Capriccio, qui mêle vents et cordes — dont le violon de la concertiste Alexandra Soum — au Concerto pour violoncelle et dixtuor à vents, une originale combinaison, en passant par les trio, quatuor et quintette pour vents, et les troublantes Stèles orientées de Victor Segalen pour voix et flûte. C’est le quatrième album du maintenant renommé Ensemble Initium, qui s’est adjoint quelques stars telles que la mezzo-soprano Karine Deshayes ou encore le violoncelliste Henri Demarquette, un vrai fidèle de la maison Timpani.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 avril 2014 | Timpani

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 21 avril 2015 | Ad Vitam records

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
Ahhh, voilà une entreprise originale : des trios d’anches français composés entre 1935 et 1949, et attention, ce ne sont pas des transcriptions, mais uniquement des œuvres originales pour la formation. Pour mémoire, le trio d’anches rassemble hautbois, clarinette et basson. C’est en 1920 que le célèbre bassoniste Fernand Oubradous fonda le Trio d’anches de Paris, ce qui incita sans doute nombre de compositeurs à écrire pour cette formation aussi rare qu’efficace. Dans le même esprit, le Trio d’anches Trielen, fondé en 2005, se spécialise dans ce répertoire — d’essence généralement français — tout en accueillant avec plaisir les nouvelles pièces qui leur sont dédiées. Ce CD consacré aux grands Français (et assimilés, comme Tansman…) de cette époque est un véritable petit bijou : invention, tendresse, facétie, émotion, douleur… n’allez pas imaginer que de n’avoir que trois instruments réduise de quelque manière que ce soit l’éventail des possibilités. © SM/Qobuz " Hautbois + clarinette + basson : voilà une opération qui sied bien à la musique française du début du siècle dernier, comme en témoignent les trios signés Auric, Tomasi, Transman, Ibert ou Milhaud. La prise de son, globale, donne très bien à entendre les échanges complices, les apostrophes péremptoires et les accents espiègles dont font preuve les trois membres de l'Ensemble Trielen." (Classica, mai 2015)