Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 29 janvier 2020 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Musique concertante - Paru le 31 janvier 2020 | Fuga Libera

Hi-Res Livret
Pour Ferruccio Busoni, la musique de Bach est aux racines et au fondement du jeu de piano. Ses nombreuses transcriptions viennent témoigner de ce point de vue, tandis que sa monumentale Fantasia Contrappuntistica tente d’offrir une conclusion à L’Art de la Fugue, inachevée. Busoni dut faire face à de nombreuses critiques, auxquelles il répondit : « La musique est à la fois dans le temps et hors du temps. [...] Il n’y a pas d’ancien et de nouveau. Il n’y a que le connu et l’inconnu ». Aujourd’hui - après un siècle et de nombreuses modes quant à la façon « authentique » de jouer Bach -, il est peut-être enfin temps de redécouvrir la vraie voix de ce grand musicien ; pour Busoni, « la musique est comme un enfant divin, qui ne touche pas la terre avec ses pieds – il plane ». Jan Michiels nous emmène sur ce chemin avec un instrument Bechstein de 1860 et un tout nouveau piano à queue à cordes parallèles de Chris Maene. © Fuga Libera
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Musique concertante - Paru le 31 janvier 2020 | Alpha

Hi-Res Livret
Après un premier enregistrement des Variations Diabelli de Beethoven acclamé par la critique ("Diapason d’Or", BBC, The Guardian, Le Monde,...), Filippo Gorini, disciple d’Alfred Brendel et lauréat du Premier Prix et du Prix du public du Concours Beethoven de Bonn en 2015, poursuit une carrière en pleine expansion. Il creuse ici son sillon beethovénien et s'attaque à la périlleuse Sonate n° 29, "Hammerklavier", dont Beethoven lui-même disait qu’elle donnerait du fil à retordre aux générations futures, avant de graver la Sonate n° 32 qui, selon Thomas Mann, représentait l'achèvement de la forme sonate. © Alpha Classics
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Musique concertante - Paru le 14 février 2020 | Arcana

Hi-Res Livret
Après l’avoir qualifié de « magnifique album à tous égards », le magazine Diapason concluait son article sur "Suite Case. Violin Duos from Vivaldi to Sollima" avec cette question : « Pour quand pouvons-nous espérer le deuxième volume ? » Pour ce nouveau projet, le violon de Stefano Barneschi cède la place au violoncelle de Giovanni Sollima, ce musicien de Palerme aux multiples talents que l’on découvre sous une autre facette que celle de compositeur. Pour ce nouveau voyage, qui commence à nouveau avec Antonio Vivaldi, Giovanni Sollima et Chiara Zanisi passent de la musique ancienne à la musique contemporaine, du classique au folk (les Old Scots Tunes de Francesco Barsanti), avec deux joyaux inédits du compositeur romain Giovanni Battista Costanzi. L’enregistrement tout entier est ponctué de morceaux tirés de Suite Case, un cycle composé spécialement par Sollima pour ce projet. © Arcana
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour violon - Paru le 21 février 2020 | naïve classique

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 21 février 2020 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
Personnalité hors du commun, Benjamin Grosvenor nous livre une version très personnelle de deux œuvres essentielles du répertoire pianistique. Premier Britannique à signer un contrat exclusif avec Decca Classics depuis soixante ans, il s’est fait remarquer en remportant, en 2004 à l’âge de 11 ans, le Concours de la BBC, qui lui ouvrit aussitôt les portes d’une carrière internationale. Réalisé avec la jeune et talentueuse cheffe d’orchestre hongkongaise Elim Chan, directrice musicale du Royal Scottish National Orchestra, ce nouveau disque consacré à Chopin remonte aux premières amours musicales adolescentes du jeune prodige anglais. C’est à la suite d’un concert très réussi avec Elim Chan qu’ils décidèrent tous les deux d’enregistrer les deux Concertos pour piano de Frédéric Chopin. On retrouve dans ce cinquième album (pour Decca) les qualités de chant de Grosvenor alliées à une virtuosité lui permettant d’exprimer pleinement une musique qu’il aime entre toutes. « Chopin a été le premier compositeur avec lequel j'ai ressenti une forte connexion quand j'étais enfant. J'ai toujours été attiré par sa musique, et ses concertos pour piano sont parmi les meilleurs du répertoire », dit-il. Outre sa sonorité déjà légendaire ainsi qu’un parfait équilibre des plans sonores, sa vision souligne le romantisme rêveur nimbant délicatement les deux œuvres concertantes du compositeur polonais alors âgé de 20 ans. © François Hudry/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Musique concertante - Paru le 21 février 2020 | Berlin Classics

Hi-Res