Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Duos - Paru le 17 août 2017 | Lyrinx

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 20 janvier 2017 | Steinway and Sons

Hi-Res Livrets
Grand transcripteur devant l’Eternel, Liszt a « emprunté » chez tous ses contemporains, y compris à lui-même. Mais en tant qu’emprunteur, il a quand même sérieusement augmenté l’emprunt d’une très forte dose d’intérêts en tout genre, surtout d’ordre virtuose. Voici, sous les doigts du pianiste hongrois Gábor Farkas (un disciple de Kocsis), vainqueur du Prix Liszt de Weimar en 2009 et régulièrement invité dans les plus prestigieuses salles du monde – Carnegie Hall, Fenice de Venise, Konzerthaus de Berlin etc. –, un florilège d’ « arrangements », ou plutôt de réécritures complètes, réalisées à partir de scènes d’opéras de Gounod, Verdi et Wagner ; ainsi que de Lieder de Schumann (monsieur et madame) et de Chopin (qui écrivit en effet quelques chants d’après des thèmes polonais, de petites merveilles). Et, pour couronner le tout, la version que Liszt lui-même établit pour piano solo à partir de son propre Totentanz initialement conçu pour piano et orchestre. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 30 septembre 2016 | Lyrinx

Hi-Res Livret
C'est le grand retour au disque d'une légende du piano au XXe siècle, celui d'un somptueux jeune homme de 88 ans ​: Daniel Wayenberg. Vedette des disques Philips au début des années 60, ​Daniel Wayenberg qui a connu une carrière extraordinaire​ n'a jamais décroché de son piano. ​Il prouve qu'on peut être à la fois malicieux et un grand Seigneur du clavier. Et comme il ne les avait jamais enregistrées qu'aux Etats-Unis, il s'est lancé pour René Gambini et son label Lyrinx dans... les Etudes d'exécution transcendante ! Si vous aimez la musique, vous aimerez ce disque. Et si vous aimez le piano seulement :) — ​et bien vous l'aimerez aussi !​ L'occasion également de souligner qu'un très grand nombre de disques anciens de Daniel Wayenberg ​ont été rendus de nouveau disponibles sur Qobuz par la BNF.« [...] Au cours de sa longue carrière, il aura joué avec Mitropoulos, Jochum, Böhm, Martinon, Kubelik, Szell, Kondrachine, Barbirolli, Haitink… Wayenberg est sans doute au disque l’interprète qui se sera mesuré aux Etudes d’exécution transcendante à l’âge le plus respectable — il les avait déjà gravées en 1986 pour Technosonic. À quatre-vingt-six ans, le musicien possède encore des moyens enviables, qui lui assurent de franchir les pires obstacles. De ce point de vue, Eroica est particulièrement réussi. [...] Une interprétation carrée, très au premier degré et une belle performance. » (Diapason, octobre 2016 / Bertrand Boissard)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 février 2019 | ART_INFINI

Hi-Res