Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 13 novembre 2015 | Alpha

Hi-Res Livret
Říkadla, ce sont des comptines, c’est également le titre de l’une des œuvres présentées par le Collegium Vocale Gent ; mais le présent album comporte bien d’autres splendeurs négligées de Janáček, pour petit ensemble vocal et/ou petit ensemble instrumental. Le Concertino pour piano et ensemble de chambre, écrit en 1925 – l’ultime grande maturité du compositeur donc –, rassemble trois cordes et trois vents autour du piano, pour une sorte de musique étonnamment discursive, presque une sorte de discussion entre les instrumentistes tour à tour tendre, animée, hargneuse, méchante même… un étonnant moment de musique de chambre. On y trouve aussi Janáček socialement engagé avec 1.X.1905, une pièce conçue pour le piano dont le compositeur avait lui-même détruit le manuscrit – mais le premier interprète en avait copié deux mouvements sur trois, de sorte qu’il nous en reste une trace ; Reinbert de Leeuw l’a adaptée pour un petit ensemble instrumental dans lequel intervient l’accordéon, une sorte de rappel que 1.X.1905 évoque la mort d’un ouvrier tué lors des manifestations en faveur d’une université tchèque à Brno (l’empire Austro-Hongrois imposait la germanophonie universitaire par la force ; l’Université ne fut fondée qu’en 1919, à la chute de la monarchie). Et bien sûr, l’on n’oubliera pas l’ouvrage majeur du CD, Říkadla, les comptines pour ensemble instrumental (on y entend même l’ocarina !) et chœur, un sommet dans l’art du compositeur. © SM/Qobuz
HI-RES10,79 €
CD8,09 €

Classique - Paru le 1 décembre 2016 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
Malgré le soutien actif de Tchaikovsky, malgré l’aide de Rachmaninov, le malheureux Vassili Kalinnikov ne connut jamais la gloire à laquelle il aurait sans doute eu droit. Ajoutez à cela qu’il mourut à l’âge de 34 ans, terrassé par la tuberculose, après une vie passée à courir le cachet – bassoniste, violoniste, timbalier, là où on voulait bien de lui… On lui doit quand même deux symphonies, ainsi que la présente Sérénade pour cordes de 1891, et dont on prendra le ton assez tchaikovskyen comme un hommage au grand maître. Suit l’Idylle pour cordes de Janáček, écrite par le tout jeune compositeur alors âgé de 24 ans – on est en 1878 –, de sorte que cela n’étonnera personne si l’on affirme qu’il est quasiment impossible, à l’écoute, de l’attribuer à Janáček. Dvořák, Suk, Smetana pourquoi pas… Et pourtant ! L’album de l’Orchestre de chambre Ferruccio Busoni s’achève avec la Sérénade pour cordes d’Elgar, écrite en 1892 – on remarquera que les trois ouvrages de l’enregistrement furent tous composés dans un mouchoir de poche temporel –, une grande réussite pour le jeune compositeur qui entrait là dans la cour des grands. Sa Sérénade mérite de figurer aux côtés de celles de Dvořák, Tchaikovsky ou Suk. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 mai 2014 | Navona

Hi-Res Livret