Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 20 janvier 2017 | Coro

Hi-Res Livret
Pour ce troisième volume consacré au maître absolu de la symphonie classique, la Haendel & Haydn Society (fondée à Boston en 1815, voici plus de deux siècles !) nous offre encore et toujours des enregistrements réalisés en public ; et comme pour les deux premières livraisons, Harry Christophers et son ensemble ont choisi l’une des symphonies Matin-Midi-Soir – ici Le Soir, les deux autres ayant déjà été enregistrées –, un Concerto pour violon joué par le Konzertmeister de l’orchestre (en l’occurrence Aisslinn Nosky), et une symphonie tardive « Parisienne », ici la 84e de 1786. Le Soir a ceci de particulier qu’elle comporte, un peu comme un concerto grosso, un ensemble de solistes dont – rareté et hardiesse de Haydn en cette année 1761 – la contrebasse solo, sollicitée à l’extrême. Non moins hardie est la 84e Symphonie, dans laquelle le compositeur offre une partie de choix aux vents, traités comme un petit orchestre soliste à part. Comme quoi la surprise chez Haydn n’est pas limitée à la symphonie du même nom ! La Haendel & Haydn Society (connue affectueusement sous le nom de H+H) joue – magnifiquement – sur instruments d’époque et selon les modes de jeu en cours du temps de Haydn. © SM/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 2 septembre 2013 | Coro

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 29 janvier 2016 | Coro

Hi-Res Livret