Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 30 juin 2017 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
Bien que Vladimir Ashkenazy soit déjà « sur le marché » pianistique depuis un bon demi-siècle, cet album consacré aux Suites françaises de Bach est bel et bien un enregistrement tout récent, réalisé en mars 2016 et avril 2017 – donc en aucun cas une resucée d’un quelconque enregistrement plus ancien, mais plutôt le fruit de la maturation de toute une vie en musique. Le pianiste s’est de plus en plus tourné vers la musique de J.-S. Bach ces douze dernières années, commençant par graver les deux livres du Clavier bien tempéré en 2005. S’appuyant essentiellement sur l’édition Peters Urtext, mais prenant en compte quelques suggestions alternatives d’autres sources, Ashkenazy fait de la clarté de la sonorité son objectif : « Faire à nouveau du Bach a été un privilège » , déclarait-il récemment. « J’ai essayé de trouver la sonorité la plus claire possible. La musique est transparente, et l’instrument de Bach était extrêmement clair, il faut donc en tenir compte dans des morceaux où il y a des lignes de basse dans le grave et une écriture plus fournie. Je mets très peu d’ornements et ne pense pas au son du clavecin en jouant – le piano est l’instrument dont nous disposons aujourd’hui. Ce que j’essaye de faire, c’est, en utilisant l’instrument de notre époque, de rendre la combinaison des voix aussi claire que possible. » De quoi sans doute mettre fin à l’incessante et stérile discussion quant à savoir s’il faut mordicus réserver Bach au clavecin ou si l’on a « droit » malgré tout de le jouer sur un clavier, qu’il soit moderne ou même ancien. © SM/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 31 mars 2017 | Universal Music Ltd.

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 3 juin 2016 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Les trois œuvres réunies sur cet album couvrent l’ensemble de la vie créatrice de Chostakovitch, chacune représentant un sommet au sein de chacune des périodes concernées. Le Premier Trio pour piano et cordes, en un seul mouvement, fut composé à Leningrad à l’automne 1923 : le compositeur affichait fièrement dix-sept ans et le titre original, « Poème », répondait à la nature indéniablement romantique de l’œuvre, même si l’on y relève cette ironie mordante qui par la suite deviendra si caractéristique de sa musique. Le Second Trio pour piano et cordes fut commencé à l’automne 1943 ; l’œuvre suit cette tradition singulièrement russe des trios élégiaques pour piano et cordes — à l’instar de l’œuvre grandiose de Tchaikovski. Comme dans la Huitième Symphonie de la même époque, c’est le Largo médian qui est ici l’épicentre émotionnel de l’œuvre, une ample et terrible passacaille. Dans la Sonate pour alto et piano, Op. 147 — son chant du cygne, écrit durant les ultimes semaines de sa vie — Chostakovitch recourt plus particulièrement à des séries de douze sons dans les mouvements extérieurs. Il exprime lui-même l’argument de son ouvrage : « Le premier mouvement est une nouvelle, le deuxième un scherzo, le troisième un Adagio à la mémoire de Beethoven — la musique est lumineuse et claire. » Les allusions à Beethoven et à d’autres compositeurs y vont de pair avec un recours intense à l’auto-citation : le Scherzo moqueur et ironique découle presque entièrement de son opéra inachevé Les Joueurs. On entend ici, autour du pianiste Vladimir Ashkenazy, l’altiste Ada Meinich, ainsi que le violoniste Zsolt-Tihamér Visontay et le violoncelliste Mats Lidström, le tout dans une vision vigoureuse et rigoureuse de ces trois chefs-d’œuvre. © SM/Qobuz
HI-RES28,99 €
CD20,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1973 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 15 octobre 2015 | Universal Music Ltd.

Hi-Res
Du haut de sa tout jeune carrière, la violoniste états-unienne Esther Yoo (*1994) s’est déjà produite en soliste avec la fine fleur des orchestres mondiaux : le Philharmonia, le BBC Philharmonic, le BBC Scottish Symphony, l’Orchestre National de Lille, le Kansai Philharmonic, le Royal Liverpool Philharmonic, le RTÉ Symphony à Dublin, le BBC Symphony Orchestra, le Hallé de Manchester, l’Orchestre de la Radio finlandaise et le Philharmonique de Helsinki, ceux de Varsovie et de Hong Kong… N’en jetez plus ! C’est Lorin Maazel qui lui avait donné sa première grande chance internationale en 2012, peu après qu’elle eût été lauréate du prestigieux Prix Sibelius à l’âge avancé de seize ans. Auparavant, ses études l’avaient mené auprès de Zakhar Bron et Augustin Dumay. Pour cet enregistrement réalisé avec le Philharmonia et un superbe Stradivarius qui lui est prêté par un admirateur anonyme, elle a choisi le plutôt rare Concerto de Glazounov, un grand moment postromantique russe que l’on aimerait entendre bien plus souvent en concert. En hommage au Concours Sibelius, Esther Yoo parachève son enregistrement avec le Concerto dudit Sibelius, dans une lecture incandescente et endiablée. © SM/Qobuz
HI-RES12,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 6 avril 2015 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
Excellent titre que celui de ce CD consacré par Vladimir Ashkenazy à l’évolution des œuvres pour piano de Scriabine, de ses tout premiers succès chopino-rachmaninoviens à ses ultimes recherches, toujours plus atonales, toujours plus ramassées, plus concentrées, plus incompréhensibles aussi – non seulement pour le public d’alors mais encore et toujours par bien des auditeurs de nos jours qui se perdent dans les infinies enharmonies et les périlleux glissements d’accords instables et énigmatiques. On s’aperçoit qu’au fur et à mesure de son évolution, Scriabine raccourcit de plus en plus son propos, comme une sorte de Webern avant l’heure – ou comme le très tardif Beethoven des Bagatelles, estimant qu’il avait tout dit en deux voire une minute(s). Et plus on avance, plus l’on sent que le compositeur s’approche de la flamme… celle à laquelle il se brûlera à l’âge de 42 ans. Et l’incandescence finale vient de l’ultime piste du CD, un court prélude de Scriabine – Julian Scriabine, le fils du compositeur, écrit à l’âge de dix ans en 1918 – un an avant sa propre disparition tragique. Extravagante réussite pour un enfant qui sut incorporer le langage de son père tout en se gardant de n’être qu’un clone. Jusqu’où Julian Scriabine serait-il allé s’il ne s’était pas assez mystérieusement noyé dans le Dniepr le 22 juin 1919… Bon, de mauvaises langues affirmeraient-elles qu’une musique si aboutie ne pouvait pas être celle d’un gamin de dix printemps, mais qu’en savons-nous. Admettons que ce prélude est bien de lui. © SM/Qobuz
HI-RES15,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
HI-RES28,99 €
CD20,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
Presque quarante ans se sont écoulés depuis la réalisation de ces enregistrements au Kingsway Hall de Londres. Cette lecture demeure l’une des meilleures disponibles à ce jour. Pour célébrer ces gravures emblématiques, Decca a repris les masters originaux, et en s'appuyant sur les toutes dernières technologies, des comparaisons approfondies ont été effectuées avec les premières gravures sur 33 tours, afin d'obtenir un transfert définitif. Pour la toute première fois, la totalité du traitement sonore a été réalisée avec une fréquence d'échantillonnage de 96 kHz 24-bit.
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES25,49 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Outre les nombreuses rééditions proposées par DECCA, sa principale maison de disques, Vladimir Ashkenazy fête ses cinquante ans de carrière devant les micros du fameux label anglais avec une nouvelle version des Trios avec piano de Rachmaninov, un de ses compositeurs fétiches. Réalisés en octobre 2012 et mars 2013, ces enregistrements recèlent la même ferveur exaltée et l'étroite connaissance que le pianiste russe a de cette musique. Avec Zsolt-Tihamer Visonlay au violon et Mats Lidström au violoncelle, Ashkenazy forme un trio d'une rare intensité qui complète magnifiquement le cycle Rachmaninov (Oeuvres pour piano, concertos, symphonies) qu'il a initié tant comme pianiste que comme chef-d'orchestre depuis de nombreuses années. FH
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
HI-RES20,00 €
CD13,00 €

Électronique ou concrète - Paru le 2 octobre 2013 | 2L

Hi-Res Livret
HI-RES20,00 €
CD13,00 €

Électronique ou concrète - Paru le 19 mai 2009 | 2L

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1976 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio