Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 11 mai 2018 | BIS

Hi-Res Livret
C’est depuis 2004 que l’excellent pianiste suisse Andreas Haefliger a commencé à concevoir des programmes de récitals qu’il nomme « Perspectives », présentant à chaque fois une ou deux sonates de Beethoven en miroir avec des œuvres d’autres compositeurs allant de Mozart à Berio. Le septième épisode de cette saga musicale a été créé avec succès, en 2016, au Festival d’Edimbourg. Salué comme « réfléchi, lucide, d’une inspiration imposante et d’une beauté époustouflante » par la critique écossaise, ce dernier programme de récital fait l’objet du présent enregistrement. Le pivot de ce nouvel album est constitué par la Sonate n° 28 en la majeur, op. 101 de Beethoven, une des premières qui ouvrent si grandes les portes d’une modernité derrière laquelle de nombreux compositeurs s’engouffreront. Dans sa démonstration, Haefliger a convoqué la Sonate op. 1 de Berg, Franz Liszt, dont il donne une lumineuse et vibrionnante version aux gazouillis déjà debussystes de La prédication aux oiseaux de St. François d'Assise, suivis par les Tableaux d’une exposition de Moussorgski à la fois respectueux du texte et d’une infinie variété de couleurs et de climats. Issu d’une famille de haute culture – son père fut un grand ténor – Andreas Haefliger poursuit une carrière discrète sans aucun tapage médiatique, construisant un répertoire allant de Bach à nos jours, notamment avec le compositeur français Karol Beffa dont il a créé en 2012 le concerto pour piano La vie antérieure avec l’Orchestre de Paris sous la direction de Paavo Järvi. On a souvent vanté à juste titre ce rare alliage de force, d’élégance et de poésie qui sont les caractéristiques de son art. Il est l’hôte régulier des plus grands orchestres et des salles les plus réputées. Sa vaste discographie inclue aussi des programmes de musique de chambre avec le Quatuor Takács et des récitals de Lieder avec Matthias Goerne. © François Hudry/Qobuz
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 20 juillet 2018 | New Focus Recordings

Hi-Res Livret
HI-RES26,99 €
CD19,49 €

Classique - Paru le 7 février 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 8 mai 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
La mode est de donner à tout prix un titre générique aux albums classiques. « Der Wanderer », c’est évidemment le titre de la Fantaisie de Schubert figurant en tête de cet enregistrement, mais c’est surtout le symbole même du romantisme allemand dans sa quête inlassable et quasi métaphysique de la paix intérieure à travers la poésie et la nature. On peut certes se demander si les sonates de Berg et de Liszt répondent vraiment à une telle dénomination. Le programme du jeune pianiste coréen Seong-Jin Cho va plus loin que ce simple titre par son souci d’unir la Wanderer-Fantaisie à Lizst, qui en réalisa un arrangement pour piano et orchestre, et à Berg, dont le langage expressif se situe dans le sillage et dans l’inquiétude schubertiennes. Pour son quatrième disque chez Deutsche Grammophon, Seong-Jin Cho confirme sa stature et étonne par sa maturité lui permettant d’exprimer la quintessence d’œuvres dont l’accès n’a jamais été immédiat. Il sait conjuguer grandeur et construction à travers une technique sans faille qui ne vient jamais se substituer à l’expression. © François Hudry/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 27 janvier 2012 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 9 novembre 2018 | Universal Music Italia srL.

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 27 janvier 2012 | ECM New Series

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 15 novembre 2019 | BMG Rights Management GmbH

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 18 novembre 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Cet album concocté par Hélène Grimaud est à l'image de la pianiste préférée du public français. Cet hommage très personnel à Vienne présente quatre chefs-d'œuvre du répertoire pour piano. L'une des sonates les plus tempétueuses de Mozart précède la Sonate d'Alban Berg, merveille de poésie fébrile, avant que le colosse que représente la Sonate de Liszt ne trouve sous les doigts d'Hélène Grimaud une sorte de suprême concentration, libérée dans les miniatures de Bartok.
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique de chambre - Paru le 14 janvier 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Couplage intellectuellement et musicalement passionnant, car ces deux œuvres essentielles de l'Ecole de Vienne reposent sur des arguments littéraires, avérés pour La Nuit transfigurée de Schönberg (poème de Richard Dehmel) et découverts depuis peu pour la Suite Lyrique de Berg (citations de la Symphonie Lyrique de Zemlinsky et de lettres écrites par le compositeur à Hanna Fuchs pour laquelle il éprouvait une vive passion). En outre Berg avait réalisé lui-même une transcription pour ensemble à cordes de trois mouvements de son œuvre initialement prévue pour le seul quatuor. Il a fallu attendre 2006 pour qu'un musicien, Theo Verbey, complète les mouvements 1,5 & 6 dans le même esprit. Jean-Guihen Queyras et l'Ensemble Resonanz en proposent le premier enregistrement intégral sur cet album magnifique. Car le temps a passé et tout ce qui semblait rugueux et difficile aux oreilles non averties d'hier s'est transformé en une musique parfaitement assimilée par plusieurs générations de musiciens. Ils jouent aujourd'hui ces deux chefs-d'œuvre avec une intensité, une expressivité et un romantisme que l'on ne percevait pas avec une telle acuité autrefois. Ici la qualité instrumentale est confondante, la prise de son exceptionnelle (elle donne à entendre le "grain" des instruments). C'est un véritable sortilège pour les sens, fait de bruissements, de mystère, de lyrisme et c'est ce même sentiment amoureux, qui a régné sans partage pendant la composition, que l'on retrouve dans ces très puissantes interprétations. FH
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 18 octobre 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Mozart : Sonate pour piano n°8 en la mineur K.310 - Berg : Sonate, Op.1 - Liszt : Sonate en si mineur, S.178 - 6 Danses populaires roumaines BB 68, Sz. 56 - Mélodie d'"Orfeo ed Euridice" / Hélène Grimaud, piano
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 2015 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
Depuis ses grands débuts à Salzbourg voici vingt ans dans le rôle de Suzanne des Noces avec Harnoncourt, le nom de la soprano allemande Dorothea Röschmann n’a jamais cessé d’apparaître au firmament de toutes les grandes scènes lyriques planétaires. Ce qui ne l’empêche pourtant pas de se consacrer très largement aussi aux répertoires plus confidentiels de la cantate, de l’oratorio et du lied. C’est ici avec Schumann qu’on peut la retrouver, avec combien de plaisir, dans deux grands cycles de 1840, à commencer par le « Liederkreis » sur des poèmes de Eichendorff, un assemblage de lieder assez sombres et souvent contemplatifs que l’on peut aisément donner séparément, le lien textuel restant assez diffus. Suit le cycle le plus compact qui soit de Schumann, L’Amour et la vie d’une femme, puisque d’un poème à l’autre l’auditeur est invité à suivre le parcours d’une femme, de la première rencontre amoureuse à la cruelle absence du compagnon disparu. En contrepoint avec ces deux cycles de Schumann, Dorothea Röschmann et sa pianiste Mitsuko Uchida ont choisi sept lieder de jeunesse de Berg, des pièces que le compositeur avait lui-même rassemblées bien plus tard, remaniées, orchestrées et re-réduites pour piano à partir de l’orchestration. Si, musicalement, les sept pièces ne présentent pas de continuité particulière si ce n’est leur langage hésitant entre tonalité, atonalité et expressionnisme, tous les textes évoquent des scènes crépusculaires. © SM/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2016 | Universal Music GmbH

Hi-Res
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Quatuors - Paru le 22 septembre 2017 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 13 mars 2020 | Aparté

Hi-Res Livret
L’Orchestre National d’Auvergne invite à un plongeon vertigineux dans le lyrisme ardent de Berg, Webern et Schreker. Dans l’effervescence de la capitale autrichienne, baignée des derniers feux du romantisme, Webern et Schreker sont à l’aube de leur carrière. Leurs œuvres déploient avec fièvre une ampleur mélodique surprenante, tandis que s’esquissent à l’horizon les premiers éclats expressionnistes. La Suite Lyrique d’Alban Berg, éclose dans le secret d’un amour extra-conjugal, se souvient de Beethoven et de Mahler tout en révélant l’étendue de la modernité sérielle. L’Orchestre National d’Auvergne, sous la sûre baguette de leur chef Roberto Forés Veses, fait éclater toute la verve expressive de ces pièces, nous transportant à Vienne la flamboyante. © Aparté
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Piano solo - Paru le 1 octobre 2015 | CAvi-music

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
[...] « Après deux disques marquants consacrés à Janacek, puis Rameau et Ligeti, pour le même éditeur, la pianiste luxembourgeoise nous propose un nouvel album intriguant, sorte de jeu d’équilibriste entre quatre compositeurs posant le socle d’un piano nouveau. [...] Un disque aussi intelligent que sensible. » (Classica, mai 2016 / Stéphane Friédérich) 
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Quatuors - Paru le 17 octobre 2014 | CAvi-music

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice - Le Choix de France Musique - 4 étoiles Classica
" Ce couplage pour le moins surprenant et totalement inédit est crânement assumé par Christian Tetzlaff et ses complices. L'album s'ouvre sur une interprétation du Quatuor Op. 13 de Mendelssohn où l'ampleur du discours et de la vision se conjugue à l'intimité du sentiment. [...] Mais l'album s'impose avant tout pour une relecture proprement géniale de la Suite Lyrique. [...] Sous leurs archets : rien que la vie, d'une énergie torrentielle, d'une fluidité invraisemblable dans cette partition parmi les plus denses et imprévisibles du répertoire pour quatuor. [...] L'implication à la fois sensuelle, romantique et tranchante du Quatuor Tetzlaff est vraiment une expérience à vivre." (Diapason, mars 2015 / Patrick Szersnovicz) " Étonnante. Décapante, même, mais fortement intéressante et jamais irrespectueuse du texte. Voilà comment nous pourrions résumer l'interprétation des Tetzlaff dans l'Opus 13 de Mendelssohn. [...] jeu instrumental trépidant, acéré, anguleux et contrasté, réservé en général aux œuvres du XXe siècle. [...] cette originalité bouleverse notre écoute et rend justice à la modernité d'écriture de l'œuvre. " (Classica, avril 2015 / Antoine Mignon)
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 18 novembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res