Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

580 albums triés par Prix : du moins cher au plus cher et filtrés par Classique, Naxos et 24 bits / 96 kHz - Stereo
HI-RES6,29 €8,99 €(30%)
CD4,19 €5,99 €(30%)

Classique - Paru le 6 mai 2016 | Naxos

Hi-Res Livret
Purcell, ce ne sont pas que sept opéras ou « semi-operas » parmi lesquels les justement célèbres Didon et Enée, King Arthur, Timon d’Athènes ou The Fairy-Queen ; ce ne sont pas que 220 pièces instrumentales, 200 songs, 24 odes, 100 « hymns » et chants sacrés, 65 anthems (où diable trouva-t-il le temps d’écrire tout ça pendant sa si courte vie ???). Car on lui connaît également une forte quarantaine de musiques de scène destinées au théâtre, rarement jouées, et dont voici le deuxième volume. Une musique d’une extravagante originalité, du plus sombre drame à la plus amusante farce, du solennel au moqueur, tout un pan hélas peu connu – les pièces de Dryden, Crowne, Southernes, Congreve n’était plus guère jouées de nos jours, et les musiques de scène sont très liées aux pièces en question – de la production de cet extraordinaire génie. L’ensemble Aradia, basé à Toronto nous invite à en découvrir toujours plus. © SM/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 8 septembre 2017 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles de Classica
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Piano solo - Paru le 6 mai 2016 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Record of the Month
Le pianiste israélien Boris Giltburg est né certes à Moscou en 1984 mais a rapidement changé d’horizon, tout en gardant sans nul doute bien des éléments de l’une des nombreuses écoles russes de piano. Avant même de remporter le Concours Reine Elisabeth millésime 2013, il avait développé une solide carrière internationale qui l’a mené à travers l’Europe, l’Amérique latine, l’Amérique du Nord, la Chine… Parmi sa discographie, on peut entendre des Sonates de Prokofiev, Grieg, Liszt et Beethoven, plusieurs des grands cycles schumanniens, et maintenant les monumentales Études-Tableaux Op. 39, le second cahier donc, celui de 1916-17 – son ultime grande œuvre encore écrite dans sa chère Russie avant le déchirant exil. Giltburg complète avec les Six Moments Musicaux, œuvre de jeunesse écrite vingt ans plus tôt, en 1896, dans un langage encore empreint de Chopin certes, mais déjà si rachmaninovien. © SM/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique concertante - Paru le 1 mai 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Les deux concertos pour piano de Mario Castelnuovo-Tedesco forment une paire contrastée. Le concerto n°1 écrit en 1927 est un bel exemple des mélodies exquises et de son orchestration transparente, et le concerto n°2 composé dix ans plus tard est une oeuvres plus sombre et dramatique, où l'on sent poindre le fascisme qui a poussé le musicien à s'exiler aux Etats-Unis en 1939. Les Quatre Danses opus 167 sont présentées en premier enregistrement mondial. Alessandro Marangoni est l'inteprète de choix de cet album très attendu.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Concertos pour violoncelle - Paru le 1 mars 2011 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Prise de son d'exception
Les Concertos de Penderecki figurent parmi les oeuvres les plus importantes du vingtième siècle dans ce genre, surtout le Second Concerto écrit pour Rostropovitch, et interprété ici par Tatjana Vassiljeva (lauréate du Grand Prix de la Ville de Paris en 2001). Le Concerto pour alto, oeuvre de la maturité, est joué par Grigori Zhislin qui a beaucoup joué et diffusé cette pièce à travers le monde. Antoni Wit, l'un des interprètes phares et historiques de Penderecki, dirige l'Orchestre de Varsovie dans cet album qui s'impose d'ores et déjà comme une référence.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 2011 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
La Messe Glagolitique de Janacek, écrite en 1926 à partir d'un texte du Neuvième siècle en langage vieux-slave, est une oeuvre énergique et explosive, emblématique du répertoire choral du vingtième siècle. La Sinfonietta trouve sa source dans la croyance de Janacek pour une Tchécoslovaquie indépendante, et requiert des forces orchestrales spectaculaires. Cet enregistrement exceptionnel conjugue les talents du chef Antoni Wit et de l'Orchestre et Choeur Philharmonique de Varsovie, qui communiquent une formidable vitalité aux deux partitions.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 6 novembre 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Après le succès de la Symphonie Fantastique de Berlioz, Leonard Slatkin et l'Orchestre National de Lyon reviennent chez Naxos ! Ils présentent cette fois le premier volume de la musique orchestrale de Ravel, avec le Boléro, l'Alborada del Gracioso, la Pavane pour une Infante Défunte, la Rapsodie Espagnole... Un évènement !
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 7 août 2015 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Symphonies - Paru le 3 février 2015 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 2 octobre 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Le chef d'orchestre Christian Benda présente le premier volume de l'intégrale des ouvertures de Rossini en 4 CD chez Naxos. On trouve dans cet album la célèbre ouverture de la Pie Voleuse ou encore celle d'Elizabeth Reine d'Angleterre remaniée pour le Barbier de Séville.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 4 septembre 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
A l'occasion de sa prise fonction en tant que nouveau directeur musical de l'Orchestre National de Lyon, Leonard Slatkin revient chez NAXOS ! Fort d'une riche discographie à la tête de l'Orchestre Symphonique de Saint-Louis (RCA, Vox, Emi), l'Orchestre Symphonique de Nashville et l'Orchestre Symphonique de Detroit (Naxos), et plusieurs orchestres anglais (Chandos), Leonard Slatkin inaugure sa collaboration avec l'Orchestre National de Lyon avec la Symphonie fantastique de Berlioz, oeuvre fondatrice de la musique orchestrale française. Dans ce premier volet d'une série d'envergure qui se poursuivra avec la musique orchestrale de Ravel, le chef américain sert à merveille ce chef d'oeuvre avec ferveur et lyrisme. Un évènement !
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 septembre 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Debussy a écrit ses deux livres de Préludes respectivement en 1910 et 1913, qui contiennent ses pièces pour piano parmi les plus visionnaires et poétiques. La version proposée ici est celle orchestré avec goût et subtilité par le compositeur slovaque Peter Breiner. Jun Märkl dirige l'Orchestre National de Lyon sur cet album que l'on retrouve également dans l'intégrale Debussy des mêmes interprètes.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 7 avril 2015 | Naxos

Hi-Res Livret
En 1957, lorsque Villa-Lobos composa sa douzième et dernière symphonie – deux ans seulement avant de s’éteindre – le monde musical occidental vivait une véritable révolution. Boulez venait de marteler sans maître, Stockhausen a déjà lancé plusieurs explorations dans la musique électronique, Schaeffer concrétisait à tour de bras, et si les grands Soviétiques poursuivaient plutôt une course canalisée, c’est que la dictature locale les tenait entre ses griffes. Quid alors de Villa-Lobos, l’iconoclaste des années vingt, le grand chambouleur devant l’Eternel ? Eh bien, âgé de soixante-dix ans, il commet subitement une symphonie digne d’un jeune homme, aux proportions quasiment haydniennes, certes dans un langage inclassablement moderne, mais sans se soucier une guigne de ce que d’autres pouvaient penser et concocter. La douzième est sans doute même la plus « légère » de toutes ses symphonies, et lui qui avait auparavant fait appel à des Iguazus philharmoniques se restreint là à un effectif primesautier. La concision de la grande sagesse : plus on en sait, moins on en dit mais ce que l’on dit prend d’autant plus d’ampleur. Dans la lecture d’Isaac Karabchevsky à la tête du fort excellent Orchestre de l’Etat de São Paulo, les textures apparaissent dans toute leur richesse et leur extrême finesse. La symphonie est encadrée par deux ouvrages, le très moderniste Uirapuru (de 1916 ! quelle modernité !) qui évoque un rare oiseau amazonien, et la cantate Mandu-çarará reprenant les grandes lignes d’une légende indigène. Mandu-çarará est le nom du dieu de la danse ; on remarquera que le texte est chanté en langue nheengatu, qui survit encore en Amazonie occidentale. © SM/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 27 juin 2008 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Variations symphoniques op.78 - Symphonie n°9 op.95 / Baltimore Symphony Orchestra - Marin Alsop, direction
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 juin 2012 | Naxos

Hi-Res Livret
L'enthousiasme de Gustav Holst pour Wagner dans sa jeunesse se retrouve dans son ouverture Whalt Whitman de 1899. Peu de temps après il composait la Symphonie en fa majeur "Costwolds" dont le mouvement lent est une élégie pour l'utopiste socialiste William Morris. L'Orchestre de l'Ulster, l'une des plus solides institutions culturelles irlandaises depuis sa fondation en 1966, est dirigé ici par Joan Falletta, nommée chef principal en mai 2011, et première femme à occuper ce poste.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Symphonies - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Hi-Res Livret
Les Symphonies n° 8, 9 et 11 de Villa-Lobos furent toutes trois créées par de grands orchestres nord-américains : Philadelphie (respectivement sous la direction du compositeur en 1950 et d’Eugene Ormandy en 1952) pour les deux premières, puis Boston dirigé par Munch en 1955 pour la dernière. Ce sont là d’intenses chefs-d’œuvre de l’ultime maturité du compositeur, un personnage alors célébré, mais dont la musique semble avoir un peu été négligée depuis sa disparition en 1959 hormis pour quelques indéboulonnables tubes tels que les Bachianas Brasileiras. Dommage que l’on ne joue pas plus bien plus fréquemment ses (très imposantes, souvent, il est vrai) symphonies au-delà des frontières brésiliennes, même si l’on ne peut que se réjouir de les entendre ici enregistrées par l’Orchestre Symphonique de l’État de Saõ Paulo, sans doute le meilleur du pays, dirigé par le non moins brésilien et brillant chef Isaac Karabtchevsky. Notez que ce ne sont pas là des rééditions mais bel et bien des enregistrements récents, réalisés en 2015 et 2016, et dont la vitalité rend pleinement justice à cette musique prométhéenne de l’infatigable Villa-Lobos qui, jusqu’à son dernier souffle, irradiait l’imagination et le génie. © SM/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Symphonies - Paru le 1 avril 2014 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - La Clef du mois RESMUSICA
Vasily Petrenko poursuit avec succès son intégrale des Symphonies de Chostakovitch à la tête de l'Orchestre Philharmonique Royal de Liverpool, le plus ancien orchestre professionnel du Royaume-Uni, dont il est le directeur artistique depuis 2006. Composée en 1969, la Symphonie no 14 est, comme toutes les dernières oeuvres du compositeur russe, marquées par l'imminence et la crainte de la mort. Ecrite pour deux solistes vocaux (soprano et basse), un orchestre à cordes et percussion, elle convoque des textes de quatre poètes (Garcia-Lorca, Apollinaire, Küchelbecker et Rilke) abordant le thème de la mort qui peuvent être chantés soit dans leur langue originale soit en russe, ce qui est le cas de cette version. Cette belle et grave symphonie est dédiée à l'ami Benjamin Britten. Vasily Petrenko montre les subtilités de Chostakovitch et pas seulement son côté démonstratif ou grinçant. Cet enregistrement confirme qu'il s'agit bien d'une des grandes intégrales contemporaines des Symphonies du géant russe. FH
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 5 novembre 2013 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
L'Orchestre National de Lyon et son directeur musical Leonard Slatkin poursuivent leur cycle Maurice Ravel chez Naxos ! Ce second volume contient les Valses Nobles et Sentimentales, la Valse, Gaspard de la Nuit dans l'orchestration de Marius Constant, et le Tombeau de Couperin. Un album remarquablement inspiré, aux couleurs vives et chatoyantes. Splendide !
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 juillet 2014 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 4 novembre 2014 | Naxos

Hi-Res Livret