Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

765 albums triés par Prix : du moins cher au plus cher et filtrés par Classique, 5 de Diapason et 24 bits / 96 kHz - Stereo
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique concertante - Paru le 2 octobre 2012 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Duos - Paru le 2 septembre 2014 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique symphonique - Paru le 7 août 2015 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Dans la série des musiques de films pour films n’ayant jamais été tournés, il convient de verser la Musique d’accompagnement pour une scène cinématographique écrite par Schönberg en 1930. Un éditeur avait approché le compositeur pour lui demander un tel ouvrage, mais connaissant sa réticence vis-à-vis du genre, ils avaient préféré ne pas l’attacher d’emblée à un film donné ; la musique pourrait donc servir, dans un idéal non spécifié, à accompagner tel ou tel film selon ce qui se faisait souvent avant l’avènement du parlant : on accompagnait avec ce dont on disposait. Un orgue ou un piano de scène le plus souvent, parfois un orchestre si possible, en utilisant des pièces du répertoire adaptées ou découpées selon les besoins du film. Il est donc pensable que Schönberg imagina sa partition au titre d’accompagnement passe-partout… à moins que ce ne fût une conception dans l’absolu, une musique d’essence visuelle sans nécessité de support visuel. L’ouvrage affiche trois atmosphères distinctes : « danger menaçant, peur, catastrophe », et l’on ne peut s’empêcher d’imaginer qu’en cette année 1930 le compositeur ait eu quelques prémonitions de ce qui sourdait en Allemagne. En début de programme, le CD propose l’orchestration réalisée par le même Schönberg en 1937 du premier quatuor avec piano de Brahms, à la demande de Klemperer. Une sonorité orchestrale bizarre, parfois carrément cinématographique (côté Hollywood mais par moments aussi côté Tex Avery !), parfois classique à la Brahms, l'autrichien Schönberg a dévoilé un monde très personnel et inclassable qui rend justice au compositeur allemand tout en affirmant haut et fort sa propre vision des timbres et des couleurs. L’interprétation de Marc Albrecht à la tête de son orchestre néerlandais est simplement grandiose ! Un disque magnifique. © SM/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 3 mai 2011 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Comme en témoignent son intégrale des Symphonies et Poèmes Symphoniques chez Deutsche Grammophon, et son Lac des Cygnes paru chez Ondine, Mikhail Pletnev est devenu depuis quelques années avec son Orchestre National de Russie, soyeux en couleurs, et d'une grande souplesse rythmique, un interprète raffiné et ardent de Tchaïkovski. D'une belle liberté poétique, ce nouvel enregistrement de la Cinquième regarde du côté de l'élégance, du sous-entendu, de l'épure.
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Concertos pour violon - Paru le 24 août 2010 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
La passionnante Arabella Steinbacher nous propose ici une plongée subtile et poétique dans l'univers des deux Concertos pour violon de Bartok. Une interprétation naturelle, enjouée et lumineuse, parfaitement soutenue par la direction de Marek Janowski et son Orchestre de la Suisse Romande.
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Classique - Paru le 25 mai 2018 | Calliope Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« [...] Il Delirio Fantastico confirme sa grande affinité vivaldienne. [...] rouspétons d'abord un coup pour la substitution (une fois de plus) de la flûte traversière par la flûte à bec… Vivaldi faisait une grande différence entre ces deux instruments (seuls les RV 94 et 108 respectent ici l’orchestration originale). Mais Virginie Botty, si précise, créative, espiègle et envoûtante, calme d’entrée toute rogne. Si l’on omet un RV 96 un peu mou et moyennement inspiré, et quelques hésitations dans la célèbre Notte, Il Delirio Fantastico aime et comprend cette musique comme peu. [...] » (Diapason, septembre 2018 / Olivier Fourés)
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique concertante - Paru le 1 mai 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Les deux concertos pour piano de Mario Castelnuovo-Tedesco forment une paire contrastée. Le concerto n°1 écrit en 1927 est un bel exemple des mélodies exquises et de son orchestration transparente, et le concerto n°2 composé dix ans plus tard est une oeuvres plus sombre et dramatique, où l'on sent poindre le fascisme qui a poussé le musicien à s'exiler aux Etats-Unis en 1939. Les Quatre Danses opus 167 sont présentées en premier enregistrement mondial. Alessandro Marangoni est l'inteprète de choix de cet album très attendu.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Concertos pour violoncelle - Paru le 1 mars 2011 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Prise de son d'exception
Les Concertos de Penderecki figurent parmi les oeuvres les plus importantes du vingtième siècle dans ce genre, surtout le Second Concerto écrit pour Rostropovitch, et interprété ici par Tatjana Vassiljeva (lauréate du Grand Prix de la Ville de Paris en 2001). Le Concerto pour alto, oeuvre de la maturité, est joué par Grigori Zhislin qui a beaucoup joué et diffusé cette pièce à travers le monde. Antoni Wit, l'un des interprètes phares et historiques de Penderecki, dirige l'Orchestre de Varsovie dans cet album qui s'impose d'ores et déjà comme une référence.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 2011 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
La Messe Glagolitique de Janacek, écrite en 1926 à partir d'un texte du Neuvième siècle en langage vieux-slave, est une oeuvre énergique et explosive, emblématique du répertoire choral du vingtième siècle. La Sinfonietta trouve sa source dans la croyance de Janacek pour une Tchécoslovaquie indépendante, et requiert des forces orchestrales spectaculaires. Cet enregistrement exceptionnel conjugue les talents du chef Antoni Wit et de l'Orchestre et Choeur Philharmonique de Varsovie, qui communiquent une formidable vitalité aux deux partitions.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 6 novembre 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Après le succès de la Symphonie Fantastique de Berlioz, Leonard Slatkin et l'Orchestre National de Lyon reviennent chez Naxos ! Ils présentent cette fois le premier volume de la musique orchestrale de Ravel, avec le Boléro, l'Alborada del Gracioso, la Pavane pour une Infante Défunte, la Rapsodie Espagnole... Un évènement !
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Symphonies - Paru le 3 février 2015 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 5 novembre 2013 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
L'Orchestre National de Lyon et son directeur musical Leonard Slatkin poursuivent leur cycle Maurice Ravel chez Naxos ! Ce second volume contient les Valses Nobles et Sentimentales, la Valse, Gaspard de la Nuit dans l'orchestration de Marius Constant, et le Tombeau de Couperin. Un album remarquablement inspiré, aux couleurs vives et chatoyantes. Splendide !
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 29 avril 2013 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - La Clef du mois RESMUSICA
Après avoir reçu de nombreuses récompenses dont deux Diapason d'Or (Vol. 4 et 5), Vasily Petrenko et le Royal Liverpool Philharmonic poursuivent leur intégrale des symhonies de Chostakovitch, chez Naxos ! Ce volume 8 contient la Symphonie n° 7 "Leningrad" opus 60, écrite en partie lors de l'invasion de l'Union Soviétique par les Nazis en 1941. L'écriture ayant été interrompue pour cause de départ forcé de Chostakovitch vers l'Est, l'oeuvre fut achevée en décembre de la même année. L'oeuvre est dédiée au combat contre le fascisme, pour la victoire de sa ville natale, Leningrad.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 3 avril 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - La Clef du mois RESMUSICA
Naxos va se partager avec Chandos l'enregistrement de l'intégrale des symphonies de Weinberg, l'un des plus grands compositeurs de la seconde moitié du vingtième siècle. Le label présente son premier volume, avec la Symphonie n°6 pour grand orchestre et choeur d'enfants, une oeuvre à la fois burlesque et cataclysmique. Vladimir Lande et l'Orchestre d'Etat de St Petersbourg vont enregistrer également les Symphonies 2, 11, 12, 15, 17, 18 et 19, et Antoni Wit se chargera des Symphonies 8 et 9 avec l'Orchestre de Varsovie.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 31 mars 2009 | Naxos

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
Symphonie n°11 en sol mineur "1905" op.103 / Royal Liverpool Philharmonic Orchestra - Vasily Petrenko, direction
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 6 novembre 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - La Clef du mois RESMUSICA
Vladimir Lande et l'Orchestre d'Etat de St-Petersbourg poursuivent leur cycle Mieczyslaw Weinberg chez Naxos, en parellèle de la série d'Antoni Wit chez Chandos. Ils présentent la Symphonie n°19 opus 142, qui célèbre la fin de la Grande Guerre Patriotique le 19 Mai 1945, et le poème symphonique The Banners of Peace qui engrange des chansons traditionnelles et révolutionnaires contre le propagande grandiloquente.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2014 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Duos - Paru le 22 septembre 2017 | Calliope

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 Sterne Fono Forum Klassik
« Rarement réunies, les sonates pour violon et piano de Richard Strauss et de Guillaume Lekeu sont à peu près contemporaines (1888 et 1892) et écrites par des compositeurs à l’orée de la vingtaine. Strauss deviendrait l’un des plus grands maîtres de son temps – et renierait ses œuvres de jeunesse, dont cette sonate – tandis que Lekeu, emporté par une fièvre typhoïde une dizaine de mois plus tard, doit à cette seule page d’être passé à la postérité. Rachel Kolly D’Alba, violoniste suisse dont nous avons souvent apprécié le tempérament, confirme l’authenticité de son talent et signe l’un de ses meilleurs disques. [...] Deux courtes transcriptions de mélodies, signées par les artistes eux-mêmes, complètent un disque de tout premier ordre.» (Diapason, novembre 2017 / Jean-Michel  Molkhou)
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 12 mai 2017 | L'Encelade

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Au travers du programme de ce premier album, le claveciniste Yoann Moulin (un disciple d’Olivier Beaumont, de Kenneth Weiss, de Pierre Hantaï, de Skip Sempé et de Blandine Verlet, autrement dit un éventail de connaissances et d’expériences d’une extraordinaire ampleur) nous propose de découvrir la richesse et la diversité des langages qu’a expérimentés Frescobaldi tout au long de son œuvre. Il a choisi deux instruments assez différents, adaptés aux diverses pièces : un clavecin d’inspiration italienne de Philippe Humeau de 2012, et un virginal de Jean-François Brun, copie directe d’un instrument anonyme italien de 1626. Au sujet du clavecin Humeau, le facteur lui-même précise que ce n’est en aucun cas une simple copie, mais bien un travail moderne, une sorte d’extrapolation pure, certes d’après certains canons typiquement transalpins mais avant tout sortis de son imagination – nourrie de quelque quarante ans d’expérience, quand même ! Dans cette extravagante musique, moments lents et graves alternent avec des danses gaillardes et enjouées, tandis que le compositeur développe un langage toujours plus chromatique, plus dissonant, d’une puissance évocatrice qui tient constamment l’auditeur en haleine, tout en le perdant dans des méandres harmoniques qui durent faire sursauter bien des contemporains romains, toscans et florentins. L’interprétation de Yoann Moulin rend amplement justice à ce foisonnement. © SM/Qobuz
HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Classique - Paru le 7 janvier 2016 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
C’est bien le lointain, l’éloignement, la nostalgie – et un peu la peur, aussi ? – que nous fait ressentir ici David Kadouch dans son intrigant choix de programme pour ce nouvel enregistrement. Bach d’abord, mais pas le Bach habituel, celui des certitudes harmoniques, rythmiques et thématiques ; pour une fois, le Cantor se laisse aller à sa propre errance avec le Caprice sur le départ de son frère bien-aimé, écrit vers 1704 après le départ de son frère aîné. C’est là la seule véritable musique à programme de Bach : « pressions affectueuses de ses amis pour le dissuader d’entreprendre son voyage », « présentation des différentes mésaventures qui peuvent lui arriver à l'étranger », « Lamento général de ses amis », « De partout viennent ses amis – qui voient bien que le sort en est jeté – pour lui dire adieu »), « Air du postillon », « Fugue imitant le cor du postillon ». Schumann ensuite, celui des inquiétantes Scènes de la forêt, où les fleurs et les oiseaux n’ont rien de la gentille bluette pastorale. Suit Dans les brumes de Janáček, quatre sombre pièces de la grande maturité, 1912 : on est encore dans l’errance. Errances enfin et toujours avec la suite En plein air de Bartók, dont la pièce la plus troublante est naturellement « Musiques nocturnes » et son cortège d’accords et de cellules mélodiques parcellaires, inachevées… Kadouch a construit là un programme tout à la fois éclectique et d’une remarquable cohérence. © SM/Qobuz