Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES5,99 €
CD3,99 €

Classique - Paru le 7 décembre 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES6,29 €10,49 €(40%)
CD4,19 €6,99 €(40%)

Musique de chambre - Paru le 23 novembre 2018 | Indésens

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
Vers le crépuscule de sa vie, Brahms avait quasiment cessé de composer : entre 1887 et 1891, ce seraient quelques Lieder, quelques pièces pour piano, quelques chœurs. Puis, en 1891, il rencontre le clarinettiste Richard Mühlefeld qui lui donne une nouvelle inspiration, puisqu’en quelques deux ou trois ans, il écrira le Trio avec clarinette, le Quintette avec clarinette et les deux Sonates pour clarinette et piano, ses quatre ultimes œuvres de musique de chambre. Entre élégance et sublime retenue, richesse distillée note après note, pas une de trop, ce sont là le summum de l’art romantique tardif du vieux lion. Considérons bien sûr que 1894, l’année des deux Sonates, est également celui du Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy qui ouvre, six ans avant la date, le XXe siècle, tandis que Brahms, six ans d’avance aussi, referme son propre XIXe siècle. Le clarinettiste Pascal Moraguès se saisit du Trio et des deux Sonates, au piano – on ne peut pas parler de simple accompagnement dans une musique si égalitaire entre les protagonistes – Frank Braley, au violoncelle Christian Poltéra pour le Trio. Trois musiciens d’exception qui savent si merveilleusement se mettre au service de la musique… © SM/Qobuz
HI-RES1,49 €
CD1,19 €

Classique - Paru le 16 novembre 2018 | Aevea Classics

Hi-Res
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 12 novembre 2018 | Jazzheads

Hi-Res
HI-RES1,49 €
CD1,19 €

Classique - Paru le 19 octobre 2018 | Aevea Classics

Hi-Res
HI-RES6,99 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 5 octobre 2018 | Alia Vox

Hi-Res Livret
Réédité et remastérisé avec soin à l’occasion des concerts que Jordi Savall propose au Château de Versailles et dans divers endroits prestigieux en automne 2018, cet enregistrement des Nations de François Couperin reste une référence. Il a été réalisé au Château de Fléville, près de Nancy, en 1983 par le célèbre gambiste dirigeant un ensemble qui réunissait la fine fleur des musiciens baroques de l’époque : Monica Huggett et Chiara Banchini, aux violons, Ton Koopman au clavecin, Hopkinson Smith au théorbe, Stephen Preston à la flûte, Michel Henry et Ku Ebbinge aux hautbois et Claude Wassmer au basson. C’est en 1726 que François Couperin publie Les Nations, véritable manifeste décrivant les styles musicaux européens de quatre grandes nations : la France, l’Espagne, l’Italie et l’Empire britannique. Constituées de quatre « Ordres », Les Nations évoquent, en les unissant toutefois sous le drapeau et le goût de la nation française, ces différentes musiques à travers des titres évocateurs : La Françoise, L’Espagnole, L’Impériale et La Piémontoise. Chaque recueil est divisé en deux parties avec une « Sonade », proche d’une sonate en trio à l’italienne, puis d’une suite de danses plus française. © François Hudry/Qobuz
HI-RES6,29 €10,49 €(40%)
CD4,19 €6,99 €(40%)

Duos - Paru le 28 septembre 2018 | Indésens

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
« [...] D'une formidable présence, la violoniste russe Tatiana Samouil, qui enseigne aujourd’hui à la Chapelle musicale Reine Elisabeth de Belgique, a collectionné les prix et constitué, assez discrètement, une belle discographie. Elle se sent parfaitement à l’aise dans le répertoire français, sous toutes ses formes. [...] dans la Sonate en sol de Ravel, elle parvient à conjuguer un lyrisme prenant et une précision mécanique parfaite [...] la Sonate de Fauré est d’autant plus réussie que sa lecture est sobre. Le duo fonctionne parfaitement, dans l’équilibre des volumes et le dialogue permanent. [...] » (Classica, février 2019 / Jacques Bonnaure)
HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Classique - Paru le 21 septembre 2018 | naïve classique

Hi-Res
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Classique - Paru le 21 septembre 2018 | EnT-T

Hi-Res
HI-RES2,40 €11,99 €(80%)
CD1,60 €7,99 €(80%)

Classique - Paru le 14 septembre 2018 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
En septembre 2017, Vestard Shimkus donnait lors des « Brussels Chopin Days », saison annuelle de concerts entièrement dédiée à la musique du compositeur polonais, un récital où se dévoilait son art imparable et si personnel de la construction, allié à une puissance narrative aussi rare qu’envoûtante : Shimkus confirme ainsi sa place au zénith parmi les pianistes les plus marquants de la nouvelle génération. © Artalinna
HI-RES3,00 €14,99 €(80%)
CD2,00 €9,99 €(80%)

Classique - Paru le 31 août 2018 | HORTUS

Hi-Res Livret
HI-RES7,50 €14,99 €(50%)
CD5,00 €9,99 €(50%)

Classique - Paru le 24 août 2018 | Arcana

Hi-Res Livret
Hélas, la majorité des œuvres de Bach pour flûte traversière et clavier (que ce soit clavecin obligé ou continuo) nous sont parvenues tronquées, dans des manuscrits bourrés d’erreurs – sans doute le résultat d’une transposition hâtive à partir d’un ouvrage plus ancien, désormais perdu –, sans parler d’attributions douteuses, de sorte que les flûtistes n’ont d’autre choix que de prendre ce qu’il y a et d’en faire le meilleur usage possible. C’est précisément ce qu’a fait Laura Pontecorvo, habilement épaulée par Rinaldo Alessandrini au clavecin : les œuvres tronquées ont été complétées, les erreurs corrigées, les transpositions rétablies à l’original, de sorte que l’on se trouve là devant quelques œuvres quasiment « nouvelles », et pourtant de Bach ! Le point commun de toutes ces œuvres est quand même que la partie de clavecin n’est pas une simple basse continue – qui exigerait du claveciniste qu’il improvise l’accompagnement, ou du moins se l’écrive à son usage personnel – mais une partie concertante, écrite par Bach lui-même. Ce qui, au passage, nous donne une excellente idée de ce qu’il conviendrait de faire lorsque l’on réalise soi-même une basse continue : des imitations en-veux-tu-en-voilà, une grande transparence harmonique, une élégance de tous les instants. Les parties manquantes de la Sonate BWV 1032 – l’autographe est malheureusement incomplet – ont été fort habilement reconstruites par Alessandrini, dans un parfait respect du propos du Cantor. © SM/Qobuz
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 6 avril 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 6 avril 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 6 avril 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 30 mars 2018 | Sony Classical

Hi-Res