Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1 album trié par Date : du moins récent au plus récent et filtré par Classique, 5 de Diapason, François Ménissier et 24 bits / 44.1 kHz - Stereo
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2004 | HORTUS

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc du Monde de la Musique
« [...] C’est un double défi que relève l’organiste Louis Thiry, en choisissant d’interpréter des transcriptions de polyphonies – pièces chantées à plusieurs voix – des XIVe, XVe et XVIe siècles sur un orgue du XVIIIe siècle. [...] Toutes ces pièces ont été rassemblées comme un bouquet au bord du chemin au hasard des rencontres et des affinités". Louis Thiry semble ne rencontrer aucune difficulté dans l’exécution d’un répertoire jugé inhabituel. L’organiste rend la poésie de ces polyphonies grâce aux registres clairs et savoureux de l’orgue de la chapelle de l’Hôpital universitaire "Charles-Nicolle" de Rouen, dont Louis Thiry est titulaire. La netteté d’attaque et la variété des timbres de cet instrument, conçu par Lefebvre en 1732, permettent une mise en valeur convaincante de ces polyphonies. La plupart étant écrites à trois voix, elles furent réalisées par le jeu en trio si spécifique à l’orgue, qui permet ainsi de différencier chaque partie. Dans le cas des quelques pièces à quatre voix, Louis Thiry fait appel à une troisième main, prêtée par François Ménissier. Bravo à Louis Thiry pour ce programme insolite et enrichissant interprété avec goût et maîtrise. Une réalisation aussi soignée qu’instructive.» (France catholique, mars 2005)