Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

857 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Classique et Depuis 3 mois
16,49 €
10,99 €

Mélodies (France) - Paru le 24 mai 2019 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
C’est à une promenade émerveillée au cœur de la mélodie française romantique que nous convie Sandrine Piau avec les musiciens du Concert de la Loge jouant sur des instruments d’époque. Connue au début de sa carrière comme interprète privilégiée du chant baroque, Sandrine Piau avoue avoir été nourrie dès sa jeunesse par la musique française des XIXe et XXe siècles, à l’époque où elle rêvait de devenir harpiste. C’est donc un retour aux sources qui lui est offert ici par le Palazzetto Bru Zane, co-producteur de cet album avec le label Alpha Classics. La plupart des titres de ce disque sont de réelles découvertes, comme ces miniatures exquises de Massenet, Pierné, Dubois, Godard ou Guilmant. Quelle heureuse idée d’avoir glissé également entre ces mélodies ce véritable petit bijou qu’est Aux étoiles, le bref nocturne instrumental qu’Henri Duparc écrivit en 1910. Presque aveugle, le compositeur en avait dicté l’orchestration au tout jeune Ernest Ansermet qui l’avait créé peu après à la tête de l’Orchestre du Kursaal de Montreux. Sortant de l’habituel accompagnement au piano, ces mélodies prennent ici une grâce toute particulière dans leur parure orchestrale, sous la direction aérienne et diaphane de Julien Chauvin. © François Hudry/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 20 mai 2019 | Ziga Stanic

Hi-Res

Musique concertante - Paru le 20 mai 2019 | Signum Records

Téléchargement indisponible
1,49 €
0,99 €

Classique - Paru le 19 mai 2019 | LAWO Digital

Hi-Res
5,39 €
4,04 €

Classique - Paru le 10 mai 2019 | iMD-Ecole Sauvage NALi

Hi-Res
13,49 €
8,99 €

Classique - Paru le 18 mai 2019 | ZKP RTVSLO

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 17 mai 2019 | Glossa

Hi-Res Livret
Au cours de sa carrière prestigieuse, Fabio Biondi a développé une empathie remarquable pour la musique italienne à travers les siècles et, en particulier, la sonate pour violon du premier Baroque dont le répertoire allait être projeté dans l’avenir d’une façon spectaculaire par Arcangelo Corelli et son légendaire Opus 5. Inspirée par cette empathie, l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia de Rome a prêté l’un des joyaux de sa collection d’instruments – le précieux Toscano construit en 1690 par Antonio Stradivari – à Biondi pour ce nouvel album du label Glossa. L’un des charmes, irrésistibles, de Biondi consiste en l’art de concevoir des programmes passionnants, au concert comme au disque ; ainsi, ce nouvel album dédié au violon du XVIIIe naissant illustre le rayonnement universel de Corelli surnommé « Arcangelo Bolognese », l’Archange de Bologne, et son influence sur ses collègues compositeurs de Dresde, Venise, Padoue, Londres ou Amsterdam. Soutenu par le continuo de son Europa Galante (Antonio Fantinuoli, violoncelle, Giangiacomo Pinardi, théorbe et Paola Poncet, clavecin), Biondi interprète des sonates de Vivaldi, Corelli, Geminiani, Tartini et Locatelli, ainsi qu’une Ciaccona de Veracini. Enregistré à Rome sur un instrument conçu pour la cour florentine de Ferdinand de Médicis (et qui a survécu miraculeusement à mille et une vicissitudes avant d’aboutir à Rome !), Fabio Biondi nous restitue avec délice le parfum enivrant de cette musique italienne du XVIIIe siècle. © Glossa
13,49 €
8,99 €

Musique concertante - Paru le 17 mai 2019 | Evidence

Hi-Res Livret
Dans son premier enregistrement salué par la critique, Jean-Paul Gasparian avait démontré que sa technique lui permettait de se mesurer aux géants de la musique russe et que son jeu robuste était capable de sensibilité. Son deuxième opus, consacré cette fois à Chopin, vient confirmer ces qualités. Il faut dire que les quatre Ballades représentent un sacré morceau de bravoure où Jean-Paul Gasparian brille particulièrement. Et si le pianiste français fait preuve de rigueur, il s’abandonne aussi volontiers au lyrisme et à la beauté de ces pages, des Nocturnes aux Valses en passant par les Polonaises. La ligne, toujours élégamment mise en valeur, et la plénitude de l’expression font de cet album un jalon dans la discographie du jeune pianiste et plus généralement dans celle de Chopin. © Evidence
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Ramée

Hi-Res Livret
Aucun compositeur du XVIIIe siècle n’était aussi doué pour autant de styles musicaux que Georg Philipp Telemann. Sa polyvalence et son inventivité ont permis à son style de rester à l’avant-garde sa vie durant. Il était très respecté de ses contemporains, mais le fut aussi de la génération suivante : sa renommée était immense. Le Collegium, pour leur premier projet phonographique, illustre donc le côté profondément caméléon de Telemann et l’étendue de sa palette musicale. Certaines des pièces sembleront sans doute familières aux auditeurs ; d’autres, comme le "trio italien" pour violon, violoncelle obligé et basse continue ou le trio pastoral pour deux violons en scordatura et basse continue, seront certainement de délicieuses surprises. En écoutant cette musique et en se plongeant dans l’univers caméléonique du compositeur, on se demande : est-ce là vraiment la musique d’un seul compositeur ? © Ramée
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Après un premier album consacré à de rares musiques de scène composées par Gabriel Fauré, voilà qu’Ivor Bolton et son Orchestre Symphonique de Bâle poursuivent l’exploration de la musique de Fauré qui n’aura désormais plus guère de secrets pour eux. On retrouve dans cet enregistrement la luminosité de l’orchestre helvétique dans quelques pages concertantes du compositeur français, sa Berceuse et la Romance pour violon et orchestre, la célèbre Elégie pour violoncelle et la Ballade pour piano et orchestre. Respectivement premier violon et premier violoncelle solos de l’orchestre bâlois, Axel Schacher et Antoine Lederlin sont également membres du Quatuor Belcea. Quant au pianiste suisse Oliver Schnyder, il poursuit une carrière internationale en tant que soliste et chambriste, en particulier avec le Oliver Schnyder Trio qu’il a fondé en 2012 à Zurich. Le reste de l’album est consacré à la limpide suite d’orchestre Masques et bergamasques et à la célèbre Pavane Op. 50 dans sa version purement instrumentale. La véritable découverte de cet enregistrement est l’extrait d’une Symphonie en fa majeur que Fauré n’a pas désiré faire figurer dans son catalogue. Longtemps connu dans une transcription pour piano à quatre mains, cet « allegro » a été enregistré grâce à la nouvelle édition des œuvres de Fauré par l’éditeur allemand Bärenreiter, comme d’ailleurs l’ensemble du disque, réalisé d’après les dernières recherches musicologiques. © François Hudry/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Arcana

Hi-Res Livret
Scarlatti et la mandoline : ce programme propose un rapprochement captivant et inattendu entre l’un des plus importants compositeurs du baroque et un instrument originaire de Naples qui a connu un véritable âge d’or à Paris et dans les capitales européennes au XVIIIe siècle. Le protagoniste de cet enregistrement est l’ensemble Pizzicar Galante, fondé à Paris en 2012 par la mandoliniste Anna Schivazappa et le claveciniste Fabio Antonio Falcone. Spécialistes du répertoire italien pour mandoline et basse continue, les musiciens dévoilent une autre facette de ces perles du baroque italien, en s’appuyant sur une mystérieuse source manuscrite d’origine française qui porte l’indication « Sonatina per mandolino e cimbalo » au début de l’une des sonates de Scarlatti. Une musique pleine de contrastes, riche en passages virtuoses, en surprises, en effets, mais aussi pleine de tendresse, d’humour et d’une certaine mélancolie propre au compositeur napolitain. Une version fraîche et inédite qui, alternant le timbre de plusieurs instruments différents, permet de goûter le son charmant et cristallin d’une mandoline napolitaine du XVIIIe siècle : une rareté absolue qui rend cet enregistrement encore plus unique. © Arcana
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
La violoniste américaine n’en finit pas de faire bouger les lignes très souvent immuables de la musique classique. Virtuose accomplie, chambriste de talent, Hilary Hahn joue tout le répertoire de violon de Bach à nos jours en passant par la période classique et romantique, mais elle aime par-dessus tout susciter des œuvres nouvelles et a déjà passé commande d’une série de petites pièces à vingt-sept compositeurs. Elle a franchi un pas supplémentaire en demandant au compositeur espagnol Antón García Abril de composer une suite de 6 Partitas pour violon seul qui pourraient faire écho aux Six Sonates et Partitas de J. S. Bach. Très confiante envers le travail de García Abril, la violoniste eut la surprise d’une musique dépassant toutes ses espérances, tant elle trouve ce nouveau corpus « inspirant » avec des phrases qui respirent avec elle et des notes qui lui tombent naturellement sous les doigts. « Son écriture pour violon est convaincante » ajoute Hilary Hahn, « fluide, intelligente et d’une grande richesse expressive ». L’écriture polyphonique du compositeur espagnol né en 1933 fait merveille dans ces pièces sans accompagnement. Tournant résolument le dos à l’avant-garde sérielle née dans les années d’après-guerre, la musique de García Abril est tonale et ne dédaigne pas la mélodie, et le compositeur y ajoute des rythmes de son cru. Malgré leur titre générique, les 6 Partitas ne sont pas des suites de danses mais plutôt une succession de six états âme dont chacun peut se suffire à lui-même : « Heart », « Immensity », « Love », « Art », « Reflective » et « You » (Hilary Hahn elle-même). De quoi alimenter le répertoire et l’imagination des violonistes du monde entier qui jouent tous, et sans aucune surprise, leur « Bach » comme bis de chaque concert… © François Hudry/Qobuz
17,99 €
11,99 €

Opéra - Paru le 17 mai 2019 | PentaTone

Hi-Res Livret
17,49 €
12,49 €

Musique de chambre - Paru le 17 mai 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
En associant ces cinq chansons yiddish contemporaines de Leonid Desyatnikov, sorte de miroir de la vie du peuple juif de Varsovie sous la République de Weimar, et les merveilleuses œuvres de Schulhoff et Korngold issues de cette période si tourmentée de l’Entre-deux-guerres, cet album révèle l’étroite connexion du langage musical au sein des deux cultures juive et occidentale. Avec la complicité de la soprano Hila Baggio, le Jerusalem Quartet nous entraîne dans leur cabaret, dévoilant une gamme stylistique et émotionnelle des plus rares. © harmonia mundi
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 17 mai 2019 | Music and Arts Programs of America

Hi-Res Livret
15,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Mirare

Hi-Res Livret
C’est en 1774 que Joseph Haydn fait graver son premier opus pour clavier seul et que Mozart aborde à son tour ce genre musical. Les cinq sonates présentées ici datent toutes des années 1773-1783, décennie qui va voir très vite le pianoforte devenir le medium favori d’un nouveau style d’écriture pour le clavier, au détriment du clavecin. Restait à trouver l’instrument pour parler cette langue nouvelle : le pianoforte allemand de la fin du XVIIIe enregistré par Jérôme Hantaï nous fait entendre une voix unique, expressive et chantante. © Mirare
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | haenssler CLASSIC

Hi-Res Livret
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Mercury (Universal France)

Hi-Res