Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Mélodies & Lieder - Paru le 25 mars 2008 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 10 de Classica-Répertoire - Gramophone Editor's Choice - Diamant d'Opéra - Hi-Res Audio
Lieder / Matthias Goerne, baryton - Elisabeth Leonskaja, piano
CD19,99 €

Musique symphonique - Paru le 11 mars 2011 | harmonia mundi

Livrets Distinctions Gramophone Editor's Choice
Freiburger Barockorchester - Petra Müllejans & Gottfried von der Goltz, direction
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Musique de chambre - Paru le 29 mars 2011 | harmonia mundi

Hi-Res Livrets Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Concertos pour clavier, Wq. 43 / Andreas Staier, clavecin
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 2 août 2011 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 6 novembre 2012 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
Bernarda Fink (mezzo-soprano) - Anthony Spiri (piano)
HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Mélodies & Lieder - Paru le 25 février 2013 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Le Choix de France Musique - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique concertante - Paru le 25 mars 2013 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica - Hi-Res Audio
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 21 mai 2013 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica - Hi-Res Audio
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Extraits d'opéra - Paru le 4 novembre 2013 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica - Hi-Res Audio
Vers 1760, sous l'impulsion de Gluck et de Traetta, l'opéra s'émancipe de ses vieux codes et de ses carcans qui rendaient les chanteurs prisonniers de leur corps, en les condamnant au rôle de statue chantante. La "vérité, commence à envahir les scènes européennes et les chanteurs deviennent acteurs ; ils se mettent à bouger, à se dénuder (prudemment) et même, ô scandale, à courir. Cet album se veut le témoin de cette révolution avec des interprétations très vivantes des principaux acteurs de cette évolution, Gluck, Traetta, Hasse, Jean-Chrétien Bach et le jeune Mozart. Le programme de ce disque est donc tout à fait passionnant par son contenu historique et, surtout, grâce à la variété expressive de Bejun Mehta qui sait multiplier les couleurs de sa voix et incarner pleinement ses personnages. En ancien chanteur qu'il fut, René Jacobs est un partenaire idéal qui n'a pas son pareil pour faire vibrer les timbres sensuels et corsés de l'Akademie für Alte Musik de Berlin. Une très grande réussite émergeant au milieu de la mode de tant de disques assez insipides consacrés au répertoire des castrats. FH
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique vocale sacrée - Paru le 10 février 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
Selon Gilles Cantagrel (qui vient de publier une remarquable biographie consacrée à CPE Bach aux Editions Papillon), il n'est pas impossible que Carl Philipp Emanuel Bach se soit présenté à Leipzig pour remplacer son père avec ce Magnificat en ré majeur. Ce qui expliquerait sa proximité avec le célèbre Magnificat paternel. En poussant la comparaison un peu plus loin, on reste étonné du presque décalque du Fecit potentiam ou du Deposuit entre le père et le fils. Exemple unique, car Carl Philipp Emanuel a très vite possédé son style propre tout en vénérant la musique de son père. Le calcul n'était pas bon, car c'est justement cette proximité qui l'a probablement empêché d'avoir le poste. Il reste que la découverte est passionnante grâce à une interprétation très vivante, pleine de rythme et de couleur. Les 300 ans de sa naissance permettent d'évaluer enfin à sa juste valeur un des grands compositeurs de l'histoire de la musique. FH
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique vocale sacrée - Paru le 10 février 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
" L'Américain Craig Hella Johnson tente un beau défi : "The Sacred Spirit of Russia" déroule une liturgie de Noël telle qu'elle pourrait résonner dans une cathédrale orthodoxe russe. [...] Le chœur texan n'est pas dépourvu de basses profondes. Bien construit, le programme dépasse l'horizon connu de la "nouvelle école russe" (Kastalski, Gretchaninov, Rachmaninov) avec Sviridov, Martynov (jolies Béatitudes tournoyant dans l'aigu), Ilyashenko. " (Diapason, déc. 2014 / Benoît Fauchet)
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Quatuors - Paru le 10 mars 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret + Vidéo Distinctions Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
C’est pour les dévotions du Vendredi saint à Cadiz que Haydn écrivit ses Sept Dernières Paroles du Christ, en 1786/1787. La tâche de composer un “oratorio” purement instrumental comprenant sept mouvements lents et contemplatifs n’est pas des plus aisées ; mais le résultat est une œuvre sublime, d’une grande noblesse, dont les transcriptions de Haydn pour diverses formations, dont le quatuor à cordes, jouissent depuis d’une popularité jamais démentie. Un véritable “oratorio” instrumental, joué ici par un Cuarteto Casals en état de grâce et dont l'interprétation est d'une gravité à la fois élégante et spirituelle. SH
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique vocale profane - Paru le 7 avril 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
Dès ses débuts, l’ensemble Anonymous 4 a frappé les esprits par la force et la beauté absolues de son chant. Sur sa terre natale nord-américaine, ses albums ont tiré le chant et la polyphonie de l’ombre et les ont propulsés en tête du Billboard, peu habitué à ce type de répertoire. Conquérant la popularité sans faire de compromis, les chanteuses ont exploré des siècles de musique, du Xe avec A Mass for the End of Time au XXIe dans Darkness into Light avec des œuvres de John Tavener, en passant par le répertoire sacré américain de tradition populaire dans American Angels. On a pu les entendre sur les scènes du monde entier et dans le cadre de nombreux festivals comme Tanglewood, Wolftrap, BBC Proms, Edimbourg, etc. Avec cet enregistrement, Anonymous 4 puise à nouveau dans le Codex de Montpellier pour offrir un programme de motets et chansons du XIIIe siècle français sur deux thèmes majeurs : l'amour et le désir pour la terrestre/terrienne Marion et la céleste/virginale Marie.
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 25 août 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Les dissonances du quatuor du même nom (en ut majeur) sont tendues à l'extrême, comme un arc sur le point de se rompre. C'est Gesualdo revu par Mozart. On pourra toujours discuter de ce traitement hyper-expressif, car le reste du disque est à l'avenant, mais la conception et les sonorités radicales du Cuarteto Casals ne laissent certes pas indifférent, même si Mozart n'a pas besoin de ce traitement de choc pour nous émouvoir.FH
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 4 août 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica
Et de quel prince s’agit-il, je vous prie, dont Etienne Moulinié (1599 – 1676) orne la chapelle de ses meslanges ? Tout bonnement le frère unique de Louis XIII (puis oncle de Louis XIV à la mort de monsieur XIII), Gaston de France (1908 – 1660), duc d’Orléans, un grand protecteur des arts. Pendant plusieurs décennies, Etienne Moulinié fut attaché au duc, avec le titre de « Chef de la Musique de Son Altesse royale » ; c’est vers 1658 qu’il compose le présent « Meslange de sujets chrétiens, cantiques, litanies et motets, mis en musique à 2, 3, 4 ou 5 parties ». Le style musical, fort fantasque, témoigne de l’art avec lequel Moulinié a entouré les textes sacrés d’intentions quasiment dramatiques. Ainsi qu’il l’annonce dans sa préface : « Je suis obligé de remarquer icy touchant ma façon particulière de composer, qu’en quelques endroits j’ay effectué certains traits, et toutes fois en petit nombre, qui sont assez hardis, et qui passeront peut-être pour des licences dans l’opinion de ceux qui préfèrent l’austérité de l’ancienne manière aux agréments de la nouvelle. » L’auditeur est donc informé qu’il assiste ici à une magnifique démonstration de ce qui se faisait à la cour princière française en 1650, une musique d’une intense richesse polyphonique, avec de vertigineux contrastes inscrits dans la partition elle-même, le tout transposé par l’Ensemble Correspondances que dirige de main de maître Sébastien Daucé. (MT)
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 6 octobre 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 20 octobre 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 18 janvier 2015 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - Gramophone Editor's Choice - Le Choix de France Musique - Choc de Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Inutile de jeter un n-ième pavé dans l’inutile mare du piano-moderne-contre-fortepiano : Kristian Bezuidenhout joue ici sur un fortepiano, c’est à prendre ou à laisser ! Prenons, prenons : car le fortepiano en question étant une copie moderne d’un Anton Walter de 1805 – pour mémoire, Mozart avait acheté un Walter vers 1782 et c’est pour cet instrument et nul autre qu’il conçut la majorité de ses grands concertos pour piano. Pour ce septième volume consacré à Mozart, Bezuidenhout a choisi d’encadrer l’une des plus grandes sonates, la sombre, désespérée et quasiment romantique sonate en la mineur de 1778 (l’une des deux seules, sur dix-huit, à embrasser une tonalité mineure), de deux séries de variations : celle sur « Lison dormait » de la même année 1778, puis celle sur « Moi caro Adone », écrite en 1773 d’après l’opéra La fiera di Venezia de Salieri, et qui sert de pendant à la Sonate en ré majeur K.284 de la même époque. Judicieuse mise en parallèle de deux sonates d’époques différentes, avec leurs séries de variations datant de la même période que les sonates respectives, car on peut aisément suivre les similitudes d’écriture et de conception claviéristique. A quiconque a du mal à soutenir le diapason à l’ancienne, l’on répondra que Bezuidenhout utilise un diapason très proche du nôtre : 430Hz, ce qui ne devrait pas déranger les auditeurs doués (ou affligés) de l’oreille absolue. © SM / Qobuz
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique de chambre - Paru le 12 janvier 2015 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Gramophone Editor's Choice - Diapason d'or / Arte - 4 étoiles Classica
Oh que non, Hindemith n’a pas écrit que des sonates pour son propre instrument principal, l’alto ; on lui en connaît une bonne trentaine pour nombre d’instruments en tout genre. Pour preuve ce CD comportant cinq sonates de la grande maturité : pour saxhorn alto de 1943 (Althorn, en allemand), pour violoncelle de 1948, pour trompette de 1939, pour violon de 1935, et pour trombone de 1941 – le tout, naturellement, avec accompagnement de piano. Hindemith, qui touchait un peu à tous les instruments, savait précisément jusqu’où il pouvait aller trop loin dans les exigences faites aux musiciens, d’où le langage particulièrement complet et satisfaisant de ces œuvres. Petite curiosité de la sonate pour saxhorn et piano, les deux instrumentistes ouvrent le dernier mouvement en se partageant un petit poème plaisant concocté par Hindemith lui-même ! Outre la violoniste-star Isabelle Faust qui officie dans la sonate pour violon et le fameux pianiste Alexander Melnikov en passe de starisation lui-même, on retrouve une belle brochette de superbes instrumentistes, en tête desquels il convient de distinguer l’extraordinaire tromboniste Gerard Costes. © SM/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique symphonique - Paru le 23 mars 2015 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice