Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 4 janvier 2011 | Haenssler Classic

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 7 janvier 2014 | Haenssler Classic

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 mai 2014 | Haenssler Classic

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour violon - Paru le 3 février 2015 | Haenssler Classic

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
" Franck Peter Zimmermann nous propose des lectures élégantes et naturelles qui reposent sur la beauté des sonorités et une verve narrative irrésistible. [...] La direction raffinée du chef polonais tisse une trame sonore en osmose parfaite avec le jeu du soliste, agrémentée de nuances dynamiques, de variations de textures et d'articulations, sans excès ni afféterie. [...] Une très belle lecture. (Classica, mai 2015 / Jean-Noël Coucoureux)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2015 | Haenssler Classic

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 septembre 2015 | Haenssler Classic

Hi-Res Livret
Neuvième volume de l’intégrale de l’œuvre pour piano de Schumann sous les doigts magiques de Florian Uhlig. Et quand on dit « intégrale », on ne mâche pas ses mots, car le pianiste va vraiment chercher tout ce qui n’est pas enregistré d’habitude, voire des premières discographiques (oui ! Schumann !) dans le cas de variantes oubliées ou négligées. On se souvient (ou pas) qu’en 1838 – deux ans avant de l’épouser donc – Schumann avait écrit pour Clara « une trentaine de mignonnes choses » desquelles il en avait extrait douze sous le titre de Scènes d’enfants. Quid des autres ? Quelques-unes ont été intégrées ultérieurement dans les Bunte Blätter ou les Albumblätter, d’autres sont restées dans les tiroirs : Uhlig est allé retrouver ces pièces et les a rajoutées après les Scènes d’enfants au titre de « pièces qui auraient pu appartenir aux Scènes d’enfants, car en vérité il se peut que Schumann ait hésité de-ci, de-là, pour assembler son recueil à partir de la trentaine en question. Suivent les merveilleuses Novelettes écrites à la même époque, au début de l’année 1838, l’un des sommets de l’imagination schumannienne. Le pianiste allemand Florian Uhlig (* 1974) peut s’enorgueillir, avec cette intégrale qui se poursuivra jusqu’à compter quinze volumes, d’avoir ouvert mille portes sur ce répertoire dont, curieusement, une bonne partie est négligée par les collègues. Et quand vous aurez apprécié ces superbes interprétations, vous pourrez également retrouver son intégrale Ravel, son interprétations des concertos de Françaix, Ravel, Poulenc ou Penderecki, et tant d’autres : un pianiste discret – anti-bling-bling, en vérité –, certes, mais génial et incontournable. © SM/Qobuz
HI-RES26,99 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 2 octobre 2015 | Haenssler Classic

Hi-Res Livret
L’étiquette « compositeur roumain » colle à peau de George Enescu avec un peu trop d’insistance, sans doute, car maint mélomane croit – bien à tort – qu’il est une sorte de représentant un peu folklorique de la chose nationale. Que nenni… aucune de ses œuvres pour piano ne revêt le moindre titre roumain, et plusieurs pièces du début du XXe siècle s’apparenteraient plutôt à l’idiome « impressionniste » parisien… C’est tout juste s’il emprunte quelques rares tournures mélodiques à cette phraséologie musicale si subtile de la forme roumaine de la nostalgie. Tout au long de ces superbes trois CD, on découvre quelques raretés en première discographique mondiale, on découvre les premiers essais du tout jeune Enescu, on découvre aussi la très singulière troisième et dernière sonate, dont le mouvement lent comporte justement l’une de ces infinies mélodies nostalgiques d’essence roumaines, mais déroulée en un ample geste à la limite de la tonalité, d’une intense modernité. Par contre, dans cette intégrale, pas de Deuxième sonate, pour la bonne et simple raison qu’Enescu ne l’écrivit jamais au-delà de quelques esquisses griffonnées qui ne suffiraient en aucun cas pour une hypothétique reconstruction. La pianiste Raluca Stirbat – qui a aussi écrit une thèse de doctorat sur l’œuvre pour piano d’Enescu, un terrain qu’elle maîtrise donc jusqu’au bout des doigts – nous offre une lecture tout en tendresse et en intelligence musicale de ces ouvrages souvent intrigants qui exigent précisément d’être ainsi présentés pour être compréhensibles. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 mars 2016 | Haenssler Classic

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | haenssler CLASSIC

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 3 juin 2016 | haenssler CLASSIC

Hi-Res
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 6 janvier 2017 | haenssler CLASSIC

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2017 | haenssler CLASSIC

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 octobre 2017 | Haenssler Classic

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 19 janvier 2018 | Haenssler Classic

Hi-Res
L’intérêt particulier de cet enregistrement, signé du violoniste allemand Frank Peter Zimmermann, est de juxtaposer deux concertos « originaux » de Bach pour violon, et deux concertos « reconstruits » d’après des versions que l’on sait postérieures, mais dont la version antérieure est perdue. C’est le cas du Concerto en ré mineur BWV1052R (« R » pour « reconstruit »), que tout le monde connaît comme l’un des plus fameux concertos pour clavier de Bach, mais dont l’écriture de base pour violon saute aux yeux. Le Concerto BWV1060R, lui, s’est frayé un chemin dans les consciences collectives comme « concerto pour violon et hautbois », alors que l’ouvrage initial semble avoir été conçu pour deux violons. Dans ce dernier cas, Zimmermann est rejoint par Zimmermann – non, non, pas en « re-recording » : il s’agit de son fiston Serge, violoniste lui-même de son état. Des interprétations alertes, très vivantes, aux tempos fougueux, donnent à toute cette musique un air de modernité. L’accompagnement est assuré par les impeccables Berliner Barocksolisten, les musiciens l’orchestre de chambre baroque issu du Philharmonique de Berlin. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 18 mai 2018 | Haenssler Classic

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 15 juin 2018 | Haenssler Classic

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 15 juin 2018 | haenssler CLASSIC

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 juillet 2018 | Haenssler Classic

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Onzième volume de l’intégrale des œuvres pour piano de Schumann sous les doigts de Florian Uhlig ; ce sont ici les pièces inspirées, de près ou de loin, de E. T. A. Hoffmann, à la fois personnage historique (écrivain bien sûr, musicien aussi même s’il ne brilla jamais vraiment, juriste, dessinateur de grand talent à ses heures perdues…) et personnage de légende – Offenbach lui consacra son ultime chef-d’œuvre ! Bien sûr, la pièce maîtresse de l’album est sans conteste le fantastique cycle Kreisleriana, dont le titre reprend précisément celui d’un recueil signé Hoffmann, ou plutôt signé de Johannes Kreisler, l’alter ego de l’écrivain. Schumann en distille huit pièces, alternant entre fureur (Kreisler est doué d’une humeur très, très orageuse et changeante) et lyrisme hyper-romantique, souvent d’une redoutable complexité pianistique – qui ne cache toutefois jamais le discours purement musical. Les autres œuvres présentées par Uhlig ont un lien sans doute moins direct avec Hoffmann, même si le compositeur reprend des titres de ci, de là. Par ailleurs, tout ce programme présente des œuvres datant de 1837 à 1839 – les années pendant lesquelles Schumann et Clara Wieck entretiennent une liaison de loin en loin, avant de s’enfin pouvoir marier en 1840, pour le meilleur et, hélas, pour le pire après quelques années. Schumann, lui aussi affligé d’un alter ego, nous offre ici les plus grands épanchements qui se puissent imaginer, dans un art du contraste et des contraires tout à fait merveilleux. Uhlig en joue magistralement. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 octobre 2018 | haenssler CLASSIC

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 8 février 2019 | haenssler CLASSIC

Hi-Res Livret