Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

211 albums triés par Date : du moins récent au plus récent et filtrés par Classique, Warner Classics et 10,00 € à 20,00 €
HI-RES22,49 €
CD19,49 €

Classique - Paru le 15 février 2002 | Warner Classics

Hi-Res Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Discothèque Idéale Qobuz
En 1973 est annulée la session que devait réaliser Wolfgang Sawallisch pour Electrola / EMI d'un opéra de Wagner à Dresde. D'un commun accord, l'équipe technique et les musiciens décident tout de même d'honorer le contrat et ... de graver les Symphonies de Schumann. De cela naîtra un enregistrement d'une beauté à couper le souffle. Intensité des phrasés, souplesse rythmique, chaleur de l'orchestre, tout sonne ici magistral !
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 6 septembre 2010 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Le premier enregistrement du chef d'orchestre estonien Paavo Järvi à la tête de son nouvel orchestre, l'Orchestre de Paris. Un programme de musique française avec l'un des plus fins orchestrateurs, Georges Bizet, et des oeuvres aujourd'hui peu jouées, telles Jeux d'enfants ou Roma. La Symphonie en ut reste l'un des chefs d'œuvre du XIXe siècle français.
CD12,49 €

Classique - Paru le 15 septembre 2010 | Warner Classics

HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 22 novembre 2010 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio - Stereophile: Recording of the Month
Après ses enregistrements de Concertos de Bach, David Fray aborde aujourd'hui deux oeuvres pami les plus inspirées de Mozart, les Concertos n°22 & 25. Rejoint par le Philharmonia Orchestra, finement dirigé ici par Jaap van Zweden, qui exploite avec gourmandise toutes les couleurs de l'écriture orchestrale de Mozart, il nous propose une vision toute de vie, de légèreté et de fraîcheur.
HI-RES28,49 €
CD24,49 €

Classique - Paru le 5 septembre 2011 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ce coffret regroupe une très belle équipe de chanteurs tels Sonia Prina, Ann Hallenberg, Max Emanuel Cencic et Topi Lehtipuu. Dirigés par Alan Curtis, ils interprètent Ezio de Gluck, une première pour le chef britannique, qui n'a enregistré que des ouvrages de Haendel jusqu'à ce jour, dont Berenice et Ariodante. Composé en 1750, Ezio se fonde sur un livret de Métastase, auteur prolifique. Cet opéra a été écrit bien avant les pièces dites « réformées » de Gluck que sont Orfeo et Alceste.
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 3 octobre 2011 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 3 octobre 2011 | Warner Classics

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2011 | Warner Classics

Livret Distinctions Diapason d'or - Diamant d'Opéra Magazine - Choc de Classica
Cet album signe les retrouvailles de deux immenses artistes : Philippe Jaroussky, tout de grâce, Max Emanuel Cencic, timbre plus ambré. Avec des personnalités et des moyens différents, l’un et l’autre incarnent les deux facettes d’une même médaille : l’art des castrats, dont l’androgynie troublante se coulait avec une égale aisance dans les lamenti et les vocalises les plus virtuoses. L'un des événements de l'automne 2011.
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 30 novembre 2012 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
David Fray poursuit son exploration de l'oeuvre pour clavier de Bach. Cette fois il s'agit des 2e et 6e Partitas, entre lesquelles se glisse habilement la Toccata et Fugue BWV 911. Un enregistrement en mineur absolu où éclate une fois de plus la lisibilité d'un pianiste à la recherche de la diction avant tout. Ce Bach ferme, très chantant voire rêveur, bien rythmé et structuré n'évite pas une sorte de romantisme totalement assumé et, ma foi, assez agréable à écouter. FH
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 1 mai 2014 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES22,49 €
CD19,49 €

Musique de chambre - Paru le 19 mai 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
C'est la nouvelle cuvée du Projet Martha Argerich, douzième du nom, qui réunit les amis de "Martha", tels Mischa Maisky, les frères Capuçon et de nombreux jeunes pianistes. Ces temps forts, choisis parmi les 16 concerts du festival 2013, proposent un programme hétéroclite avec ce Premier Concerto de Beethoven que la pianiste argentine semble décidément préférer à tout autre, puisque son répertoire se rétrécit comme peau de chagrin. Mais le plaisir est là, car le feu et l'enthousiasme qu'elle communique à ses partenaires est diablement contagieux. Et puis il y a ce Carnaval des animaux d'anthologie où la pianiste dialogue avec Lilya Zilberstein et des instrumentistes de haut vol. FH
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Musique concertante - Paru le 4 août 2014 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 25 août 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 2008 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 18 octobre 2010 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 septembre 2006 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2002 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 9 janvier 2012 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES22,49 €
CD19,49 €

Opéra - Paru le 19 septembre 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Les bandes mères EMI de Maria Callas — rapidement numérisées pour les besoins du CD, il y a plus de 25 ans, avec force applications de filtres pour camoufler les défauts sonores (distorsions ou autres) — sont passées dans les mains expertes des techniciens d’Abbey Road pour nous rendre aujourd’hui, sous étiquette Warner Classics, des enregistrements au plus proche de leur son originel. Le gain sonore est indéniable, que ce soit par la suppression des bruits parasites ou le traitement des sons saturés sans pour autant altérer les sons harmoniques naturels. De plus, cette décision de remastériser tout Callas a permis de retrouver des masters qu’on croyait disparus — perte désastreuse ayant entraîné des copies de copies… Mais qui dit plus grande définition et propreté du son dit meilleure perception des détails, en bonne ou mauvaise part. Si l’on discerne plus nettement les nuances, les écarts de dynamique, les plans sonores et que l’on gagne plus de fidélité dans les timbres, on entend davantage tous les défauts ; pour la Callas, si sa voix semble plus dramatique, plus lumineuse, plus présente, et son phrasé plus magnifique encore, elle se dévoile en même temps dans sa vérité, avec son acidité, ses fêlures. Grâce à un son fidèlement rajeuni, des enregistrements comme La Tosca, Madame Butterfly, Le Trouvère, Le Barbier de Séville, entre autres, apparaissent comme jamais irremplaçables. © Qobuz - 09/2014
HI-RES22,49 €
CD19,49 €

Opéra - Paru le 19 septembre 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Les bandes mères EMI de Maria Callas — rapidement numérisées pour les besoins du CD, il y a plus de 25 ans, avec force applications de filtres pour camoufler les défauts sonores (distorsions ou autres) — sont passées dans les mains expertes des techniciens d’Abbey Road pour nous rendre aujourd’hui, sous étiquette Warner Classics, des enregistrements au plus proche de leur son originel. Le gain sonore est indéniable, que ce soit par la suppression des bruits parasites ou le traitement des sons saturés sans pour autant altérer les sons harmoniques naturels. De plus, cette décision de remastériser tout Callas a permis de retrouver des masters qu’on croyait disparus — perte désastreuse ayant entraîné des copies de copies… Mais qui dit plus grande définition et propreté du son dit meilleure perception des détails, en bonne ou mauvaise part. Si l’on discerne plus nettement les nuances, les écarts de dynamique, les plans sonores et que l’on gagne plus de fidélité dans les timbres, on entend davantage tous les défauts ; pour la Callas, si sa voix semble plus dramatique, plus lumineuse, plus présente, et son phrasé plus magnifique encore, elle se dévoile en même temps dans sa vérité, avec son acidité, ses fêlures. Grâce à un son fidèlement rajeuni, des enregistrements comme La Tosca, Madame Butterfly, Le Trouvère, Le Barbier de Séville..., entre autres, apparaissent comme jamais irremplaçables. © Qobuz - 09/2014